Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 14:48

Conformément à la tradition, la cérémonie commémorative de la fin de la  Seconde Guerre mondiale, devant le monument aux morts de la ville de Gap, a été empreinte de solennité, dignité et recueillement.

 

Retour en images:

 

 

P1620280.JPG

 

 

Ouverture de la cérémonie

 

 

P1620294.JPG

 

 

L'arrivée de l'étendard

P1620296.JPG

 

 

 

P1620300.JPG

 

 

Les porte-drapeaux des associations d'anciens combattants

P1620308.JPG

 

 

Le monument aux morts de la ville de Gap

P1620310.JPG

 

 

L'accueil des autorités civiles

P1620316.JPG

 

 

P1620321.JPG

 

 

Passage des troupes en revue par le colonel Armel Dirou, chef de corps du 4ème Régiment de Chasseurs

P1620325.JPG

 

 

Devant les autorités civiles et militaires 

P1620328.JPG

 

 

P1620330.JPG

 

 

 

P1620331.JPG

 

 

 

P1620332.JPG

 

 

P1620370.JPG

 

 

 

Remises de décoration

 

 

P1620339.JPG

 

 

P1620341.JPG

 

 

 

P1620342.JPG

 

 

P1620344.JPG

 

 

P1620346.JPG

 

 

 

P1620348.JPG

 

 

 

P1620352.JPG

 

 

 

P1620354.JPG

 

 

  La musique, présente au cours de la cérémonie

P1620358.JPG

 

 

 

 

Adieu aux armes du lieutenant-colonel Philippe DEVELTER

 

Le lieutenant-colonel Philippe DEVELTER

P1620363.JPG

 

 

Eloge de son adjoint par le colonel Armel Dirou

P1620364.JPG

 

 

 

P1620367.JPG

 

 

Lecture de messages

 

 

Par des collégiens gapençais

P1620376.JPG

 

 

 

P1620378.JPG

 

 

Par le préfet, Pierre Besnard, message du secrétaire d'Etat aux Anciens combattants et à la Mémoire, Kader Arif

P1620379.JPG

 

 

 

Dépôt de fleurs

 

De bouquets de bleuets par de jeunes enfants

 

P1620387.JPG

 

 

 

P1620385.JPG

 

 

 

De gerbes de fleurs par les autorités accompagnées d'écoliers gapençais

 

Délégation militaire 05

P1620391.JPG

 

 

Maire de Gap

P1620396.JPG

 

 

Représentant du président du conseil général

P1620400.JPG

 

 

Représentant du président du conseil régional

P1620405.JPG

 

 

Représentante du député de la deuxième circonscription des Hautes-Alpes

P1620406.JPG

 

 

Députée de la première circonscription des Hautes-Alpes

P1620408.JPG

 

 

Sénateur des Hautes-Alpes

P1620412.JPG

 

 

Préfet des Hautes-Alpes

P1620416.JPG

 

 

P1620420.JPG

 

 

 

Les représentants des enfants des écoles de Gap interprètent La Marseillaise

 

Dirigés par Laurent Harduin, conseiller pédagogique en éducation musicale

P1620422.JPG

 

 

Une quarantaine d'écoliers, moitié moins que d'habitude

P1620424.JPG

 

 

Devant l'assemblée figée comme l'exige le protocole

P1620425.JPG

 

 

 

Fin de cérémonie

 

Les autorités civiles et militaires saluent les anciens combattants


P1620431.JPG

 

 

 

P1620434.JPG

 

 

 

P1620444.JPG

 

 

Départ de l'étendard marquant la fin de la cérémonie

P1620449.JPG

 

 

 

 

Aubade par l'harmonie municipale

 

 

Départ pour la Maison du Poilu

P1620467.JPG

 

 

Des motards bloqués par le cortège manifestent bruyamment et brièvement leur impatience...

P1620475.JPG

 

 

...à moins qu'ils...

P1620479.JPG

 

...ne saluent le défilé...

P1620485.JPG

 

 

Sur l'esplanade Muret

 

Les autorités

P1620520.JPG

 

 

L'harmonie municipale de Gap dirigée par Bruno Espitallier

P1620525.JPG

 

 

 

Epilogue

 

Au rez-de-chaussée de la Maison du Poilu, les enfants ont été conviés à un rafraîchissement...

