Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 22:17

C'est à un événement national que nous a convié le Centre d'Art Lyrique des Alpes du Sud (CALAS) ce dimanche 1er juillet 2012 au Quattro à Gap : la re-création d’une œuvre oubliée de Charles Gounot, la Troisième Messe solennelle, dite Messe de Pâques, entourée d’autres œuvres de musique sacrée (Les Sept Paroles de Notre Seigneur Jésus Christ sur la croix, Gallia, Ave Maria).

 

Pour l’occasion se trouvaient réunis le Chœur et l'Ensemble Vocal des Alpes du Sud ainsi que l’Orchestre des Alpes du Sud Opus, sous la direction musicale de Philippe Boudriot.

 

Charles Gounot, plus connu pour ses opéras, donne ici à entendre une musique d’une certaine magnificence au caractère religieux marqué, qui fut occultée auprès du public par des œuvres de compositeurs tels que Rossini, Haendel, Mozart ou Fauré.

 

On appréciera d’autant plus cette renaissance, laquelle trouvera un prolongement avec l’enregistrement du concert en vue de réaliser un CD audio et la souscription lancée à cet effet.

 

 

 

P1280112-copie-1.JPG

 

 

 

 

Choeurs et orchestre réunis

P1280097.JPG

 

 

 

 

 

Hélène Michailidès, soprano solo, et Nora Lamoureux, harpe, dans Ave Maria, Méditation sur le 1er Prélude de Bach

P1280082.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Direction musicale, Philippe Boudriot

P1280104.JPG

 

 

 

 

 

L'Ensemble vocal

P1280105.JPG

 

 

 

 

 

Une souscription est lancée pour la réalisation d'un CD audio (renseignements calas0405.fr)

P1280111.JPG

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 18:53

Les Mardis de l’Orgue 2012 ont ouvert la saison estivale de «  Gap en famisol », concept d’animation mis en place par la Ville de Gap en 2005, dénommé avant 2010 «  A la croisée des artistes ».

Ce concept est basé sur l’association entre un lieu et un type de spectacle. Les lundis de la Providence (pour le classique au sens large), les mardis de l’Orgue, les jeudis du kiosque (musiques du Monde, actuelles, jazz), les vendredis itinérants (arts de la rue).

 

Ce premier concert, autour du  Grand Orgue de la Cathédrale de Gap (construit de 1980 à 1992 par Jean Dunand, 50 jeux répartis sur trois claviers et un pédalier, plus de 3600 tuyaux), avait une résonnance particulière. Il était en effet associé à un double hommage : hommage à un organiste récemment disparu, Gérard Gullung, et hommage aux créateurs de cette manifestation en forme de célébration, pour cette vingtième édition des Mardis de l’Orgue.

 

Cette édition a donc réuni des anciens et actuels organistes ainsi que, pour l’occasion, d’autres musiciens (trompettiste, tromboniste, pianiste) et la chorale des Cordeliers, dirigée par Michel Bernard-Reymond, personnalité aux multiples talents puisqu’il est également organiste et… président des Amis de l’Orgue, ainsi que professeur d’éducation musicale.

 

 

 

Les mardis de l'orgue 2012

P1280124.JPG

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite: Damien Brédif (organiste de la cathédrale), Pierre Escolle (trompettiste), Brice Montagnoux (directeur du CRD et organiste), Marie-Dominique Gachet (pianiste), Michel Bernard-Reymond (président des Amis de l'Orgue), Jean-Marie Terrasse et Colin Heller, organistes

P1280125.JPG

 

 

 

 

 

 

Jean-Michel Bardet, prêtre de la paroisse et également musicien accompli, a rendu un hommage musical à Gérard Gullung, organiste récemment disparu

P1280127.JPG

 

 

 

 

 

 

Brice Montagnoux a ouvert le concert avec la Toccata Dorienne de J-S Bach

P1280131.JPG

 

 

 

 

 

 

Les "mardis" c'est aussi une logistique, assistance à l'organiste pour changer les jeux avant une future automatisation, retransmission sur grand écran en raison du caractère "perché" de l'instrument. Et des musiciens invités...

