Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 18:46

Vendredi 14 août 2015  Gap  Salle Le Quattro  Deux hommes jouent à je t’aime moi non plus. Un jeu d’attraction-répulsion, de dominant-dominé. Qu’il est dur de s’aimer ou du moins de vivre ensemble. Mais chacun apprivoise l’autre en partageant des jeux de corps : corps portés, repoussés, violentés, roulés, balancés, attachés, contorsionnés, frôlés, touchés, suspendus, rampants, sautillants... ce langage universel sur fond de parade et de rivalité relève à la fois de la danse et de l’acrobatie, et distille de l’humour et des émotions avec parfois des accents clownesques qui n’échappent pas à la tranche la plus jeune du public.

 

Les moments de silence alternent avec des virgules musicales, permettant de ressentir l’énergie émanant des acteurs au cours des éléments chorégraphiques successifs où la violence simulée côtoie les enlacements sensuels, les défis du regard comme physiques et les élans poétiques. Ambiguïté justement de ces corps rapprochés dont on se demande s’ils traduisent une relation fraternelle ou amoureuse, mais en réalité, il s’agit d’un simple jeu entre deux amis ignorant le public qui en est le témoin volontaire et donc complice.

 

Julien Scholle et Jérôme Pont ont conçu ensemble ce spectacle, intitulé Ensemble, justement, qu’ils présentent depuis un an avec la Compagnie Jupon. Mais habitant l’un, en Bretagne, l’autre dans le sud-ouest, ils se retrouvent au gré des représentations. Les deux artistes se sont connus en 2002 au Lido, Centre des arts du cirque de Toulouse.

 

Le déplacement du spectacle au Quattro, salle fermée, en raison des conditions météorologiques, a permis de gagner en intimité par rapport à la Place de la République, sonorisée par les terrasses de café. La disposition circulaire de la scène surmontée d’un portique sur lequel peut se fixer, en cours de spectacle, un mât chinois, et les petits bancs de planches en gradins conçus par les artistes ont en effet donné aux deux représentations un caractère magique et le sentiment d’être un observateur privilégié. Qui aura remarqué, par ailleurs, qu’entre les deux représentations de 300 spectateurs chacune, Julien et Jérôme avaient inversé les rôles ? Plus espiègles qu’on ne croit ces deux garçons…

 

Organisation : Direction de la Culture de la Ville de Gap

Les Vendredis itinérants semaine 6

Diaporama

Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6

Vidéos

Partager cet article

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article

commentaires