P1620558.JPG

 

 

...de même que les adultes, à l'étage

P1620561.JPG

 

 

FIN

P1620562.JPG

 

 

 

Partager cet article

Repost0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 22:04

Une fois n’est pas coutume, une vision un peu décalée de la grande foire-expo annuelle de la ville de Gap.

 

 

P1620271

 

 

 

Instantanés

 

Suivez le guide

P1620123.JPG

 

 

La patinoire extérieure est devenue...une piscine

P1620023.JPG

 

 

 

P1620028.JPG

 

 

 

P1620103.JPG

 

 

Espace restauration, on y mange international et local

P1620033.JPG

 

 

Une télé qui cherche encore des crédits

P1620038.JPG

 

 

 

P1620066.JPG

 

 

 

P1620073.JPG

 

 

Qui ne craquerait pas...pour quelques chichis

P1620083.JPG

 

 

Quand Julie Jourdan fait la foire...avant son tour de chant. Elle pose ici avec Zowie Ziggy (pseudo), un représentant du Cirque de la lune

P1620085.JPG

 

 

La Luye, qui arrose Gap

P1620102.JPG

 

 

 

P1620107.JPG

 

 

 

P1620112.JPG

 

 

 

P1620114.JPG

 

 

 

P1620117.JPG

 

 

 

P1620120.JPG

 

 

Mur de Berlin, recto (fragment)

P1620273.JPG

 

 

Mur de Berlin, verso

P1620275.JPG

 

 

 

 

 

Vieilles carrosseries

 

 

P1620045.JPG

 

 

 

P1620046.JPG

 

 

 

P1620051.JPG

 

 

 

P1620052.JPG

 

 

 

P1620059.JPG

 

 

 

P1620121.JPG

 

 

 

P1620122.JPG

 

 

 

 

 

Séries agro-jardinières

 

 

P1620064.JPG

 

 

 

P1620065.JPG

 

 

 

P1620088.JPG

 

 

 

P1620089.JPG

 

 

 

P1620105.JPG

 

 

 

P1620106.JPG

 

 

 

P1620115.JPG

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost0
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 14:00

Samedi 3 mai 2014 Gap La 32ème édition de Gap-Foire-Expo (GFE) a ouvert ses portes. C’est donc parti pour neuf jours d’animation commerciale, industrielle, agricole et artisanale sur 25 000 m2  répartis entre le Parc de la Pépinière, la salle polyvalente de la Blâche et le stade de glace Alp’arena. Avec plus de 60 000 visiteurs attendus et 472 stands, GFE est devenue l’un des grands rendez-vous commerciaux de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en même temps que le lieu de multiples animations. Cette année la mode et la beauté s’exposent avec des défilés et un concours. Notons parmi les animations prévues : 5 mai 15h00, Les Prêtres dédicacent leur dernier CD, 8 mai 20h30, spectacle de la Section Hip Hop au CMCL, 10 mai 20h30, spectacle de l’association Joga Capoeira, 10 mai 14h00, Freestyle Day au Skate-Park (le plus beau de France), 11 mai 11h00 à 17h00, concours régional de coiffure. Sans oublier des soirées, à partir de 18h00, dans l’espace restauration : 3 mai, Un Gars Une Fille, 7 mai, Julie Jourdan, 9 mai, jazz manouche.

 

Retour en images :

 

 

P1610696.JPG

 

 

Parc d'exposition de la Pépinière

P1610789.JPG

 

 

Les invités arrivent en devisant joyeusement

P1610795.JPG

 

 

Inauguration officielle: le maire, Roger Didier, coupe le ruban tricolore

P1610798.JPG

 

 

Officiellement inaugurée à 11h00, GFE a ouvert ses portes au public à 10h00

P1610799.JPG

 

 

Passage obligé sur le stand de la Ville de Gap

P1610809.JPG

 

 

Animation autour de l'osier, par M. Granoux

P1610811.JPG

 

 

Sur l'espace mode, le concours "Mannequin d'un jour" se prépare déjà

P1610816.JPG

 

 

La délégation jeunes de la ville jumelle allemande Traunstein

P1610821.JPG

 

 

La photo officielle, Gap est également jumelée avec Pinerolo (Italie)

P1610826.JPG

 

 

Il convient de saluer les nombreux exposants, ici nos amis corses dans l'espace restauration...