P1280132.JPG

 

 

 

 

 

 

P1280134.JPG

 

 

 

 

Pensez à rallumer vos portables à la sortie...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre Escolle, dans "Panis Angelicus" de César Franck

P1280138.JPG

 

 

 

 

 

La chorale des Cordeliers a notamment interprété un magistral Alleluia de G.F. Haendel

P1280144.JPG

 

 

 

 

 

La synchronisation entre l'orgue et le choeur nécessite une bonne maîtrise technique

P1280150.JPG

 

 

 

 

 

A la sortie du concert auquel elles assistaient, la nouvelle directrice de la Culture, Emmanuelle Roche, avec une collaboratrice (Françoise), distribuaient le programme de Gap en Famisol

P1280152.JPG

 

 

 

 

 

Les acteurs de ce concert

P1280155.JPG

 

 

 

 

Prochain concert le 10 juillet, Trompette et orgue.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 11:09

Le mot du présidentfo

 

Eté es-tu là ?

 

 

 

 

Après un printemps pour le moins…printanier l’été nous offre ses ors. Promesse d’horizons nouveaux, proches ou lointains pour les uns, de solitude accentuée ou d’hyperactivité pour les autres. La misère n’est pas saisonnière et les stéréotypes sont des navigateurs au long cours.

 

Aussi la Culture peut-elle apporter du réconfort à tous ceux qui sont maltraités par la vie, comme à ceux qui, tout simplement, recherchent un moment de détente et de partage dans la chaleur des journées ou la tiédeur des soirées estivales. Cette ambition est d’autant plus accessible que la plupart des animations sont gratuites. Par contre, la difficulté résiderait dans le fait que l’information ne circule pas autant que souhaitable. Serait-il envisageable d’adresser périodiquement à l’ensemble de la population des documents qui existent déjà, présentant les activités et animations, regroupés éventuellement sur un document unique imprimé de façon économique et écologique ?

 

La Culture n’a pas de prix mais elle a un coût. Doit-elle être l’apanage d’une élite ou avoir une portée universelle ? Vaste débat ! En théorie, tout le monde s’accorde à penser qu’elle a une fonction émancipatrice et qu’elle élève la pensée. Dans la pratique, il en va tout autrement…

 

En cette fin de printemps, Le Quattro et le Théâtre de la passerelle, respectivement salle de spectacle et scène nationale ont livré leurs programmations. Déjà, des critiques se font jour. C’est le propre de la réflexion artistique que de susciter la discussion. Nécessairement, monter une programmation est une démarche engagée, arbitraire, politique.

Pour le Quattro, il serait intéressant de consulter à grande échelle la population pour mesurer les attentes, dans une démarche de démocratie culturelle participative.

Pour le Théâtre de la passerelle, le cahier des charges implique la prise en compte d’objectifs nationaux. Ce qui n’empêche pas des…passerelles de s’établir avec la venue d’une compagnie québécoise pour un spectacle partagé, « Psy ».

 

On notera également, cet été, l’annulation du rendez-vous de fin juillet «L’estivad » pour des raisons techniques (programme classique en diffusion simultanée), ce qui coupe en plein élan une manifestation qui commençait à trouver ses marques, et le maintien, après l’arrivée d’une nouvelle directrice de la Culture, de la programmation Gap en Fa Mi Sol (Lundis de la Providence, Mardis de l’Orgue, Jeudis du kiosque, Vendredis de l’esplanade).

 

Enfin, on retrouvera des classiques, comme le Festival international de Folklore, l’Université européenne de saxophone, le Festival de Chaillol

 

Bon parcours estival !

 

 

Agenda (forcément subjectif et non exhaustif !)

