Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 22:07

9 juillet 2013  La vénérable  cathédrale de Gap, monument d’Etat, a accueilli pour ce deuxième concert les québécois Jacques Boucher et Sophie Poulain de Courval, pour un dialogue entre l’orgue et le saxophone.

 

Jacques Boucher est l’organiste titulaire du grand orgue Casavant opus 615 de l’église Saint-Jean-Baptiste de Montréal, producteur de plus de 1500 récitals, ayant enregistré une trentaine de disques, doyen de 2006 à 2010 de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. 

 

Sophie Poulain de Courval s’est formée au sein du réseau des Conservatoires de musique du Québec auprès de Jean Bouchard et Pierre Bourque. Elle s’est ensuite perfectionnée en participant à des classes de maîtres au Québec puis en France. Elle a fait partie de plusieurs Ensembles de Musique de chambre avant d’obtenir, en 1988 et 1990, le premier prix de musique de chambre au concours de la Fédération des harmonies du Québec. Elle a également participé à plusieurs tournées au Québec avec l’organiste  Jacques Boucher, la violoncelliste Nathalie Giguère, le clarinettiste Rino Bélanger et l’ensemble Swing trio.

 

A Gap, les deux artistes ont proposé un répertoire d’inspiration plutôt contemporaine avec des œuvres de De Lioncourt, Fauré, Rossi, Bédard, Schoonenbeek, mais aussi un répertoire plus classique avec un extrait du Nabucco de Verdi et des Litanies de Schubert. Ils ont conclu le concert en rendant un hommage au célèbre chanteur québécois Gilles Vigneault, à travers des variations sur un thème du chanteur écrites par Jacques Boucher.

Le thème était exposé vocalement par Sophie Poulain de Courval, à la demande du compositeur et organiste, laquelle a concédé qu’elle n’était pas familière de « l’exercice » mais s’en est admirablement acquitté.

 

A noter qu’il n’y aura pas de concert le mardi 16 juillet en raison des animations liées au passage du Tour de France cycliste dans la ville.

 

 

La beauté des claviers de l'orgue Jean Dunand

P1430229.JPG

 

 

 

Jacques Boucher et Sophie Poulain de Courval

P1430220.JPG

 

 

 

Avec Michel Bernard-Reymond, président des Amis de l'Orgue, chef de choeur, organiste

P1430224.JPG

 

 

 

 

 

P1430231.JPG

 

 

 

 

P1430241.JPG

 

 

 

 

Dans l'intimité du buffet d'orgue

P1430247.JPG

 

 

Le dispositif général, avec la logistique pour retransmettre le concert sur grand écran

P1430254.JPG

 

 

L'orgue intime

P1430283.JPG

 

 

 

P1430257.JPG

 

 

 

 

P1430258.JPG

 

 

 

P1430263.JPG

 

 

Discographie

P1430265

 

 

 

 

Michel Bernard-Reymond, présentateur du jour, a gravi les 54 marches + 4 afin de présenter le final devant la caméra depuis le buffet d'orgue, en compagnie des artistes

P1430269.JPG

 

 

 

Hommage à Gilles Vigneault

P1430280.JPG

 

 

Les deux musiciens sont descendus saluer le public

P1430288.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 21:49

5 juillet 2013  La Compagnie Kadavresky conviait le public à découvrir « L’Effet Escargot » inspiré du cirque contemporain, à Gap sur la place de la République fraîchement rénovée, pour la première fois.

 

Si la réputation de cette Compagnie, soutenue par de nombreux partenaires comme le Palais des Beaux Arts de Charleroi en Belgique, n’est plus à faire, le choix de la configuration et la proximité bruyante d’un café « branché » ont quelque peu refroidi la motivation de certains spectateurs comme nous avons pu le constater.

 

En effet, le spectacle se déroulait principalement au sol et ne permettait pas, en l’absence de scène, aux rangs éloignés de jouir du spectacle convenablement. Ainsi les chaises du fond étaient délaissées où étaient utilisées pour se percher et certains spectateurs restaient debout afin d’apercevoir quelque chose. Enfin l’ambiance du spectacle était contrariée par un fond sonore élevé lié à la proximité d’un établissement accueillant de nombreux clients en terrasse, droit que nous ne lui contestons pas mais dont il faut tenir compte. La Direction de la Culture envisage d’inverser la configuration sur la place pour le prochain spectacle.

 

Sinon, le spectacle où le loufoque le disputait à la performance artistique et athlétique, valait le détour. Dans un décor minimaliste de théâtre, les personnages évoluent au milieu d’accessoires improbables qui sont le support d’un parcours poético-burlesque, musical, mais aussi de performances acrobatiques. Bref, à revoir, dans un cadre amélioré.