P1610827.JPG

 

 

...sans oublier la spécialité locale, le Tourton des Alpes

P1610832.JPG

 

 

Le stand de vêtements indiens de Madame Léa KARL, HARMONY (on connaît aussi le restaurant Raj Mahal)

P1610834.JPG

 

 

Un seul de ces personnages est vivant, dans une belle harmonie de couleurs

P1610835.JPG

 

 

Rencontre avec les gendarmes

P1610837.JPG

 

 

Le maire, ancien pilote, ne résiste pas au plaisir du simulateur de conduite, et autres, on le verra plus loin

P1610846.JPG

 

 

A deux pas de là s'est joué un drame fictif mais réaliste...

P1610848.JPG

 

 

Sur le podium de l'Espace mode et beauté, on répète déjà les défilés

P1610850.JPG

 

 

La SPA propose à l'adoption...

P1610852.JPG

 

 

Comme on l'a dit, le maire aime piloter, cette vénérable Citroën...

P1610856.JPG

 

 

...ou cette Corvette qui fit les beaux jours de la course de côte du col Bayard

P1610859.JPG

 

 

Le président Jean Provensal arrive sur l'espace FIBOIS 04/05, la filière bois, matériau noble et richesse locale

P1610867.JPG

 

 

De drôle de machines délivrent des plaisirs glacés et fugaces

P1610870.JPG

 

 

Non, ce ne sont pas des cannes à pêche, mais un genre de balais tête de loup

P1610871.JPG

 

 

Détour indispensable par le stand de l'armée, présente et très bien intégrée à travers le 4ème Régiment de Chasseurs

P1610877.JPG

 

 

Comme on l'a dit, le maire est amateur de véhicules en tous genres

P1610885.JPG

 

 

En conversation avec le colonel Armel Dirou, chef de corps du 4ème RC

P1610887.JPG

 

 

Un point d'informations rajeuni cette année

P1610900.JPG

 

 

Sur le stand A 18, se sont réunis en partenariat avec la Mission énergie du conseil général 05:

ADIL 05, CAUE 05, ANH, Environnement & Solidarité, Calhaura Pact 05, espace info énergie...

P1610907.JPG

 

 

...de quoi s'informer sur l'habitat et les énergies: photo avec le président du conseil général, Jean-Yves Dusserre (2ème à partir de la droite)

P1610912.JPG

 

 

L'inauguration se termine dans le Club House de l'Alp'arena avec un apéritif d'honneur concocté par les italiens du stand de la ville de Barges

P1610925.JPG

 

 

Un emplacement emblématique qui a connu 77 années de hockey-sur-glace

P1610937.JPG

 

 

Juste un petit discours du président de GFE, Jean Provensal...

P1610933.JPG

 

 

...et une photo-souvenir exclusive

P1610947.JPG

 

 

Au revoir

P1610949.JPG

 

 

 

 Voir l'édition 2013

 

Partager cet article

Repost0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 22:42

Lundi 28 avril 2014 Gap Salle de l’ancienne chapelle des Pénitents  L’ensemble Les Faveurs, groupe de musiciens spécialisés dans l’interprétation de la musique ancienne de la Renaissance au Baroque, a revisité le semi-opéra de Henry Purcell, inspiré de l’œuvre de William Shakespeare, Le Songe d’une nuit d’été. Le semi-opéra (mask en anglais) est un genre musical lyrique baroque du XVIIème spécifiquement anglais, intégrant des scènes vocales dans la dramaturgie théâtrale. Il a disparu avec le développement de l’opéra dont Purcell fut un précurseur en Angleterre.

 

Adaptée par Agnès Dumouchel, cette version de poche deThe Fairy Queen (La Reine des fées) est narrée par la conteuse entre les séquences musicales. Dans la cité d’Athènes, Hermia qui aime Lysandre d’un amour partagé, fuit son père, Egée, qui veut la marier à Démétrius, lui-même convoité par Hélène… ainsi commence ce récit qui, ponctué de péripéties et de quiproquos, s’achève de la manière la plus heureuse.

 

Les interprètes restituent de façon sensible cette musique de scène, écrite en 1692, qui témoigne du génie de Purcell alors au sommet de son talent musical, un an après « Le Roi Arthur » et trois ans avant sa mort prématurée, en 1695 à l’âge de 36 ans.

