Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 21:49

5 juillet 2013  La Compagnie Kadavresky conviait le public à découvrir « L’Effet Escargot » inspiré du cirque contemporain, à Gap sur la place de la République fraîchement rénovée, pour la première fois.

 

Si la réputation de cette Compagnie, soutenue par de nombreux partenaires comme le Palais des Beaux Arts de Charleroi en Belgique, n’est plus à faire, le choix de la configuration et la proximité bruyante d’un café « branché » ont quelque peu refroidi la motivation de certains spectateurs comme nous avons pu le constater.

 

En effet, le spectacle se déroulait principalement au sol et ne permettait pas, en l’absence de scène, aux rangs éloignés de jouir du spectacle convenablement. Ainsi les chaises du fond étaient délaissées où étaient utilisées pour se percher et certains spectateurs restaient debout afin d’apercevoir quelque chose. Enfin l’ambiance du spectacle était contrariée par un fond sonore élevé lié à la proximité d’un établissement accueillant de nombreux clients en terrasse, droit que nous ne lui contestons pas mais dont il faut tenir compte. La Direction de la Culture envisage d’inverser la configuration sur la place pour le prochain spectacle.

 

Sinon, le spectacle où le loufoque le disputait à la performance artistique et athlétique, valait le détour. Dans un décor minimaliste de théâtre, les personnages évoluent au milieu d’accessoires improbables qui sont le support d’un parcours poético-burlesque, musical, mais aussi de performances acrobatiques. Bref, à revoir, dans un cadre amélioré.

 

 

 

P1420881.JPG

 

 

 

L'accès à la place de la République a été neutralisé pour l'occasion

P1420874.JPG

 

 

 

 

P1420902.JPG

 

 

 

 

P1420910.JPG

 

 

 

 

P1420914.JPG

 

 

 

 

P1420926.JPG

 

 

 

 

P1420947.JPG

 

 

 

 

P1420985.JPG

 

 

 

Chorégraphie improbable

P1420959-copie-1.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article

commentaires