Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 22:46

Mardi 12 août 2014 Gap  La cathédrale a résonné des sonorités de l’ orgue Jean Dunand sous les doigts agiles de  Michael MATTHES, titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Troyes. Celui-ci était déjà venu jouer à Gap il y a quelques années. L’organiste virtuose, formé notamment au conservatoire national supérieur de Paris, a proposé un répertoire alternant œuvres connues et œuvres à découvrir.

 

En ouverture, il a été donné d’entendre la Trumpet Tune, pièce extraite de Trumpet Voluntary de Henry Purcell, utilisant les jeux de trompette, d’où son nom,  et le rondeau Prince of Denmark's March (la Marche du Prince de Danemark) de Jeremiah Clarke, longtemps attribué par erreur à Henry Purcell.

 

 Parmi les autres œuvres interprétées, la célébrissime Aria de l’Ouverture n° 3 en ré majeur de Jean-Sébastien Bach, la Toccata de Martini souvent jouée avec trompette et orgue. Très connu également, Jesu bleibet meine Freude, choral final extrait de la cantate n° 147 de JS Bach, porteur d’un message de paix (bien nécessaire en considération de l’actualité, a précisé le président des Amis de l’Orgue), œuvre écrite à Leipzig où Bach venait d’arriver, pour la fête de la Visitation. Egalement, un extrait du Concerto en ré mineur de Bach, Largo e spiccato, qui est une transcription pour orgue d’une œuvre d’Antonio Vivaldi, contemporain de Bach.

 

On a pu entendre des extraits vraiment superbes de l’œuvre de Jean Langlais (Incantation pour un jour saint, Chant de paix), compositeur contemporain, basés sur le chant grégorien de la veillée de Pâques. Et des Danses roumaines de Béla Bartok, un compositeur moderne, des transcriptions forcément puisqu’il n’a jamais écrit pour l’orgue, mais qui sonnaient très bien sur l’instrument, en six mouvements. Avec de jolis jeux de pieds dans les deux cas.

 

L’Aria Jagen ist die Lust der Götter, extraite de la Cantate dite « de la Chasse » de JS Bach, a été écrite pour l’anniversaire du duc Christian de Saxe-Weissenfels, à l’occasion de ses 31 ans, pour voix de soprano, ici jouée à l’orgue. En fin de concert, un chant patriotique britannique (Rule, Britannia !) extrait d’un opéra de Thomas Arne, joué pour la première fois le 1er août 1740, a réjoui le public. Mais ce n’était pas tout à fait terminé puisque Michael MATTHES a interprété en bis Now thank We all our God (Nun danket alle Gott en allemand), hymne chrétien écrit vers 1636 par Martin Rinkart, extrait de la cantate n° 79 de JS Bach.

 

Un vraiment beau concert.

 

Organisation: Association Les Amis de l'Orgue

Programmation estivale Gap en Famisol

 

P1730559.JPG

 

 

Michael MATTHES

P1730535.JPG

 

Retransmission sur grand écran devant environ 350 spectateurs

P1730541.JPG

 

 

P1730542.JPG

 

A chaque concert, un programme détaillé est proposé par l'association Les Amis de l'Orgue

P1730549.JPG

 

 

La solitude de l'organiste?

P1730551.JPG

 

 

P1730553.JPG

 

Pas totalement seul. Claude Bourges, masqué, a tourné les pages. Il est aussi trésorier de l'association.

P1730564.JPG

 

 

Salut au public devant la caméra

P1730569.JPG

P1730568.JPG

P1730584.JPG

P1730580.JPG

 

 

 

Découverte du compositeur Jean Langlais, ici Incantation pour un jour Saint.

Et toujours le coin de la partition corné pour faciliter la tourne...

P1730574.JPG

 

Un jeu subtil des pieds

P1730579.JPG

 

Salut, en tribune, avant le bis

P1730588.JPG

 

Michel Bernard-Reymond, président des Amis de l'Orgue et présentateur du jour. Il est également un musicien accompli: carrière d'enseignant en éducation musicale, chef de choeur(s), organiste...

P1730594.JPG

 

L'organiste est descendu saluer le public

P1730596.JPG

 

Dont acte

P1730598.JPG

 

 

 

 

 

Vidéos

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article

commentaires