 

L’Ensemble Les Faveurs tire son nom des rubans qui ornaient vêtements et objets aux 17 et 18ème siècles.

La composition du groupe varie en fonction des œuvres choisies mais les musiciens ont tous une solide expérience musicale. Ce projet est soutenu par le Conservatoire à rayonnement départemental de Gap, le conseil général 05, Luc Rosier, Yonel Blanc, Patricia et Hélyot Blanc et tous les kissbankers.

 

La distribution pour ce concert :

 

Agnès Dumouchel, texte

Irena Cenkova-Rosier, chant

Meillane Wilmotte, flûte à bec

Bénédicte Trotereau, violon

Pierre-Stéphane Schmidlet, violon

Philippe Capolongo, alto

Jean-David Burki, viole de gambe

Virginie Kaeppelin, clavecin

 

Prochains concerts :

 

A l’air libre

 

29 avril 2014, 18h30, Notre-Dame de Romigier, à Manosque

30 avril 2014, 18h30, salle de l’Ermitage, à Digne-les-Bains

9 juillet 2014 à Vachères ( 04), heure à définir

15 juillet 2014 à Limans(04), heure à définir

 

The Fairy Queen

 

29 août 2014 au Château de Montmaur (05)

 

Contact :

Les Faveurs – 29 rue Mozart – 05000 GAP

 

 

Retour en images et vidéos :

 

L'Ensemble Les Faveurs

P1610174.JPG

 

 

  Devant une centaine de spectateurs dans le cadre intimiste de la salle des Pénitents

P1610178.JPG

 

 

A la technique, Luc Rosier, le numérique permet un "calage" précis des niveaux de son et de lumière

P1610190.JPG

 

 

 

P1610196.JPG

 

 

 

P1610205.JPG

 

 

 

P1610208.JPG

 

 

Irena Cenkova-Rosier, cantatrice tout en subtilité

P1610216.JPG

 

 

Agnès Dumouchel, la narratrice

P1610226.JPG

 

 

Les violons

P1610234.JPG

 

 

 

P1610243.JPG

 

 

 

P1610250.JPG

 

 

 

P1610263.JPG

 

 

 

P1610266.JPG

 

 

P1610270.JPG

 

 

P1610273.JPG

 

 

A la flûte, très talentueuse, Meillane Wilmotte

P1610280.JPG

 

 

 

 

P1610288.JPG

 

 

 

P1610326.JPG

 

 

 

P1610359.JPG

 

 

 

P1610411.JPG

 

 

 

P1610449.JPG

 

 

 

P1610472.JPG

 

 

 

P1610493.JPG

 

 

 

P1610537.JPG

 

 

 

 

Vidéos:

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 22:07

Dimanche 27 avril 2014 Gap Théâtre de la passerelle  Le groupe Reflux, fondé en 1974, n’a eu de cesse de faire vivre la chanson française à travers un répertoire éclectique et représentatif. Pour ce quarantième anniversaire, nombreux étaient les membres originels présents pour témoigner de la vitalité et de la durabilité des amoureux de cette musique populaire et universelle. Dans les années 80 un orchestre de 15 musiciens faisait même danser le public après les concerts.

 

Mais la relève est aussi assurée avec des talents nouveaux qui n’ont rien à envier à leurs prédécesseurs. On a pu écouter La vie en rose de la môme Piaf comme J’attendais de Céline Dion, et La chasse aux papillons de Brassens côtoyait Une petite cantate de Barbara.

 

 Des noms résonnent évidemment, comme Jackie Hosquet, Nicole Tourrès, Gérard Faure, Anny Bernard, Régine Brossois, Mireille Aurouze. Mais on a pu également entendre Jean-Pierre Bastit, Joël Brun, Patricia Allier, Jacques Achery (le président), Nicolas Allier, Mireille Bouterin, Marcel Garnier, Christelle Mourinet, Carla Elena, Nicole Melani, Arlette Garnier, sans oublier au piano, outre Jackie Hosquet, Marie-Dominique Gachet.

 

Invités pour l’occasion, l’accordéoniste Robert Bonhomme et le groupe Les Mandoles ont agrémenté ce concert pour le plus grand plaisir des 300 spectateurs présents.