 

 

 

P1420881.JPG

 

 

 

L'accès à la place de la République a été neutralisé pour l'occasion

P1420874.JPG

 

 

 

 

P1420902.JPG

 

 

 

 

P1420910.JPG

 

 

 

 

P1420914.JPG

 

 

 

 

P1420926.JPG

 

 

 

 

P1420947.JPG

 

 

 

 

P1420985.JPG

 

 

 

Chorégraphie improbable

P1420959-copie-1.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 21:28

4 juillet 2013  C’est le groupe Gehem originaire de la ville d’Ankara en Turquie qui a ouvert la série des Jeudis du kiosque à Gap, sous les frondaisons du parc de la Pépinière. Invité par le Groupe Folklorique du Pays Gavot dans le cadre du 27ème Festival international de folklore, ce groupe a offert un spectacle d’une grande qualité, conforme à sa renommée internationale, où les danses et musiques traditionnelles s’inspiraient de toutes les régions turques : derviches tourneurs, danses de guerriers, danses de la Mer Noire…

 

 

Les musiciens du groupe

P1420672.JPG

 

 

 

 

Photo du groupe

P1420678.JPG

 

 

 

Avant d'entrer en scène

P1420685.JPG

 

 

 

 

P1420695.JPG

 

 

 

 

P1420709.JPG

 

 

 

P1420715.JPG

 

 

 

P1420751.JPG

 

 

 

 

P1420775.JPG

 

 

 

 

P1420779.JPG

 

 

 

 

P1420782.JPG

 

 

 

P1420791.JPG

 

 

 

P1420809.JPG

 

 

 

P1420819.JPG

 

 

 

 

P1420830.JPG

 

 

 

 

P1420838.JPG

 

 

 

 

P1420849.JPG

 

 

 

 

P1420859.JPG

 

 

 

P1420860.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 21:20

Inauguration d’une Maison du Tourisme, concours de boules carrées, prise de fonction du nouveau préfet, inauguration d’une nouvelle aire pour camping-cars, en ville, orages... sont les sujets de cette première partie du mois de juillet 2013...

 

 

Samedi 6 juillet 2013

 

Inauguration d’une Maison du Tourisme

Sous un soleil brûlant, la nouvelle  Maison du Tourisme, située place Jean Marcellin, a été inaugurée par le maire de Gap et les différents invités, notamment le maire de la ville jumelle italienne  Pinerolo, Eugenio Buttero, et la maire adjointe en charge du tourisme, Colette Patron.

 

 Elle prend la suite de l’ancien Office de tourisme qui était installé dans des locaux situés à l’angle du Cours Frédéric Mistral et de la place Frédéric Euzières (Porte-Colombe) dont il n’était pas propriétaire. Locaux qui abritaient antérieurement l’hôtel La Grille.

 

Dans les nouveaux locaux acquis par la Ville de Gap (ancienne propriété Barral), celle-ci fait d’une pierre trois coups puisque, outre les services de la Maison du Tourisme, l’Office municipal des sports et l’Office municipal de la Culture s’installeront dans les lieux, en étage, tandis que d’autres locaux, restant à rénover, seront attribués ultérieurement.

 

Ouvert cet été de 9h à 19h en semaine, de 10h à 13h le dimanche et de 10 à 17h les jours fériés.

 

Vue générale

P1410491.JPG 

 

 

Déploiement des banderoles inaugurales

P1430062.JPG

 

 

 

Discours du maire de Gap, Roger Didier, entouré de l'adjointe au tourisme, Colette Patron, et de René Barral, ancien propriétaire du bâtiment où il avait installé un laboratoire d'analyses médicales dans les années 60.

P1430055.JPG

 

 

 

Acte de naissance, le feu magique

P1430063.JPG

 

 

 

 

Couper du ruban inaugural par Madame Colette Patron, maire adjointe en charge du tourisme et des affaires internationales...

P1430075.JPG

 

 

 

...dont elle distribue les morceaux en commençant par le maire invité de Pinerolo, ville jumelle

P1430076.JPG

 

 

 

Tour du propriétaire guidé par Pierre Kovacic, directeur de la Maison du Tourisme

P1430084.JPG

 

 

 

Petit tour à l'étage, avec une décoration soignée qui a respecté l'esprit des lieux...

P1430088.JPG

 

 

 

...où un trio charmant de musiciennes accueille le public, en compagnie de Françoise Faure, présidente de l'Office Municipal de la Culture, future occupante des lieux

P1430092.JPG

 

 

 

 

Devant la Maison du Tourisme, le cocktail de bienvenue est servi

P1430099.JPG

 

 

 

Montons encore un peu dans ce bâti ancien au charme indéniable

P1430108.JPG

 

 

 

 

D'en haut, la vue est dominante sur la place Jean Marcellin et son environnement

P1430111.JPG

 

 

 

 

Le groupe Aquarela Do Brasil a illustré mélodieusement cette inauguration

P1430119.JPG

 

 

 

 

 

Dimanche 7 juillet 2013


Concours de boules carrées : 16e édition

L’association la Répu « Mon quartier » a organisé son traditionnel concours de boules carrées dans une ambiance de franche camaraderie  et de retrouvailles, sur une place de la République rénovée  inaugurée il y a un an.