 

21 juin, Fête de la musique

27 juin, le Quattro, spectacle de fin d’année du Conservatoire à Rayonnement départemental

30 juin, Gap rue Carnot, Toiles et Talents, exposition d’œuvres au profit d’associations (Rotary-Club Gap-Charance)

30 juin, Gap, esplanade du conseil général, spectacle « Le Cirque de la Lune » (école de cirque)

1er juillet, Gap, Charance, Fête de la Paix

1er juillet, Le Quattro, concert orchestre symphonique et chœurs (Charles Gounot)

4 juillet, Gap, La Placette, 1ère Guinguette de l’été (Comité des Fêtes)

5 juillet au 30 août, visites guidées du centre historique de Gap (Office de tourisme)

6 juillet, Gap, fête de quartier du Haut-Gap

5 au 8 juillet, Gap, 26e Festival international de Folklore

10 juillet, Gap, 18h00, cathédrale, Mardis de l’Orgue, concert trompette et orgue avec Jean-François Raymond, professeur du CNR d'Annecy et Brice Montagnoux, directeur du Conservatoire de Musique de Gap

10 au 12 juillet, Gap, Beauregard, 10e Festival du jeu

14 juillet, Gap, Centre départemental de Secours et Incendie, journée portes ouvertes

14 juillet, Gap, place de Verdun, feu d’artifice et bal populaire (Comité des fêtes)

16 au 27 juillet, Université européenne de saxophone

17 juillet au 14 août, Gap, les Nocturnes du centre-ville, commerces ouverts jusqu’à 23h00 avec animations musicales (Les Vitrines de Gap)

19 juillet au 4 août, 16e Festival de Chaillol

21 juillet, Gap, avenue Foch, brocante

28 juillet, inauguration de la place de la République rénovée à Gap

2 août, Gap, place Alsace-Lorraine, Artisans sans vitrines

4 août, Gap, avenue Foch, brocante

4 au 5 août, Gap, parc de la Pépinière, Grand prix bouliste de la Ville de Gap

6 août 2012, foire d’été, centre-ville

7 août, Gap esplanade de la Paix, vide-grenier des enfants

7 au 8 août, Gap, grande braderie du centre-ville

17 août, Gap, église des Cordeliers 21h00, concert avec « The Gregorian Voices »

20 août, Gap, place de la République, fête de la Libération

21 août, Gap, 18h00 à la cathédrale, concert (payant) : Le Messie, de Haëndel

31 août au 3 septembre, Gap, fête de la Saint-Arnoux

8 septembre, Gap, place de la République, défilé de mode

9 septembre 2012, Alpigap (épreuve cyclosportive)

15 septembre 2012, Girl Rando (VTT entre filles)

16 septembre 2012, Chocs randos VTT (VTT en famille)

 

A venir

 

21 au 30 septembre, Gap, Virades de l’espoir (animations diverses en faveur de la lutte contre la mucoviscidose)

22 septembre 2012, inauguration du nouveau stade de glace à Gap

7 octobre 2012, Gapen’ Cimes, finale du challenge des Trails 2012 de Provence

19 au 21 octobre, Gap et environs, finale de la Coupe de France des Rallyes

20 octobre 2012, journée arts martiaux avec des maîtres Shaolin (organisation OMS Gap)

5 novembre 2012, foire d’automne, centre-ville

19 décembre, Gap, stade de glace 17h00, Le Noël de Princesse Sarah sur glace (spectacle payant)

 

 

Programmations diverses (cliquer):

 

CMCL

 

Théâtre de la passerelle

 

Le Quattro

 

Anima Gap

 

Office de tourisme

 

Ville de Gap

 

Le Mémo

 

...

Partager cet article

Repost0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 16:36

Chaque année le Conservatoire à Rayonnement Départemental de Gap présente au public le résultat du travail fourni par les différentes classes, en musique et en danse. Sous la houlette de leurs professeurs, jeunes et moins jeunes élèves donnent le meilleur d’eux-mêmes devant un public largement constitué de la famille et des amis.

 

Les classes de danse de Jocelyne Liberatore n’ont pas dérogé à cette règle ce 19 juin 2012, à l’occasion de la « Carte blanche » qui a vu se déployer sur la scène du Théâtre de la passerelle les danseurs du conservatoire, lesquels ont évolué avec grâce et harmonie sur des œuvres musicales de Gabriel Fauré, Serge Prokofiev,  Joe Hisaishi, Jean-Sébastien Bach,  Björk et une composition d’Olivier Gailly sur le final.