 

 

P1600966.JPG

 

 

 

40 ans de chanson française

P1600968.JPG

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Pierre Bastit, vice-président, dans une ambiance cabaret

P1600971.JPG

 

 

 

Régine Brossois

P1600971B.png

 

 

Jackie Hosquet au piano

P1600982.JPG

 

 

Marie-Dominique Gachet au piano

P1600985.JPG

 

 

Joël Brun

P1600991.JPG

 

 

Patricia Allier

P1610008.JPG

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacques Achery, président chanteur

P1610031.JPG

 

 

 

Anny Bernard

P1610051.JPG

 

 

 

Nicolas Allier, une "vieille connaissance" d'Anima Gap

P1610060.JPG

 

 

 

Mireille Bouterin

P1610075.JPG

 

 

Gérard Faure

P1610080.JPG

 

 

Les Mandoles

P1610100.JPG

 

 

Jackie Hosquet et les Mandoles

P1610106.JPG

 

 

Marcel Garnier

P1610116.JPG

 

 

Jackie et Carla Elena

P1610119.JPG

 

 

Mireille Aurouze et son superbe texte "La pigeonne"

P1610127.JPG

 

 

Robert Bonhomme, un morceau d'accordéon

P1610140.JPG

 

 

Nicole Tourrès, l'irremplaçable rossignol gapençais, dans un extrait de Carmen (Bizet)

P1610144.JPG

 

 

Nicole Melani

P1610149.JPG

 

 

Arlette Garnier

P1610169.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 21:53

Vendredi 25 avril 2014 Gap CMCL  Le Centre Municipal de la Culture et des Loisirs a résonné des tonalités « rock, noise and boobs » du groupe marseillais  Les Robertes. A l’initiative du Lieu Artistique de Proximité ( LAP), la chanteuse Matilde et ses comparses (Perrine, Fred et Fabz) ont dévoilé les titres de leur récent album (décembre 2013) Les Robertes. Voici comment se présentent les musiciens :

 

Les Robertes cultivent une esthétique qui frotte, qui bave et qui éclabousse... Un son rock organique et fiévreux, qui même parfois leur échappe. Les riffs acérés de la guitare perturbent effrontément des ambiances graves et lourdes avant de s'adoucir, la rythmique roule des mécaniques et la machine s'emballe !... La voix de Matilde nous déverse à la gueule des nuées d'insectes puis se retranche dans un sombre murmure pour nous parler des images brutes qu'elle a dans la tête... 

 

Devant un public clairsemé (dommage) mais motivé, la chanteuse a montré l’étendue de sa personnalité, allant de l’explosion scénique à l’introspection intimiste…

 

En première partie, le groupe  Quetzal Snakes, défini comme « spacerock psych punk » , a fait vibrer les murs de la salle de spectacle au son des trois guitares des musiciens norvégeo-russo-marseillais, inspirés des groupes comme Spacemen 3, Jesus and Mary Chain...

 

 

Les Robertes

 

P1600894.JPG

 

 

 

 

P1600900.JPG

 

 

 

La chanteuse, Matilde

P1600913.JPG

 

 

Introspection

P1600944.JPG

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Quetzal Snakes

 

 

P1600872.JPG

 

 

 

 

P1600880.JPG

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 18:29

19, 20 et 21 avril 2014 Gap Château de Charance  Le  11 ème Concours International de Maréchalerie s’est déroulé pendant trois jours dans la capitale douce des Alpes du sud.

Suite et fin de cette manifestation, l’une des cinq organisées à ce niveau chaque année en France. Présentes, entre autres, diverses nationalités, anglaise, espagnole, belge…

Retour en images, instantanés et podiums…

 

 

P1600439.JPG

 

 

Un public intéressé

P1600443.JPG

 

 

Programme

P1600453.JPG

 

 

 

Briefing pour les concurrents

P1600456.JPG

 

 

 

Promenades en calèche au bord des lacs

P1600461.JPG

 

 

Arrivée des chevaux qui vont bénéficier d'une séance de pédicure

P1600463.JPG

 

 

Prise de mensurations pour la réalisation du fer à poser

P1600466.JPG

 

 

 

P1600468.JPG

 

 

 

P1600471.JPG

 

 

Le public est au rendez-vous malgré une météo mitigée

P1600472.JPG

 