 

Flyer

P1410936-boulcar.JPG

 

 

 

 

Un juge garde-champêtre impartial, Jean-Pierre Reybaud, aux multiples talents

DSCN6383.JPG

Photo GN

 

 

 

 

 

 

Lundi 8 juillet 2013


Prise de fonction du nouveau préfet

 Pierre Besnard, nouveau préfet des Hautes-Alpes, a concrétisé sa prise de fonction par le dépôt d’une gerbe de fleurs au pied du monument aux morts de la ville-préfecture. Né en 1966 à Saint-Brieuc (Côte d’Armor), il était précédemment chef de cabinet de l’actuel président de la République.

Il a successivement exercé différentes fonctions, sous-préfet de Montbard (Côte d’Or), secrétaire général de la préfecture de l’Aveyron, postes de direction au ministère de l’intérieur, chef de cabinet du président du Sénat en 2011. Il succède à  Jacques Quastana, parti dans le Jura.

 

La cérémonie a été suivie d’un vin d’honneur au cours duquel le représentant de l’Etat a déclaré vouloir être d’abord au service et à l’écoute des haut-alpins. A suivi un point presse.

 

 

L'arrivée des autorités, depuis la Préfecture, autour du nouveau préfet, Pierre Besnard

P1430169.JPG

 

 

 

Le dispositif solennel est en place

P1430172.JPG

 

 

 

Les autorités également, la cérémonie peut commencer

P1430173.JPG

 

 

 

Le nouveau préfet s'apprête à effectuer un acte symbole de prise de fonction...

P1430176.JPG

 

 

 

...le dépôt d'une gerbe de fleurs au pied du monument aux morts de la ville-préfecture

P1430179.JPG

 

 

 

Puis il salue une grande partie de l'assistance...

P1430194.JPG

 

 

 

...avant d'aller prononcer un bref discours suivi d'une réception et un peu plus tard, d'un point presse

P1430206.JPG

 

 

 

 

 

Mercredi 10 juillet 2013


Inauguration d’une nouvelle aire pour camping-cars

La ville de Gap s’est dotée d’une nouvelle aire de services pour les camping-cars. Située au rond-point de Tokoro, avenue d’Embrun, elle est directement en vue des vacanciers empruntant la RN 94, en direction ou en provenance de Briançon.

 

A proximité de services utiles, hypermarché, ateliers de mécanique auto, commerces divers, elle a vite été repérée par  des vacanciers en transit, qui à leur tour, ont servi « d’enseigne » pour de nouveaux usagers. Cette aire sera prochainement répertoriée dans un magazine spécialisé.

 

Elle a été inaugurée sans façon par le maire de Gap qui s’est entretenu avec les camping-caristes présents.

 

Nous avions réalisé le matin un petit reportage photo sur les vacanciers stationnés sur ce nouvel espace, que nous vous restituons ci-après :

 

Henri et Jacqueline (et leur petit chien) viennent de Charente-Maritime (17), près de Rochefort-sur-Mer. Ils attendent des amis arrivant des Pyrénées et en profitent pour faire les courses, le plein de carburant, et la maintenance de leur camping-car. Ils trouvent l’aire de services bien adaptée (si ce n’est un petit problème d’élagage qui sera bientôt solutionné). Ils vont aller se positionner entre Savines et Réallon pour assister au contre-la-montre du Tour de France puis remonter chez eux pour un événement familial.

 

Ils ont rencontré sur l’aire Jacques et Nadège, provenant de la Somme (80), avec lesquels ils ont sympathisé. Le couple va regarder passer le Tour de France au col de Manse avant de remonter dans la Somme.

 

Enfin Jean-Paul et Denise, descendus des Ardennes (08) par étapes successives, se sont joints à eux. Ils adoptent un rythme tranquille de vacanciers. Ils vont se rendre à Notre-Dame du Laus, Savines-le-Lac puis Briançon, avant d’aller voir passer le Tour de France au barrage du Chambon.

 

La nouvelle aire de service(s) pour camping-cars

P1430292.JPG

 

 

 

Le maire de Gap, Roger Didier, recueille les premiers avis

P1430324.JPG

 

 

 

Jacques, Henri et Jean-Paul prennent la pose, pendant que ces dames sont allées "faire chauffer la carte bancaire" ironise l'un d'entre eux, nous ne vous dirons pas lequel...

P1430290.JPG

 

 

 

Tout le monde est à nouveau réuni devant les camping-cars...

P1430293.JPG

 

 

 

De gauche à droite, Jean-Paul et Denise, Henri et Jacqueline, Jacques et Nadège

P1430294.JPG

 

 

 

Mise en place de la signalétique par le service communication de la ville...

