Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 15:58

24 juillet 2013  La Compagnie espagnole  Circ Panic de Barcelone, pour son retour à Gap après un premier passage en 2010 ( La Caravane passe), a présenté un spectacle à tonalité plus intimiste et poétique, L’home que perdia els botons (L’homme qui a perdu les boutons, traduit du catalan).

 

Jouant sur la mobilité d’un mât chinois monté sur une plate-forme motorisée, faussement imprévisible, l’acteur acrobate Jordi Panadera évolue entre terre et ciel sur une musique produite en direct à la guitare, traçant dans l’espace une chorégraphie empreinte de poésie et d’humour. La performance est esthétique autant qu’athlétique et Jordi n’hésite pas à « puiser » dans le public des partenaires d’un instant pour un moment d’émotion et de complicité.

 

Le spectacle a été proposé par la direction de la Culture à 18h30 et 21h30 sur la place de la République, dans un dispositif plus propice à une bonne visibilité du spectacle, ainsi que nous l’avions regretté à l’occasion du vendredi itinérant du 5 juillet dernier.

 

 

 

P1450636

 

 

 

La scénographie comprend l'installation des accessoires, sacs moutons et mât chinois

P1450638.JPG

 

 

 

 

P1450672.JPG

 

 

 

 

 

P1450675.JPG

 

 

 

 

P1450676.JPG

 

 

 

 

P1450677.JPG

 

 

 

En régie, le guitariste accompagne les évolutions de l'acrobate

P1450698.JPG

 

 

 

Jordi Panadera n’hésite pas à « puiser » dans le public des partenaires d’un instant

P1450707.JPG

 

 

 

 

P1450709.JPG

 

 

 

P1450729.JPG

 

 

 

Tout tourne autour du mât chinois

P1450733.JPG

 

 

 

P1450734.JPG

 

 

Troupeau de moutons, suggestion poétique

P1450741.JPG

 

 

 

P1450744.JPG

 

 

 

P1450748.JPG

 

 

 

 

P1450754.JPG

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article

commentaires