 

Préparation du sabot, le parage consiste à nettoyer le sabot, enlever la corne excédentaire, pour faciliter le ferrage

P1600476.JPG

 

 

 

P1600482.JPG

 

 

 

 

P1600495.JPG

 

 

 

P1600496.JPG

 

 

Sylvain BRUNET, président de la  Forge des Hautes-Alpes, animateur micro et chronométreur pour l'occasion

P1600497.JPG

 

 

L'ambiance est studieuse

P1600498.JPG

 

 

 

Façonnage du lopin, morceau de métal brut, base du futur fer

P1600503.JPG

 

 

 

P1600504.JPG

 

 

A un rythme soutenu, le temps est compté

P1600506.JPG

 

 

Les chevaux, habitués, sont dociles

P1600515.JPG

 

 

 

P1600520.JPG

 

 

 

P1600522.JPG

 

 

 

 

P1600525.JPG

 

 

 

Plusieurs fournisseurs spécialisés sont présents

P1600527.JPG

 

 

 

P1600528.JPG

 

 

 

P1600529.JPG

 

 

 

P1600530.JPG

 

 

 

Dans le cadre magnifique du parc de Charance

P1600534.JPG

 

 

Essayage du fer

P1600540.JPG

 

 

 

P1600541.JPG

 

 

 

P1600542.JPG

 

 

 

P1600547.JPG

 

 

 

P1600550.JPG

 

 

Le modèle, accessible à tous

P1600559.JPG

 

 

 

P1600565.JPG

 

 

P1600568.JPG

 

 

 

P1600577.JPG

 

 

 

P1600580.JPG

 

 

 

P1600581.JPG

 

 

 

P1600583.JPG

 

 

 

P1600585.JPG

 

 

P1600587.JPG

 

 

 

P1600589.JPG

 

 

 

P1600592.JPG

 

 

 

P1600595.JPG

 

 

 

P1600633.JPG

 

 

 

P1600657.JPG

 

 

 

P1600658.JPG

 

 

 

P1600663.JPG

 

 

 

P1600675.JPG

 

 

 

P1600676.JPG

 

 

 

P1600677.JPG

 

 

 

P1600678.JPG

 

 

 

P1600679.JPG

 

 

 

P1600682.JPG

 

 

 

P1600686.JPG

 

 

 

P1600695.JPG

 

 

 

P1600698.JPG

 

 

Le site du concours

P1600711.JPG

 

 

 

Et c'est l'heure du démontage

P1600712.JPG

 

 

 

Une vente aux enchères des pièces réalisées permet de contribuer au financement du concours

P1600714.JPG

 

 

D'une petite pièce à quelques euros...

P1600720.JPG

 

 

...à celle-ci qui a atteint 70 euros...

P1600723.JPG

 

 

...et celle-là 140 euros

P1600727.JPG

 

 

Jusqu'au trophée-souvenir...en chocolat

P1600739.JPG

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Podiums

 

 

Les juges

P1600747.JPG

 

 

Les vétérans

P1600749.JPG

 

 

Les novices

P1600767

 

 

Les intermédiaires

P1600778.JPG

 

 

Le trophée du concours qui passe de gagnant en gagnant au fil des éditions

P1600784.JPG

 

 

Les pros

P1600789.JPG

 

 

Le prix artistique

P1600791.JPG

 

 

 

Quelques résultats

 

P1600792A

 

P1600792B.JPG

 

 

 

 

 

P1600793A.JPG

 

P1600793B.JPG

 

 

Partager cet article

Repost0
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 23:43

19, 20 et 21 avril 2014 Gap Château de Charance  Le  11ème Concours International de Maréchalerie se déroule pendant trois jours dans la capitale douce des Alpes du sud. En ouverture, le samedi soir, une épreuve artistique a réuni,  de 21h30 à 23h15, quelque 60 participants dont 8% de participantes. Il s’agissait de réaliser une pièce au choix en temps limité (3/4 d’heure), toutes catégories mélangées. En deux vagues successives de 30 concurrents, il fallait faire preuve de dextérité et de célérité pour tenir la cadence. De cadence on peut parler car le martèlement des masses sur l’enclume et le souffle puissant des fours démultipliés font penser à une œuvre orchestrale contemporaine.