P1430306.JPG

 

 

 

 

...dans la vitrine spécifique

P1430312.JPG

 

 

 

Copie de l'arrêté municipal: des règles sont à respecter, pour le bien commun

P1430313.JPG

 

 

 P1430313-copie-1.JPG

 

 

 

Légende: vidange cassette WC, rinçage caniveau, eau potable

P1430302.JPG

 

 

 

Thierry, de passage, fait le plein d'eau...

P1430346.JPG

 

 

 

Son nez de robinet n'est pas au diamètre voulu, heureusement il peut compter sur la solidarité entre camping-caristes

P1430349.JPG

 

 

 

 

 

 

En ville

 

Retour des Nocturnes du centre-ville

 

P1420658.JPG

 

 

 

 

Nouveau visage du square Ladoucette

 

 

Il ne reste plus qu'à engazonner ce lieu, nettement plus adapté qu'auparavant

P1420660.JPG

 

 

 

 

 

Orages

 

Ils auront été le fil conducteur (inhabituel) de cette première partie du mois de juillet, provoquant des dégâts conséquents ici ou et désespérant les organisateurs de manifestation(s) en plein-air...

 

P1430151.JPG

 

 

 

...avec quelques épisodes de grêle...

P1430152.JPG

 

 

 

 

...et du ravinement fréquent avec dépôt de sédiments

P1430160.JPG

 

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 16:22

3 au 7 juillet 2013  Le 27e Festival international de folklore, véritable institution gapençaise, a ouvert les réjouissances estivales. Invités cette année, le Brésil, le Congo, la Géorgie, la Turquie et, bien sûr, le groupe local du Pays Gavot, support de l’organisation (conséquente) du festival.

 

Animations de rue, spectacles, défilés, repas champêtre constituaient les ingrédients de cette manifestation, gardienne des traditions mais ouverte aux échanges les plus larges.

 

Nous vous proposons un retour en images, subjectif et non exhaustif, afin de donner un aperçu de quelques moments de ce festival.

 

 

P1420567.JPG

 

 

 

MERCREDI 3 JUILLET 2013

 

Scénettes extraites du dernier spectacle du Pays Gavot

 

Au Y

P1420487.JPG

 

 

 

 

 

P1420493.JPG

 

 

 

Place aux Herbes

P1420499.JPG

 

 

 

 

 

Le défilé de tracteurs

Mention spéciale pour le défilé de tracteurs anciens, mis en œuvre par Serge Beaume qui possède neuf tracteurs de la marque MAN. Ce type de manifestation n’est pas courant et nous avons donc choisi de vous montrer tous les « engins » présentés et conduits successivement par Christian Trinquier, Marcel Tavernier, Jean-Marc, Maurice, Jean-Paul, Julien, Michel (Lanz à démarreur électrique), Antoine (grand Farmall de 1957), Marc Lafond, Mathieu et Dimitri.

 

 

Une borne récalcitrante à l'entrée de la rue Carnot a causé quelques soucis aux organisateurs

P1420525.JPG

 

 

 

 

Le défilé peut enfin commencer

P1420575.JPG

 

 

 

 

P1420581.JPG

 

 

 

 

P1420586.JPG

 

 

 

 

 

P1420590.JPG

 

 

 

 

 

P1420594

 

 

 

 

P1420598.JPG

 

 

 

 

 

P1420603.JPG

 

 

 

 

P1420606.JPG

 

 

 

 

P1420610.JPG

 

 

 

 

P1420612.JPG

 

 

 

 

P1420614.JPG

 

 

 

 

P1420615.JPG

 

 

 

 

 

P1420618.JPG

 

 

 

Serge Beaume (à gauche) pose avec Mathieu et Dimitri sur l'un des tracteurs de sa collection

P1420625.JPG

 

 

 

Puis suit le groupe invité, Lei Dansaïre de Sant Donnat

P1420629.JPG

 

 

 

 

P1420630.JPG

 

 

 

Puis le groupe folklorique du Pays Gavot, organisateur du festival

P1420633.JPG

 

 

 

 

P1420636.JPG

 

 

 

 

Quelques danses sont exécutées place Alsace-Lorraine

P1420648.JPG

 

 

 

 

JEUDI 4 JUILLET 2013

 

Ce sujet est traité dans le cadre des Jeudis du kiosque

(Groupe turc Gehem)

 

 

SAMEDI 6 JUILLET 2013

 

Après un défilé en ville, les délégations se retrouvent place de la République.

Gap fête ce week-end là les cinquante ans de son jumelage avec la ville de Pinerolo (Italie)

et organise la Coupe du Monde jeunes de course en montagne. Ce qui explique le caractère

particulier de ce rassemblement où les délégations se sont mêlées.

P1420996.JPG

 

 

 

 

P1420998.JPG

 

 

 

 

P1430008.JPG

 

 

 

 

P1430012.JPG

 

 

 

 

P1430014.JPG

 

 

 

Spectacle de gala au Quattro


 

Au centre, la présidente du Pays Gavot, Raymonde Eynaud, au milieu du groupe congolais.