 

Par ailleurs, des musiciens ont accompagné au violon et au violoncelle l’évolution des danseurs(seuses), interprétant notamment la remarquable  Première Suite de Jean-Sébastien Bach.

 

On notera également le délicieux intermède sur le chausson de danse lu avec talent par une jeune danseuse.

 

Rendez-vous le 27 juin au Quattro pour le spectacle de fin d’année du conservatoire.

 

Du classique au contemporain

Carte blanche aux classes de danse de Jocelyne Liberatore.

 

Chorégraphies : Jocelyne Liberatore

Préparation musicale : Sarah Haudidier et Olivier Gailly

Régie technique : Stéphane Demard

 

 

 

P1270138.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1270182.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1270203.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1270214.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1270242.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1270267.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1270314.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 12:56

Qu'est-ce qui a poussé il y a plusieurs millénaires des Hommes à graver la roche, plus particulièrement dans les régions alpines de France, de Suisse et d'Italie?

La question reste ouverte tant le sens de ces pétroglyphes (gravures rupestres) se perd dans les méandres de la Protohistoire et de l'Histoire.

 

Plus éclairantes sont les gravures pastorales des 19ème et 20ème siècle, qui évoquent le pastoralisme, la solitude des bergers dans l'immensité des alpages, leurs joies et leurs peines (dans tous les sens du terme). Ces graffitis ont fait l'objet d'études poussées, notamment par  Nathalie Magnardi, qui a réalisé sa thèse sur les gravures pastorales du Mont Bego.

 

Point commun de ces gravures en creux, elles interrogent sur le sens des traces que laissent les hommes à travers le temps et sur l'interprétation, forcément subjective, qui en est faite bien longtemps après. Occupation de sédentaire, démarche artistique et/ou mystique, conscience de la précarité de la vie terrestre,souci de transmettre, ces témoignages rupestres ont traversé le temps mieux que des objets plus fragiles et témoignent très partiellement d'une réalité ancienne dont d'autres vestiges ont montré la diversité et la richesse.

 

Autre intérêt de ces traces, permettre une relecture contemporaine à travers des approches diverses.

C'est à quoi se sont attelés Emmanuel Breteau, photographe, et la Compagnie Tramaluna avec son chorégraphe Marcelo Sepulveda.

 

 Emmanuel Breteau conjugue trois passions: la montagne, le pastoralisme et les graffitis. Dix années de travail ont conduit le photographe à proposer une exposition intitulée "Roches de mémoire, 5000 ans d'Art rupestre dans les Alpes" installée au  Musée Muséum départemental de Gap jusqu'au 30 septembre 2012, inaugurée le 19 mai 2012 dans le cadre de la huitième Nuit européenne des musées.

A travers 70 photographies réalisées en France, Suisse et Italie, l'auteur propose une relecture de ces gravures rupestres, témoignage de vie et de spiritualité, rendues visibles malgré leur érosion par un travail minutieux sur la lumière, effectué le plus souvent de nuit avec des éclairages rasants qui, selon la provenance de la lumière, peuvent laisser penser à des motifs en relief (éclairage venu d'en bas à droite) et non en creux (éclairage venu d'en haut à gauche).

 

La  Compagnie Tramaluna avec son chorégraphe Marcelo Sepulveda, a proposé quant à elle une lecture dansée des gravures rupestres, associant pastoralisme, chamanisme et rituels (voir photo de la démarche un peu plus bas).

 

Retour en images:

 

 

Roche gravée, roche reflet...

P1260496.JPG

 

 

 

 

 

Emmanuel Breteau, photographe, inventeur de l'exposition "Roches de mémoire, 5000 ans d'Art rupestre dans les Alpes"

P1260304.JPG

 

 

 

 

 

Vernissage de l'exposition "Roches de mémoire, 5000 ans d'Art rupestre dans les Alpes"

P1260307.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260312.JPG

 

 

 

 

 

 

 

L'exposition "Roches de mémoire, 5000 ans d'Art rupestre dans les Alpes"

P1260313.JPG

 

 

 

 

 

REGARDS

 

 

P1260314.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1260321.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1260328.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1260330.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260331.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260332.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1260335.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1260339.JPG

 

 

 

 

 