 

Les fours en question alimentés par du propane permettent d’atteindre une température de 1200 degrés, nécessaire pour permettre le façonnage du métal.

 

Cette épreuve du soir était surtout une mise en train mais sans doute la plus photogénique car la pénombre mettait en valeur le rougoiement des fers et les gerbes d’étincelles sur les enclumes…

 

Au programme du dimanche et du lundi matin, cinq épreuves pour quatre catégories. Chaque épreuve permet d’engranger des points qui déterminent le classement final. Le public pourra durant ces deux jours observer tous les types d’épreuves.

 

Les catégories sont les suivantes :

- Les novices, composés essentiellement des apprentis

- Les inter(médiaires), composés surtout des « patrons »

- Les pros, qui participent à de nombreux concours

- Les vétérans, qui ne concourent qu’à trois épreuves.

 

 Les épreuves sont les suivantes :

- le fer proposé, il s’agit de réaliser en une heure un fer dont les caractéristiques sont connues à l’avance et ont pu faire l’objet d’un entraînement préalable, en amont du concours

-le fer surprise, comme son nom l’indique, consiste à refaire un modèle à l’identique, sans préparation préalable

-le speed forging ou forge rapide, consiste à réaliser en un temps très court (20 min) un modèle connu d’avance

-l’œil de lynx, après dix secondes d’observation du sabot d’un cheval, il faut forger le modèle le plus adapté possible

-l’épreuve de ferrage, il faut forger un fer puis le poser.

 

La manifestation se termine le lundi à 14h30 (début à 8h00) suivie d’une vente des pièces réalisées et de la remise des prix à 16h30.

 

Merci à Sylvain Brunet pour son accueil et à Franck Desprez pour les informations techniques.

 

 

P1600241.JPG

 

 

 

P1600259.JPG

 

 

 

 

P1600258.JPG

 

 

 

P1600243.JPG

 

 

 

P1600244.JPG

 

 

 

P1600247.JPG

 

 

 

 

P1600249.JPG

 

 

 

P1600251.JPG

 

 

 

P1600252.JPG

 

 

 

A deux pas, le 8ème open international d'échecs

P1600253.JPG

 

P1600256.JPG

 

 

 

P1600261.JPG

 

 

 

P1600262.JPG

 

 

 

P1600268.JPG

 

 

Sur l'esplanade Dominique Chaix

P1600275.JPG

 

 

 

P1600276.JPG

 

 

Tiens, Domaine de Charance commence comme Dominique Chaix

P1600277.JPG

 

 

Ambiance nocturne

P1600282.JPG

 

 

 

P1600302.JPG

 

 

 

P1600308.JPG

 

 

 

P1600314.JPG

 

 

 

P1600328.JPG

 

 

 

P1600335.JPG

 

 

 

P1600339.JPG

 

 

 

P1600353.JPG

 

 

 

P1600365.JPG

 

 

 

P1600372.JPG

 

 

 

P1600376.JPG

 

 

 

P1600380.JPG

 

 

 

P1600389.JPG

 

 

Les pièces fabriquées au cours du premier round, qui seront vendues le lundi

P1600398.JPG

 

 

 

P1600405.JPG

 

 

 

P1600409.JPG

 

 

 

P1600410.JPG

 

 

 

P1600417.JPG

 

 

L'une des quelques participantes

P1600427.JPG

 

 

Dans l'attente de bons fers

P1600435.JPG

 

 

Gap de nuit

P1600436.JPG

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 17:36

Samedi 19 avril 2014 Gap L’auteure régionaliste  Alysa Morgon dédicaçait son septième roman à la Librairie Alpine. Un Bouquet de fiançailles, paru aux Editions Lucien Souny, est une pure fiction qui tourne autour d’une plante alpine emblématique, le génépi. Mais laissons la parole à l’écrivaine…


 P1600183.JPG

 

Alysa Morgon en quatre questions

 

Anima Gap : Alysa Morgon, qui êtes-vous ?

 

Alysa Morgon : Je suis une haut-alpine d’adoption puisque je suis née, quand même, à Aix-en-Provence, dans notre belle Provence, et je suis arrivée à Gap en 1964, donc ça fait déjà un petit bout ; donc je me considère à présent beaucoup plus haut-alpine que ce que je suis provençale, même si mes racines sont encore bien profondes.

