Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 00:05

Lundi 3 août 2015  Gap  Jardin de la Providence  Le violoncelle a une âme, à plus d’un titre, et Sonia WIEDER-ATHERTON sait à merveille la révéler. Le répertoire offert au public (700 personnes) faisait alterner compositions contemporaines et œuvres de Jean-Sébastien BACH.

 

Dans « Images » de Nina SIMONE, œuvre issue du poème de Waring Cuney, il est fait référence à la condition de la femme afro-américaine. Sonia WIEDER-ATHERTON explique que Nina SIMONE, dans une berceuse d’Oscar BROWN Junior intitulée Brown Baby, voyait un archétype de la chanson engagée. Il s’agit de l’histoire de parents qui espèrent pour leur enfant un monde meilleur dépourvu de discriminations raciales. Roger FOURNIER accompagne en douceur la violoncelliste avec un bâton de pluie.

 

La Deuxième Suite de Jean-Sébastien BACH (il en a composé six pour violoncelle) est venue ensuite rappeler que le compositeur baroque fut un précurseur du jazz et que Nina SIMONE, avant d’être la musicienne de jazz que l’on connaît, aurait pu devenir l’une des toutes premières concertistes classiques noires au piano. Cette Suite comporte six mouvements (Prélude, Allemande, Courante, Sarabande, Menuet, Gigue) et en principe…il ne faut applaudir qu’à la fin.

 

Ensuite, Les mots sont allés, œuvre de Luciano BERIO, traduit la pensée du compositeur qui postulait que les mots rétrécissent la pensée et qu’il convient d’explorer le monde qui est en soi avant de s’exprimer.

 

Puis Immer (toujours, en allemand), une composition, en 1996, de Pascal DUSAPIN, élève d’Olivier MESSIAEN et Iannis XENAKIS, en trois mouvements, voulait exprimer les états d’esprit tels que la colère, la vengeance, le doute ou la souffrance, et nécessitait un vrai engagement physique de la part de la violoncelliste.

 

Enfin, la Quatrième Suite de Jean-Sébastien BACH, construite sur le même modèle que la Deuxième mais où le Menuet est remplacé par une Bourrée, a permis de démontrer qu’il n’existait pas que la Première Suite popularisée par Mstislav Rostropovitch le 11 novembre 1989 devant le Mur de Berlin, avec une construction résolument plus élaborée.

 

En bis, Sonia WIEDER-ATHERTON a interprété un petit chant morave.

 

La richesse harmonique du violoncelle emplit la scène à elle seule et la vibration profonde de l’instrument atteint au plus profond de l’âme, invitant à l’introspection ou au vagabondage de l’esprit, les yeux clos et le corps apaisé.

Une heure trente minutes de pur bonheur.

 

Organisation: Direction de la Culture de la Ville de Gap & Festival de Chaillol (19ème édition)

 

En partenariat avec le Festival de Chaillol

En partenariat avec le Festival de Chaillol

Martine BOUCHARDY, maire adjointe en charge de la Culture, présente le concert. A sa gauche, Michaël Dian, directeur musical du Festival de Chaillol.

Martine BOUCHARDY, maire adjointe en charge de la Culture, présente le concert. A sa gauche, Michaël Dian, directeur musical du Festival de Chaillol.

Diaporama

Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
L'ancien couvent subit les outrages du temps...

L'ancien couvent subit les outrages du temps...

Le concert avait lieu à 18h30 comme l'horloge ne l'indique pas...

Le concert avait lieu à 18h30 comme l'horloge ne l'indique pas...

Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5

Vidéos

 

A la demande de Madame Hannah Bellicha, chargée de production auprès de Mme Atherton, nous avons retiré les vidéos mises en ligne. Vous pouvez retrouver l'actualité de Madame Sonia Wieder-Atherton ici (chaîne officielle).

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article

commentaires