Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 00:34

Samedi 19 juillet 2014 Gap Déambulation en centre-ville  C’est à un spectacle onirique intitulé « Vénus » organisé autour d’une marionnette en osier de sept mètres de hauteur que nous a convié la  compagnie L’homme debout, à l’invitation de la Direction de la Culture de la Ville de Gap.

 

Pas moins de quatorze artistes pour animer cette créature fascinante et mystérieuse, construite à l’île d’Aix il y a trois ans et dénommée Liédot, nom du Fort défensif éponyme créé à la demande de Napoléon 1er sur l’île et qui a rempli de nombreuses autres fonctions depuis dont celle de lieu de spectacle. La compagnie, basée à Poitiers, a construit en résidence et chantiers publics plusieurs dizaines de marionnettes, qu’elle sème au fil de ses déplacements. En effet, la collaboration avec les habitants est au cœur de ses activités. Arrivée de Norvège et d’Allemagne, la compagnie va poser ses valises, après Gap, à Châlon sur Saône, au  Festival Transnational des artistes de la rue, référence incontournable, notamment pour les organisateurs de spectacles.

 

Vénus, c’est l’histoire d’un homme qui refait, trente ans après, en sens inverse, le trajet qu’il effectua alors pour quitter un pays en guerre. Il revit des scènes de son exil, ponctuées de marches, courses et chutes, où il fallait sans cesse se relever et poursuivre sa route. Ce ne sera pas sans conséquences.

 

Le spectacle délivre en même temps un message universel : nous sommes tous, au cours de notre existence, des voyageurs qui tombent et se relèvent, voyage intérieur également qui nous conduit à nous interroger sur le sens de la vie et à porter un regard distancié sur notre propre cheminement. Ce géant qui chemine et perd parfois l’équilibre, c’est un peu chacun d’entre nous. Il voit loin, vers l’horizon  et dans nos cœurs…

 

Partie à 21h30 de la rue Carnot (au pied de l’escalier monumental, noir de monde, qui rejoint la place Jules Ferry), la marionnette a lentement rejoint la place Alsace Lorraine, accompagnée de 800 spectateurs (1000 à la fin), puis emprunté la rue Pasteur, à contresens, traversé la place Grenette avant de rejoindre la place de la République pour un final en apothéose.

Tout au long du parcours des effets de lumières, pétards, artifices, ambiances sonores, ont donné vie au géant d’osier, manipulé par sept opérateurs.

 

Un excellent et original moment de divertissement vivement applaudi par le public tombé sous le charme…

 

Retour en images et vidéos :


P1710134.JPG

 

 

P1710136.JPG

 

La croix noire, signe de solidarité entre intermittents du spectacle qui dénoncent la réforme 2014 de leur statut

P1710137.JPG

 

 

P1710138.JPG

 

 

P1710140.JPG

 

 

P1710143.JPG

 

 

P1710144.JPG

 

 

P1710145.JPG

 

 

P1710147.JPG

 

Juste de l'osier et du fil de fer

P1710148.JPG

 

 

P1710150.JPG

 

Prise de parole préalable relative au statut

des intermittents du spectacle

P1710151.JPG

 

 

P1710158.JPG

 

 

P1710163.JPG

 

 

P1710167.JPG

 

 

P1710168.JPG

 

 

P1710186.JPG

 

 

P1710192.JPG

 

 

P1710197.JPG

 

Eh oui, la Culture génère quelques contraintes...

P1710204.JPG

 

 

P1710218.JPG

 

 

P1710221.JPG

 

 

P1710225.JPG

 

 

P1710226.JPG

 

 

P1710231.JPG

 

 

P1710233.JPG

 

 

P1710235.JPG

 

 

P1710259.JPG

 

 

P1710264.JPG

 

 

P1710277.JPG

 

 

P1710283.JPG

 

Neige en juillet, Noël en décembre...

P1710284.JPG

 

 

P1710286.JPG

 

 

P1710288.JPG

 

 

P1710292.JPG

 

 

 

Vidéos

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article

commentaires