DSCN6313.JPG

Photo GN

 

 

 

Le groupe du Brésil

DSCN6248.JPG

Photo GN

 

 

 

DSCN6258.JPG

Photo GN

 

 

Le groupe du Congo

DSCN6289.JPG

Photo GN

 

 

 

DSCN6305.JPG

Photo GN

 

 

Le groupe de Pologne

181_gala-1.JPG

Photo GN

 

 

Voir l'édition 2012

 

Voir l'édition 2011

 


Partager cet article

Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 22:42

2 juillet 2013  Comme l’an dernier, ce sont les organistes gapençais et leurs amis qui ont ouvert la saison des Mardis de l’Orgue. C’était aussi la première manifestation de la programmation  Gap en famisol 2013.

 

Dans un répertoire qui se voulait éclectique et varié, de Bach à Kodaly, du baroque au contemporain, chaque organiste s’est exprimé avec une sensibilité qui lui est propre.

 

La chorale des Cordeliers, dirigée par Michel Bernard-Reymond, a complété ce moment musical par des oeuvres de Buxtehude, Da Vittoria, Kodaly et Saint-Saëns.

 

Voir  ici la saison 2012

 

 

Les organistes Jean-Marie Terrasse, Michel Bernard-Reymond, Damien Brédif, Fabien Guilloth, Pierre-Michel Pascal, Colin Heller, Gabriel Nal

Blog23-0178.JPG

Photo GN

 

 

 

 

La chorale des Cordeliers a richement agrémenté ce concert

P1420439.JPG

 

 

 

 

Pierre-Michel Pascal, le benjamin, 13 ans et déjà du talent

P1420442.JPG

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 22:40

Quelques événements qui jalonnent la vie de la cité: le prochain passage du Tour de France 2013 à Gap, la fête du cinquantenaire d'une école gapençaise, Mado fait son show, Toiles et Talents, Ricochet-danse, Fête du cinéma, Exposition Picasso intime et Bruno Lucchi...

 

 

 

En 2013 Gap accueille le Tour de France et en 2014 le Rallye de Monte-Carlo

P1410497.JPG

 

 

 

L'arrivée et le départ du Tour de France 2013, épreuve populaire, les 16 et 18 juillet...

P1410498.JPG

 

 

 

 

 

...ne manquera pas d'attirer une foule nombreuse...

P1410499.JPG

 

 

 

...et de générer de multiples contraintes pour la population locale

P1420872.JPG

 

 

 

 

 

Mardi 25 juin 2013

 

L'école de Puymaure à Gap a fêté le cinquantenaire de son inauguration.

C'est à la rentrée scolaire de 1963 que l'école a accueilli des élèves pour la première fois.

Les terrains nécessaires avaient été achetés en 1957: propriété Martin-Richard (2935 m2 pour 4 402 500 francs) et propriété Warenguen (1312 m2 pour 1 968 000 francs), par la Ville, pour un total de 4247 m2. Les travaux ont commencé en 1958 et ont coûté la somme de 130 millions de francs (soit environ 2 millions d'euros actualisés).

 

La fête annuelle de l'école a revêtu un éclat particulier à cette occasion.

 

P1410308.JPG

 

 

 

P1410350.JPG

 

 

 

 

Vendredi 28 juin 2013

 

Mado a pris racine au Quattro. L'artiste Noëlle Perna, Mado la Niçoise sur scène, est revenue à Gap interpréter le Phèdre de Racine, à sa manière. Et autres facéties...

 

 

DSCN7513.JPG

Photo AB

 

 

 

DSCN7517

Photo AB

 

 

 

DSCN7527.JPG

Photo AB

 

 

 

 

Samedi 29 juin 2013

 

Toiles et Talents, manifestation organisée par le Rotary Gap Charance depuis plusieurs années pour soutenir une noble cause, s'est installée pour la première fois sur la place de la République rénovée, et sur le square  Henri Dunant. Cette année, c'est l'association Handisport 05 qui a bénéficié de l'opération, association dont l'objectif est de rendre le sport accessible à des personnes porteuses d'un handicap, moteur et/ou sensoriel.

 

En tout 100 exposants, dans les domaines suivants: peintures, sculptures, photos, artisanat...


Sur la place de la République

P1420089.JPG

 

 

 

François Javourez, actuel président du Rotary Gap Charance, en compagnie de Michelle Chabrier, qui vient de faire valoir ses droits à de nouveaux horizons, après sa carrière achevée à la Direction de la Culture de la ville.

P1410918.JPG

 

 

 

Parmi les stands

P1410932.JPG

 

 

 

De la diversité

P1410934.JPG

 

 

 

Agnès Braisaz présentait son dernier ouvrage, Enfants de la Répu, l'histoire de la place sur laquelle elle se trouvait. Disponible auprès de l'auteur et à la librairie Davagnier.

P1410936.JPG

 

 

 

 

Coup de coeur pour le joli coup de crayon d'Aurélien Thivolle...

P1410945.JPG

 

 

 

...que l'on peut retrouver ici

P1410947.JPG

 

 

 

Sur le square Henri Dunant...