SPECTACLE DE LA COMPAGNIE TRAMALUNA

 


 

Venus du ciel

P1260346.JPG

 

 

 

 

 

Descendus parmi nous

P1260362.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260367.JPG

 

 

 

 

 

La démarche

P1260503.JPG

 

 

 

 

 

 

Quand la danse sublime la roche gravée

P1260375.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260388.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260419.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260427.JPG

 

 

 

 

 

P1260429.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260434.JPG

 

 

 

 

 

Dans l'intimité de la nuit et des croyances

P1260442.JPG

 

 

 

 

 

P1260447.JPG

 

 

 

 

 

Chamane

P1260450.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260458.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1260460.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260463.JPG

 

 

 

 

 

 

Pastoralisme, outil prolongement de la main, rite communautaire

P1260476.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260477.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1260480.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260481.JPG

 

 

 

 

Les acteurs

P1260488.JPG

 

 

 

 

 

Le public, 60 personnes par représentation

P1260492.JPG

 

 

 

 

 

C'ETAIT AUSSI LA HUITIEME NUIT EUROPEENNE DES MUSEES


 

Croquis

P1260493.JPG

 

 

 

 

 

 

Aspect lunaire de la roche avec ses cupules, magnifié par l'éclairage

P1260495.JPG

 

 

 

 

 

Autre style de peinture

P1260499.JPG

 

 

 

 

 

Maquette de Gap au XVIe siècle

P1260500.JPG

 

 

 

 

 

 

Des visiteurs(teuses) parfois venus de loin pour cette Nuit des musées

P1260501.JPG

 

 

 

 

 

 

Collection ethnographique de meubles du Queyras

P1260502.JPG

 

 

 

 

 

Sans doute le plus grand tableau du musée, dans la salle consacrée à Lesdiguières

P1260506.JPG

 

 

 

 

 

Arts mêlés

 

 

P1260507.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1260510.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1260511.JPG

 

 

 

 

 

 

P1260512.JPG

 

 

 

 

 

FIN

Partager cet article

Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 18:12

Zazie dans le métro ? Non, Zazon sur les pavés…

 

Zazon iconoclaste, décapante, Zazon appelle un chat un chat…

 

Zazon décoiffe, Zazon provoque, Zazon interpelle, Zazon convoque Freud et Œdipe, Zazon joue avec le public, entre en scène puis entre en salle.

 

Zazon rejoue mai 68, Zazon fuit la rigueur d’un père endoctriné et d’une mère psych(analysée), tombe dans les bras d’une Amérique décomplexée, où il faut coucher pour réussir. Guerre des stéréotypes. Pas si subversif, malgré tout.

 

On est partagé entre fou-rire et froncement de sourcils réprobateur, tant le langage est libre ou plutôt libéré, tant les propos sont crus parfois, tant cela sonne vrai cependant, tout en semblant tellement caricatural.

 

Quel bonheur. L’heure passe. On reprend son souffle, on refait surface. La tornade Zazon est passée, omniprésente, vivante, bondissante, attendrissante : derrière la femme sommeille la petite fille.

 

Debout, les damnés de la Terre : la révolte est là, présente. Zazon, petite fille, au prénom improbable et non choisi, qui pourrait bien s’appeler Jason, soumise à une éducation qui la modèle, parviendra-t-elle à s’émanciper et à gagner sa liberté ?

 

Sous les pavés, les pavés, la vérité est donc ailleurs. De « Salut les terriens » émission de Thierry Ardisson, du Balladin à Gap au Point-Virgule à Paris, Zazon trace sa voie, et point n’est besoin d’être grand clerc pour deviner que celle-ci la mènera loin…

 

ZAZON

 

dans

 

Sous les pavés, les pavés

 

Texte de Zazon & Marina Tomé

 

Mise en scène : Marina Tomé

 

Le Balladin, café-théâtre

 

GAP 8 et 9 mai 2012

 

 

 

Zazon au Balladin à Gap

P1250905.JPG

 

 

 

 

 

 

Robert Oddon, le maître des lieux qui ont vu débuter des acteurs comme Jamel Debbouze, en compagnie de Zazon découvrant l'article du Dauphiné Libéré qui lui est consacré

P1250906.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Zazon, petite fille

P1250918.JPG

 

 

 

 

 

 

Zazon, entre rire et larmes

P1250938.JPG

 

 

 

 

 

 

Zazon bichonne son public

P1250986.JPG

 

 

 

 

 

 

J'enlève le haut...

