Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 23:39

 

Un gapençais, jeune talent de sudoku...

 On ne le sait pas toujours, mais Gap regorge de talents cachés, notamment dans la jeune génération (mais oui, elle existe). Nous vous en présentons un, Bastien Vial-Jaime :

 

- Bastien, qui es-tu, peux-tu nous parler un peu de toi ?

 

J'ai 24 ans et vis un peu en dehors de Gap. Je n'ai pas d'emploi mais quantité d'activités : montagne, photographie, entomologie, lecture, etc. Et bien entendu, le sudoku (entre autres jeux de logique) occupe une bonne partie de mon temps...

 

 

 

 

photo_3.jpg

Photo BVJ

 

- Comment es-tu venu à la pratique du sudoku? Il y a combien de temps? Quelles satisfactions t'apporte cette activité?

 

J'ai découvert le sudoku il y a exactement 5 ans, de la façon la plus ordinaire qui soit ; on m'a prêté une revue, j'ai résolu quelques grilles et aussitôt accroché. J'ai fait quelques recherches sur Internet, ai découvert qu'il existait déjà une communauté francophone réunissant des passionnés autour de tournois en ligne, et les ai rejoints. Quelques années après, le réseau de mes connaissances s'est étendu à la plupart des meilleurs joueurs mondiaux avec qui je peux discuter quotidiennement et me confronter régulièrement lors de tournois en ligne. Ayant toujours été avide de logique, j'ai trouvé là de quoi mettre mes capacités de raisonnement à l'épreuve ; mais au-delà de ça, la rencontre avec une communauté relativement restreinte mais fortement investie s'est révélée passionnante.

 

 

- Pratiques-tu dans un club? Combien de temps par semaine? Etes-vous nombreux? Quel est le niveau? Y-a-t-il un entraînement spécifique?

 

Je ne suis membre d'aucun club, et pour cause : il n'en existe quasiment pas. Avec quelques autres joueurs, je tente de structurer l'activité mais les bonnes volontés sont malheureusement assez rares. Je gère ainsi un blog qui me permet de publier mes créations, ainsi qu'un site sur lequel j'organise et aide à organiser des tournois en ligne, procure des conseils aux joueurs, etc. De ce fait, le temps que je peux allouer à mon entraînement est assez limité (moins de 5h par semaine). J'essaie de le partager entre grilles classiques et variantes, c'est-à-dire comportant une ou plusieurs règles supplémentaires.

 

 

photo_2.jpg

Photo BVJ

 

 

 

- Quelles sont les étapes qui t'ont conduit en Chine? Quel a été ton classement? Comment sont organisés ces classements?

 

Le tournoi international de Beijing a été organisé par Chen Cen, la meilleure joueuse chinoise, avec le soutien de Wei-Hwa Huang (américain) ; quoique ne s'agissant pas d'un championnat du monde officiel, il en était un équivalent puisqu'il reprenait le format des championnats (2 journées d'épreuves, difficulté similaire...) et qu'une bonne partie des meilleurs joueurs du moment étaient présents, les n° 1 à 6 des championnats du monde 2010, notamment. Le tournoi était ouvert à tous dans des limites raisonnables, mais la participation s'est "régulée d'elle-même" : compte tenu du coût du voyage et de la présence annoncée de nombreux joueurs de très bon niveau, seuls ont fait le déplacement les meilleurs de chaque pays, à peu de choses près, soit 54 personnes. J'ai terminé 10e à l'issue des 7 épreuves préliminaires, ce qui m'a permis de me qualifier pour la demi-finale. En demi-finale (épreuve unique) je décroche la 5e place, derrière notamment deux doubles champions du monde (2e et 4e), ma place définitive, puisque seuls les deux premiers ont ensuite accédé à la finale.

 

 

 

photo_1.jpg

photo BVJ

 

 

 

- Quels sont tes projets par rapport à ce sport cérébral?

 

J'ai à l'heure actuelle deux principaux projets : d'une part, parvenir à mettre en place des structures nationales actives afin de pallier le manque actuel (une fédération française existe déjà mais est léthargique ; les qualifications pour les championnats du monde - auxquelles la fédération ne participe absolument pas - ne font l'objet d'aucune promotion, les résultats ne sont pas publiés, etc.). D'autre part, arriver à dégager un petit revenu des grilles que je crée en fournissant des revues spécialisées ou d'autres publications, je contribue déjà à quelques revues et ai publié un livre en collaboration avec d'autres auteurs.

 

Merci, Bastien, et nous te souhaitons une bonne réussite dans tes projets!

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article

commentaires