P1410949.JPG

 

 

 

...d'originales créations en bois

P1420093.JPG

 

 

 

 

 

30 juin au 3 juillet 2013

 

Fête du cinéma


L'association des spectateurs du Club et du Centre a profité de la  Fête du cinéma pour tenir son assemblée générale. Créée pour défendre l'avenir de ces deux salles, l'association, présidée par Lisbeth Blanc, compte 500 adhérents, et maintenant que l'avenir des deux cinémas est assuré, entend bien préserver le statut " Art et Essai" du cinéma le Club.

 

En attendant, la fête du cinéma a rassemblé 120 convives autour d'un colombo antillais, préparé par Chantal Bruneau, sous le préau de l'école Pasteur située en face du cinéma Le Club. Avec, pour ne rien gâter, des places de cinéma à 3,50 euros pendant quatre jours.

 

P1420096.JPG

 

 

 

 

 

Samedi 29 juin 2013

 

 Ricochet-Danse a fait d'une pierre deux coups en présentant un spectacle des enfants et ados le vendredi 28 juin (Si Ricochet m'était contée) et un spectacle des adolescents et adultes le samedi 29 (C'est pas la fin du monde!) sur la scène du Théâtre de la passerelle.

Le public était au rendez-vous pour ces spectacles alliant l'esthétique à des styles très divers: jazz, coutry, rock, musique de bal...


DSCN7565.JPG

Photo AB

 

 

 

 

DSCN7620.JPG

Photo AB

 

 

 

 

Du 2 juillet au 31 août 2013

 

Exposition Picasso intime à La Grange (La Placette)

 

Tout autour des  statues de Bruno Lucchi, une exposition de photographies nous dévoile un Picasso vu au travers des yeux de Mireille, petite fille de cinq ans, dans l'atelier du grand peintre à Vallauris en 1951.

 

Andrei Iperti, président de l'association des amis du peintre à Vallauris, décrit au cours du vernissage, la vie "intime" de Pablo Picasso scénarisée à l'occasion de cette exposition par une trentaine de photographies en noir et blanc prises entre 1950 et 1960.

 

L'exposition est visible du mardi au samedi, de 9h à 12h00 et de 15h à 19h00 (entrée gratuite).

 

 

Pour ne pas déflorer l'exposition et préserver les droits d'auteur, nous avons flouté ces photographies

P1420455.JPG

 

 

 

 

Les statues androgynes de Bruno Lucchi magnifient et complètent l'exposition

P1420456.JPG

 

 

 

Un regard en forme de clin d'oeil et d'hommage

P1420461.JPG

 

 

 

 

Quand l'oeuvre rencontre l'oeuvre

P1420469.JPG

 

 

 

 

Au coeur de l'exposition, regards attentifs

P1420474.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 17:28

28 juin 2013  Le  Cirque de la lune a enfin pu présenter son spectacle annuel dans son intégralité, sur l’esplanade du conseil général à Gap.

 

Le 8 juin dernier, la pluie avait contraint les organisateurs à reporter la deuxième représentation du spectacle Odysseus et de sa première partie, Fantasticirque (voir  ici la première représentation du spectacle Odysseus, le 7 juin).

 

Si Odysseus était le fruit du travail spécifique et intense d’une quinzaine de membres de l’association, Fantasticirque était l’aboutissement pour la plupart des adhérents, jeunes et familles, des ateliers fréquentés tout au long de l’année, où les arts du cirque se déclinaient en jonglerie, équilibres, exercices acrobatiques et autres sauts sur trampoline…

 

Sans compter sur un magicien facétieux,  Yann, sollicité pour l’occasion, qui animait les inter-scènes pour le plus grand amusement des nombreux spectateurs.

 

N’oublions pas l’encadrement et les bénévoles du Cirque de la lune auxquels on doit la réussite de ce spectacle.

 

Retour en images sur cette première partie.

 

 

 

P1410573.JPG

 

 

 

 

La grâce de l'évolution sur des rubans

P1410574.JPG

 

 

 

 

P1410585.JPG

 

 

 

Yann, magicien facétieux

P1410609.JPG

 

 

 

 

Le porté ou porter est une valeur sûre des arts du cirque. Initialement ce mot désigne le soulevé de sa partenaire par un danseur.