 

Matteo, un jeune lecteur d'Alysa Morgon

P1600175.JPG

 

 

AG : Quand et comment avez-vous commencé à écrire ?

 

AM : J’ai commencé à écrire d’abord des chansons parce que je suis auteur-compositeur au départ. Après je suis passée un petit peu à la poésie, ce qui me semblait couler de source et puis je suis arrivée à l’écriture de romans. Et là, j’ai beaucoup bataillé pour arriver à trouver un éditeur parce que ce n’est pas facile de trouver la bonne voie. Et dans mes recherches, j’ai eu beaucoup de chance parce que j’ai rencontré deux personnes importantes : j’ai rencontré d’abord  Hubert Nyssen, d'Actes Sud (Les Editions), et puis après j’ai surtout beaucoup correspondu avec  Yves Berger, des Editions Grasset, directeur littéraire et auteur que l’on connaît. Et donc, ces deux rencontres m’ont orientée vraiment sur la littérature et m’ont encouragée à continuer.

 

Un  prêtre chanteur, Jean-Michel BARDET, intéressé par Marie des garrigues, roman évoquant la vocation religieuse d'une jeune fille à travers la vie rurale

P1600176.JPG

 

 

AG : Alysa Morgon, quelles sont vos sources d’inspiration ?

 

AM : Mes sources d’inspiration, c’est la nature en général, que ce soit la nature provençale, que ce soit la nature haut-alpine, et après cela vient des anecdotes que l’on me raconte, de quelque chose qui m’interpelle, d’un nom parce que ça arrive aussi dans certains romans etc. Donc c’est différentes sources d’inspiration.

 

P1600185.JPG

 

 

AG : Et enfin, quelle est votre actualité ?

 

AM : Ma dernière actualité, c’est un nouveau roman qui vient de sortir là, le 11 avril, c’est Un Bouquet de fiançailles. C’est un roman du terroir et qui se déroule dans les Alpes, dans la montagne plus exactement, et autour du génépi. Ça c’est mon actualité de maintenant. Ça va être aussi les salons du livre qui vont commencer dès le mois de mai, et puis un roman qui va sortir au mois d’août, et c’est la reprise d’Un Hameau près du ciel qui sort en (livre de) Poche, et ça c’est vraiment pour moi un grand plaisir et une reconnaissance quelque part.

 

AG : Alysa Morgon, merci !

 

AM : Merci, merci à vous !

 

 

Retrouvez cet entretien sur Anima Gap audioblog

 

 

Partager cet article

Repost0
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 18:50

Lundi  14 avril 2014 Le Quattro a accueilli un concert exceptionnel de la  Fanfare du 27ème BCA au profit notamment de la Cellule d'Aide aux Blessés de l'Armée de Terre et dans le cadre de la commémoration de la Saint-Georges, à l'initiative du 4e Régiment de chasseurs avec le soutien de la Ville de Gap...

 

Dirigée par l’adjudant-chef Eric Moron, la formation, composée d’une trentaine de musiciens, jouit d’une réputation qui dépasse nos frontières et porte haut les couleurs des chasseurs alpins. Elle a ainsi obtenu une Palme d’Or au festival  international de musiques militaires de Québec en août 2013 et participe chaque année à près de 200 manifestations. Elle ambitionne de participer cette année au plus grand Tattoo du Monde qui a lieu en Ecosse, chaque année, à Edimbourg. Voir  cette vidéo.

 

 

Après une entrée en scène conforme à la tradition, les chasseurs musiciens ont donné un concert, agrémenté d’une vidéoprojection et de jeux de lumière, qui a permis de revisiter  quelques classiques parmi lesquels La Protestation des chasseurs à pied, La Montagne ou Le Chant des partisans.

 

Quelques images…

 

 

P1600116.JPG

 

 

Près de 300 spectateurs

P1600101.JPG

 

 

Présentation de la soirée par le colonel Armel Dirou,

chef de corps du 4ème Régiment de Chasseurs

P1600106.JPG

 

 

Entrée en scène suivant la tradition

P1600125.JPG

 

 

 

 

P1600126.JPG

 

 

 

 

P1600130

 

 

 

Sur fond de vidéoprojection

P1600134.JPG

 

 

 

 

P1600138.JPG

 

 

Avec des effets de lumière

P1600141.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0