P1250995.JPG

 

 

 

 

 

 

 

...vous y avez cru, hein?

P1260001.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais qui c'est, celle-là? La Zazon de maman ou la Jason de papa?

P1260009.JPG

 

 

 

 

 

L'Amérique émancipatrice?

P1260030.JPG

 

 

 

 

 

 

Thérapie de groupe made in USA

P1260044.JPG

 

 

 

 

 

 

L'Amérique, l'Amérique...

P1260046.JPG

 

 

 

 

 

 

Rattrapée par ses peurs?

P1260084.JPG

 

 

 

 

 

Debout les damnés de la Terre

P1260092.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 21:44

Retour en images sur la cérémonie commémorative de la victoire du  8 mai 1945 des Alliés sur l'Allemagne nazie, à Gap, préfecture des Hautes-Alpes.

 

 

 

 

Salut à l'étendard

P1250748.JPG

 

 

 

 

 

Le préfet, entouré des autorités

P1250757.JPG

 

 

 

 

 

Revue des troupes en début de cérémonie

P1250762.JPG

 

 

 

 

 

Les autorités

P1250763.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Les anciens combattants

P1250764.JPG

 

 

 

 

 

 

Les récipiendaires, qui vont être décorés

P1250768.JPG

 

 

 

 

 

 

Les autorités militaires, qui vont remettre les décorations

P1250770.JPG

 

 

 

 

 

 

Remise de décoration

P1250775.JPG

 

 

 

 

 

 

Le porte-étendard

P1250778.JPG

 

 

 

 

 

 

Les anciens combattants

P1250780.JPG

 

 

 

 

 

Dispositif général de la cérémonie

P1250781.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Lecture par le préfet des Hautes-Alpes, Jacques Quastana, du message du secrétaire d'état aux anciens combattants

P1250785.JPG

 

 

 

 

 

Dépôt de bouquets par les plus jeunes enfants présents

P1250787.JPG

 

 

 

 

 

 

Dépôt de gerbes par les autorités, ici le maire de Gap, Roger Didier

P1250799.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Dépôt de gerbe par le préfet

P1250800.JPG

 

 

 

 

 

 

Les écoliers ont interprété une Marseillaise tout en justesse mais malheureusement mal sonorisée

P1250806.JPG

 

 

 

 

 

 

 

L'harmonie municipale a repris l'hymne national à la suite des enfants

P1250810.JPG

 

 

 

 

 

Les autorités vont saluer les anciens combattants, cela marque la fin de la cérémonie

P1250813.JPG

 

 

 

 

Devant le monument

P1250814.JPG

 

 

 

 

 

Neuf gerbes ont été déposées

P1250824.JPG

 

 

 

 

 

 

Après la cérémonie, l'harmonie municipale a donné une aubade devant la maison du Poilu

P1250830.JPG

 

 

 

 

 

Des rafraîchissements ont été offerts aux enfants qui ont participé à la cérémonie

P1250834.JPG

 

 

 

 

 

Le représentant de l'AMAC a remercié les enfants de leur présence

P1250836.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FIN

Partager cet article

Repost0
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 10:08

Gap fête la danse ici

 

A venir: Cérémonie du 8 mai 2012 à Gap

 


La trentième édition de  Gap-Foire-Expo s'est ouverte le samedi 5 mai 2012 et va se prolonger jusqu'au 13 mai.

 

Cette édition, placée sous la nouvelle présidence de Jean Provensal, se veut recentrée sur la dimension économique et offre quelques changements par rapport aux éditions précédentes. Les plus notables: l'absence de pays étranger invité et la mise en place d'un espace agricole remarquable, sorte de mini-salon de l'agriculture, en partenariat avec la chambre d'agriculture, destiné à promouvoir le savoir-faire et les produits des agriculteurs et éleveurs haut-alpins, à travers notamment la marque " Hautes-Alpes Naturellement".

