Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 00:00

Lundi 28 juillet 2014 Gap Salle des Pénitents  Entre la Ville de Gap et l’Université Européenne de Saxophone, c’est une histoire d’amour qui dure depuis un quart de siècle. Ce regroupement de plusieurs dizaines de stagiaires (54 cette année) venus de plusieurs continents et encadrés par des professeurs appartenant à l’élite mondiale du saxophone, a pris ses marques dans la capitale douce des Alpes du sud et constitue un pôle d’attractivité au cœur de l’été.

 

En effet,  la  25ème Université Européenne de Saxophone propose, du 21 juillet au 1er août 2014, pas moins de dix concerts en différents lieux de la ville. Sous la direction musicale de Claude Delangle, professeur au Conservatoire National Supérieur de Paris, avec l’organisation mise en place par l’association Université Européenne de Saxophone présidée par Bruno Espitallier (par ailleurs saxophoniste et  chef de l’Orchestre d’Harmonie de la ville) et la logistique assurée par la Ville de Gap sous l’égide de la Direction de la Culture.

 

En fin de session, les professeurs donnent traditionnellement un concert et pour donner plus d’éclat à cette 25ème édition, Claude Delangle avait choisi d’inviter le saxophoniste et compositeur Philippe Geiss.

 

Philippe Geiss vient à Gap pour la première fois, même s’il avait entendu parler de l’Université par Claude Delangle. Il est invité en premier lieu comme compositeur  et les deux dernières œuvres de ce concert sont de sa composition et placées sous sa direction, dans un style très vivant et expressif. La veille, il a animé une master class autour de ce savoir-faire.

 

Mais  Philippe Geiss  est également venu présenter aux stagiaires et aux gapençais un événement dont il est le directeur artistique : le  Sax Open, congrès et festival mondial du saxophone qui se tiendra du 9 au 14 juillet 2015 à Strasbourg, première en France depuis 40 ans, avec pas moins de 2000 musiciens et 300 concerts, un événement relayé par la chaîne de télévision Arte.

 

A Strasbourg, Philippe Geiss est sur ses terres puisqu’il enseigne au Conservatoire de cette ville, mais il a commencé sa carrière comme musicien professionnel, après des études classiques à Bâle (Suisse), collaborant avec des compositeurs et des jazzmen, établissant des passerelles entre musiques classique, traditionnelle, de jazz, dans ses enseignements et compositions.

 

Concernant son actualité, il vient de terminer une composition pour quatuor de saxophone et orchestre symphonique qui sera créée à Amsterdam en novembre. La Garde Républicaine  lui a commandé une pièce pour orchestre d’harmonie. D’autres œuvres lui ont été commandées. Le 6 août, il sera à l’Académie Habanera à Poitiers et donnera notamment une conférence sur le rôle de la musique dans la société d’aujourd’hui.

 

Le concert du jour permettait de faire vivre la diversité harmonique du saxophone et, dans une moindre mesure, celle du piano. Les sept professeurs ont assuré successivement puis ensemble la première partie du concert puis les étudiants, placés sous la direction de Philippe Geiss, ont assuré le final.

 

Le programme du concert :

 

Jean-Baptiste SINGELEE, Grand Duo Concertant

Edward GRIEG, Sonate pour cello et piano opus 36, 1er mouvement (allegro agitato)

Astor PIAZZOLLA, Estaciones portenas, Verano porteno

Improvisation (sound painting)

Sergeï  PROKOFIEV, Scherzo Humoristique

Gioachini ROSSINI, Resta Immobile

Robert PLANT, Black Dog

Jean-Sébastien BACH, Jésus que ma joie demeure, air extrait de la cantate 147

Claude DEBUSSY, Epigraphes Antiques

Philippe PORTEJOIE, Ostrava Sextet

Philippe GEISS, Sir Patrick, Klezmer Salsa.

 

 

Avec les professeurs Christian Wirth, Claude Delangle, Masataka Hirano, Cyrille Lehn (également pianiste), Vincent David, Daniel Gauthier, Arno Bornkamp et la pianiste Fumie Ito. A noter la présence au fil des concerts de Philippe Leroux, compositeur, Odile Catelin Delangle (piano) et Niels Biljs (saxophone).

 

A ne pas manquer, le concert des étudiants de l’Université Européenne de Saxophone, le mercredi 30 juillet à 18h30, place aux Herbes.

 

Les spectacles de Gap en Famisol de jeudi et vendredi seront déplacés au Quattro en cas d’intempéries.

 

P1710842.JPG

 

 

Exit les jardins de La Providence (risque météo)

P1710696.JPG

 

 

Le public se masse à l'entrée, la place est comptée

P1710709.JPG

 

 

Vincent David (saxo) et Cyrille Lehn (piano)

P1710731.JPG

 

 

Arno Bornkamp et Daniel Gauthier

P1710738.JPG

 

Cyrille Lehn (piano) et Vincent Lê Quang

P1710747.JPG

 

Sous le regard attentif de Claude Delangle

P1710751.JPG

 

Une utilisation très particulière du bec et du bocal du saxophone

P1710755.JPG

 

Arno, Claude, Niels, Vincent, pour un quatuor de saxophones baryton

P1710765.JPG

 

 

Cyrille Lehn et Masataka Hirano

P1710777.JPG

 

Tout en sensibilité, Masataka

P1710778.JPG

 

Cyrille, pianiste et saxophoniste...ou l'inverse

P1710779.JPG

 

En duo avec Fumie Ito

P1710794.JPG

 

L'ensemble des professeurs

P1710808.JPG

 

Dans une salle surchauffée...

P1710817.JPG

 

 

Philippe Geiss dirige "Sir Patrick" d'inspiration folk des Iles Shetland

P1710825.JPG

 

 

P1710836.JPG

 

 

P1710704.JPG

 

 

 

P1710839.JPG

 

 

Philippe GEISS, saxophoniste-compositeur, et Bruno ESPITALLIER, président de l'Université Européenne

P1710708.JPG

 

 

 

 

Vidéos

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article

commentaires