P1410617.JPG

 

 

 

 

P1410620.JPG

 

 

 

 

P1410621.JPG

 

 

 

 

P1410624.JPG

 

 

 

 

 

P1410635.JPG

 

 

 

Les anneaux permettent d'acquérir adresse et dextérité

P1410665.JPG

 

 

 

 

Les foulards conviennent bien aux plus jeunes pour une manipulation en douceur

P1410667.JPG

 

 

 

Plus difficile de garder une assiette en équilibre sur une baguette, mais il y a des étapes progressives

P1410675.JPG

 

 

 

 

P1410679.JPG

 

 

 

Coordination, sens de l'équilibre et force sont nécessaires pour ces évolutions aériennes

P1410702.JPG

 

 

 

 

P1410703.JPG

 

 

 

 

P1410711.JPG

 

 

 

 

Plus ludique, le cirque en famille, où tout le monde a l'air de s'amuser, mais il y a du travail derrière, n'en doutons pas

P1410721.JPG

 

 

 

Spectaculaire, le saut sur trampoline avec exécution de différentes figures

P1410730.JPG

 

 

 

Les pyramides, ou l'art de la construction

P1410743.JPG

 

 

 

 

P1410750.JPG

 

 

 

 

P1410757.JPG

 

 

 

 

P1410773.JPG

 

 

 

Sujets au vertige, s'abstenir. Surtout quand il faut se concentrer et sourire en même temps

P1410777.JPG

 

 

 

Très convivial, le lancer de massue

P1410801.JPG

 

 

 

 

P1410817.JPG

 

 

 

Le diabolo nécessite adresse et concentration, et permet de présenter des figures spectaculaires

P1410821.JPG

 

 

 

 

P1410823.JPG

 

 

 

 

Performance athlétique et esthétique en solo pour Laurianne. C'est très physique...

P1410830.JPG

 

 

 

 

 

P1410832.JPG

 

 

 

Equilibres entre filles

P1410859.JPG

 

 

 

 

P1410860.JPG

 

 

 

Grâce irréelle d'une acrobatie sous les étoiles

P1410863.JPG

 

 

 

 

P1410866.JPG

 

 

 

 

P1410867.JPG

 

 

 

 

P1410872.JPG

 

 

 

Et la deuxième partie arriva avec une nouvelle représentation de Odysseus

P1410890.JPG

 

 

 

Mais c'est une autre histoire...

P1410897.JPG

 

 

 

A l'année prochaine...

P1410906.JPG

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 23:13

Inaugurée le 8 juin dernier, l’exposition en plein air au cœur de la ville de sculptures de l’artiste  Bruno Lucchi a déjà fait beaucoup parler. Durant tout l’été, celui-ci offre aux regards des passants, en dix lieux différents, un aperçu de son talent, œuvres de bronze et d’acier principalement. Mais depuis le 2 juillet, une exposition plus intimiste, à La Grange, sur La Placette, permet d’appréhender encore davantage les différentes facettes de son art, au milieu des photos consacrées à « Picasso Intime », le regard de la petite Mireille sur le grand maître, en 1951, dans l’atelier et la maison de Vallauris. A voir jusqu’au 31 août 2013.

 

Bruno Lucchi est né en 1951, en Italie, année où la petite Mireille trottinait dans l’atelier de Picasso, il y a des coïncidences…

 Il vit et travaille toujours dans la ville qui l’a vu naître, Levico Terme. Formé à l’Institut d’Art de Trento et à l’Ecole supérieure des Beaux-Arts d’Urbino, il s’est forgé une réputation qui dépasse les frontières, participant depuis 1991 à plus de 450 expositions prestigieuses, publiques ou privées, dont plus de 150 consacrées à ses seules œuvres.

 

Sculpteur et céramiste, Bruno Lucchi est passé au fil du temps de l’abstraction à la figuration, contrairement à la tendance artistique contemporaine, et du fragment au tout. Ses créatures androgynes témoignent de cette évolution. Intemporelles, elles relient un passé mystérieux à un futur utopique.

 

Les œuvres, mises à disposition de la ville gracieusement par l’artiste, sont visibles jusqu’à mi-octobre. Un document a été édité pour accompagner ce cheminement culturel à travers la ville, disponible à la mairie, dans la salle de La Grange et à la Maison du tourisme.

 

Suivez les marquages...

P1410488.JPG

 

...et le plan...

P1390946.JPG

 

 

...le document élaboré par la direction de la Culture en main

P1390945.JPG

 

 

 

Place Jean Marcellin

 

2007  Oracles (terre cuite et acier corten)

P1410489.JPG

 

 

 

 

Place aux Herbes

 

 

2007  Menhir et sphéroïde (acier corten)

P1400020.JPG

 

 

 

 

 

P1390951.JPG

 

 

 

 

 

P1400025.JPG

 

 

 

 

 

Rue Carnot

 

 

2002  Femme rêveuse (bronze)

P1390949.JPG

 

 

 

 

P1390950.JPG

 

 

 

2002 Femme contemplative (bronze)

P1420503.JPG

 

 

 

Peut-être cherche-t-elle du regard...