 

Petit retour en images sur l'inauguration de cet événement important de la vie locale, bénéficiant du label " Foires de France", recevant en moyenne 60 000 visites par édition.

 

Voir  ici l'édition 2011.

 

 

 

Couper de ruban inaugural, côté CMCL cette année, sous un ciel menaçant

P1250232.JPG

 

 

 

 

 

 

 

L'harmonie municipale, fidèle au rendez-vous, dirigée par Bruno Espitallier

P1250237.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Danserelles ont agrémenté cette inauguration

P1250230.JPG

 

 

 

 

 

 

Cette année, les discours ont précédé le tour de foire

P1250247.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Les travaux de réalisation du stade de glace ont nécessité la mise en place, une fois encore, d'espaces supplémentaires sous toile

P1250378.JPG

 

 

 

 

 

 

Le nouveau président de GFE, Jean Provensal (à droite), en compagnie de ses prédécesseurs: Michel Vraie, Philippe Lagier-Bruno, Christian Fache, Julien Gerson (manque Robert Simeone, retenu par ailleurs)

P1250263.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Départ pour un tour de foire

P1250266.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Salutation des exposants

P1250268.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Ici, le stand de la Croix Rouge

P1250269.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Les traditionnels démonstrateurs

P1250270.JPG

 

 

 

 

 

 

La Luye, grossie par les pluies, qui arrose Gap et partage la foire en deux

P1250272.JPG

 

 

 

 

 

 

Les collections de Michel Feraud

P1250274.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le stand du comité de jumelage...

P1250279.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

...avec la délégation allemande emmenée par l'ancien maire de Traunstein, à côté du maire de Gap

P1250286.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Animaux de la ferme: succès garanti avec les enfants

P1250296.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Concours de beauté

P1250309.JPG

 

 

 

 

 

 

Les plus belles bêtes iront en finale à Cournon

P1250386.JPG

 

 

 

 

 

 

Il faut déjà remporter les trophées locaux

P1250388.JPG

 

 

 

 

 

 

Présentation au jury

P1250391.JPG

 

 

 

 

 

 

Le maire de Gap en démonstration de traite...

P1250332.JPG

 

 

 

 

 

...et en conversation apicole

P1250355.JPG

 

 

 

 

 

 

Très belle exposition de spécimens, par la société avicole des Alpes

P1250345.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Allez, un petit câlin!

P1250357.JPG

 

 

 

 

 

 

Promotion de la marque Hautes-Alpes naturellement®

P1250371.JPG

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 15:35

Sauvons les cinémas Le Club et Le Centre, aménagement de la place de la République, Forum des jobs d'été, dédicaces d'Alysa Morgon, canadairs, Journées européennes des métiers d'art, le Christ de Louis Brachet, finale Impuls' Planet Music... quelques unes des actualités de ce début de printemps...

 

La mairie de Gap pourrait se porter acquéreur, par le biais de l'Etablissement public foncier régional, des locaux abritant les cinémas Le Club et Le Centre mis en vente par le diocèse de Gap.

Il s'agirait d'insérer les deux salles sauvegardées dans un ensemble immobilier comprenant commerces et logements. Les délais courent et le temps presse...


Assemblée générale de l'association de sauvegarde des cinémas Le Club et Le Centre

P1240172.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Appel à soutien

P1240182.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Le maire de Gap a donné des assurances

P1240185.JPG

 

 

 

 

 

 

La place de la République se remodèle peu à peu. Inauguration le 28 juillet 2012

 

P1240193.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1240196.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1240288.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1240289.JPG

 

 

 

 

 

 

P1240291.JPG

 

 

 

 

 

De nouveaux platanes viennent remplacer les arbres abattus

P1240567.JPG

 

 

 

 

 

 

P1240570.JPG

 

 

 

 

 

 

Le forum des jobs d'été du 21 mars 2012 a accueilli plus de 700 visiteurs avec à la clé quelques candidatures qui se transformeront en proposition d'emploi. Pour les autres, c'est l'occasion de rédiger son premier CV, de se confronter au monde du travail et à des employeurs potentiels.