P1420511.JPG

 

 

 

...cette  libellule posée sur sa tête

P1420516.JPG

 

 

 

 

 

Place de la République

 

 

2001  Fierrezza (bronze)

P1390947.JPG

 

 

 

 

 

P1410477.JPG

 

 

 

 

P1410939.JPG

 

 

 

 

 

La Placette

 

 

2012  Perle "Intimita" (bronze)

P1390800.JPG

 

 

 

 

P1390958.JPG

 

 

 

 

 

Place du Révelly

 

 

 

2010  Stèle de la mémoire (terre cuite et fer)

P1390988.JPG

 

 

 

 

Esplanade de la Paix

 

 


1997  Equilibre sur un mur (bronze et corten)

P1390803.JPG

 

 

 

Au cours de l'inauguration, le maire de Gap (en chemise), entouré de nombreux conseillers municipaux et personnels de la direction de la Culture

P1390804.JPG

 

 

 

 

Bruno Lucchi, auteur des oeuvres, donne des explications

P1390805.JPG

 

 

 

 

P1390960.JPG

 

 

 

 

P1390961.JPG

 

 

 

 

P1390962.JPG

 

 

 

 

Place Alsace Lorraine

 

 

 

Une  "Perla" qui a suscité de nombreux commentaires

P1390969.JPG

 

 

 

 

 

P1390967.JPG

 

 

 

 

 La Liseuse, de  Cyril de la Patelière (2009), n'est plus seule

P1390976.JPG

 

 

 

 

 

Au Y des rues de France et Pérolière

 

 

Bruno Lucchi pose à côté de Perle "Appagamento" (2012 bronze)

P1390814.JPG

 

 

 

 

P1390982.JPG

 

 

 

 

P1410492.JPG

 

 

 

 

 

Chapelle des Pénitents

 

 

 

1995 Androgyne (résine)

P1390818.JPG

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 21:01

C’est au cours d’une rencontre entre le maire de Gap, Roger Didier, et Marie-Anne Boyer, professeur d’arts plastiques au collège  Mauzan (un nom  fort à propos), que l’idée a germé. Idée qui s’est concrétisée au printemps 2013 avec le support des services techniques de la Ville, riches de nombreuses compétences.

 

L’idée générale était de créer des œuvres pour caractériser les entrées principales de la ville. Avec une thématique spécifique, une proximité avec la nature et un effet d’élévation et d’ondulation.

 

Sur vingt projets présentés,  six ont été retenus pour leur faisabilité en interne, différents corps de métier se mobilisant au sein des services techniques, pour concrétiser ces œuvres élaborées avec des matériaux classiquement utilisés au quotidien par les personnels techniques municipaux.

 

Dès lors, l’élan créatif était donné et les premières appréciations, nuancées, étaient formulées par la population gapençaise et extérieure.

 

Qu’est-ce que l’art, cela aurait pu faire l’objet d’un sujet de baccalauréat. Quoiqu’il en soit, le premier mérite de ces sculptures urbaines est de susciter l’étonnement, le questionnement et/ou la critique. De ce point de vue, la démarche artistique est engagée : un bon début, non ?

 

 

 

 Giratoire Dumont-Champsaur

 

Inspirée par les skis et les planches à voile, dans la ville la plus sportive de France

P1410240.JPG

 

 

 

 

P1410242.JPG

 

 

 

 

 

P1410243

 

 

 

 

 

Giratoire des Fangerots

 

 

Inspiré par les gabions, ce cube (ancien nom du Quattro!) pèse environ onze tonnes, posé sur un sommet et empli de galets provenant de la Durance, donnant une impression de légèreté...

P1410244.JPG

 

 

 

P1410247.JPG

 

 

 

 

 

P1410252.JPG

 

 

 

 

 

Giratoire de l'Europe

 

 

Feuille d'automne, légère et délicatement posée devant la Maison du BTP 05

P1410237.JPG

 

 

 

 

P1410236.JPG

 

 

 

 

P1410239.JPG

 

 

 

 

 

Giratoire des Maronniers

 

 

 

Les trois couleurs évoquent les trois collines de Gap: Saint-Mens, Sainte-Marguerite, Puymaure

P1410254.JPG

 

 

 

 

P1410256.JPG

 

 

 

 

P1410259.JPG

 

 

 

 

Oscillations excessives ou vandalisme, des éléments sont déjà cassés

P1410260.JPG

 

 

 

 

 

Giratoire de la Luye

 

 

 

Elles évoquent le mélèze, arbre caractéristique de la région, matériau des anciennes portes de la ville, le marquage forestier et les couleurs de la ville de Gap

P1410235.JPG

 

 

 

 

 

P1410261.JPG

 

 

 

 

Bon, grume est du genre féminin...

P1410262.JPG

 

 

 

 

 

P1410265.JPG

 

 

 

 

Giratoire du Plan de Gap

 

 

Evoque les fleurs des champs et la dangerosité du giratoire qui accueillera les 16 et 18 juillet 2013 le Tour de France, arrivée et départ

P1390989.JPG

 

 

 

 

 

P1410270.JPG

 

 

 

 

 

P1410273.JPG

 

 

 

 

 

P1410274.JPG

 

 

 

 

 

 

Et la pomme des Alpes?

 

Elle se porte très bien, merci. Elle a quitté le giratoire de l'Europe pour celui de l'Adret...

 

 

 

P1420870.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0