 

P1240207.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1240208.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1240212.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1240214.JPG

 

 

 

 

 

L'auteure gapençaise Alysa Morgon a dédicacé son cinquième ouvrage. "Marie des garrigues" retrace la vie rude d'une fillette sur les hauts plateaux de l'arrière pays provençal, qui va grandir et maîtriser son destin. On est captivé du début à la fin par la description imagée et le sens du détail de cette écrivaine qui a tracé son sillon dans l'univers des auteurs régionaux.

 

P1240227.JPG

 

 

 

 

 

 

P1240232.JPG

 

 

 

 

 

Campagne électorale oblige (quoique), le marché du samedi est très fréquenté par les candidats aux élections diverses qui s'annoncent, ou par leurs émissaires, comme ici, Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande

 

P1240297.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Même si Gap a perdu ce jour-là, le football américain prend peu à peu racine dans la cité gapençaise

P1240310.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1240397.JPG

 

 

 

 

 

Un incendie a détruit une dizaine d'hectares de végétation dans la forêt du Sapet au dessus de La Bâtie-Neuve. Trois canadairs (puis deux) sont venus à bout des flammes.

P1240316.JPG

 

 

 

 

 

 

Ecopage sur le lac de Serre-Ponçon

P1240317.JPG

 

 

 

 

 

 

Les locaux de l'Institut des métiers de Gap ont accueilli les Journées européennes de l'artisanat d'art. Retour en images.


 

P1240322.JPG

 

 

 

 

 

 

Fée Natacha, matelassière confirmée...

P1240323.JPG

 

 

 

 

 

 

...et ses créations originales...

P1240324.JPG

 

 

 

 

 

 

P1240326.JPG

 

 

 

 

 

 

Claude Chauvet, sculpteur et ferronnier d'art à La Roche-des Arnauds

P1240329.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1240331.JPG

 

 

 

 

 

Les créations de Camille Lombardo, meilleur ouvrier de France, mosaïste à Rambaud

P1240332.JPG

 

 

 

 

 

 

Maison d'Artisans des Hautes-Alpes, près de Briançon

P1240333.JPG

 

 

 

 

 

Créations de l'Atelier Acacia de Montdauphin

P1240334.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Atelier de l'Arolle à Névache

P1240335.JPG

 

 

 

 

 

Vanni, sculpteur sur bois

P1240339.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1240341.JPG

 

 

 

 

 

Animation bénévole par un exposant aux multiples talents

P1240343.JPG

 

 

 

 

 

 

Le motif de ce portail a été conçu en une nuit d'insomnie

P1240345.JPG

 

 

 

 

Vannerie

P1240347.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Ebénisterie de la Blaisance, Christian Vercueil à Trescléoux

P1240350.JPG

 

 

 

 

 

 

Atelier ludique

P1240351.JPG

 

 

 

 

 

 

P1240353.JPG

 

 

 

 

 

 

L'atelier dentelle aux fuseaux d'Isabelle Cosmi à Laragne

P1240354.JPG

 

 

 

 

 

Détail et minutie

P1240357.JPG

 

 

 

 

 

Le Christ Souffrant en acier forgé, oeuvre de Louis Brachet, sculpteur à Ventavon.

Exposition à la cathédrale de Gap, initiée par le diocèse dans le cadre de la Semaine sainte.

L'oeuvre, apparentée à l'art brut, d'une masse d'environ 80 kg, exprime le corps martyrisé du Christ, lequel, ressuscité, incarne toutes les souffrances du Monde: guerre, injustice, racisme, faim...

 

P1240372.JPG

 

 

 

 

 

 

L'association Enfant en Danger a tenu son assemblée générale. Ses objectifs, depuis sa création en 1996: accueillir, écouter, accompagner, orienter et prévenir dans le domaine de la maltraitance à enfants

P1240449.JPG

 

 

 

 

 

 

La finale du Tremplin Impuls' Planet Music a attiré en nombre la jeunesse gapençaise au CMCL.

En deuxième partie, le groupe de rock Elderberries a maintenu la chaleur et l'enthousiasme de la salle dans une atmosphère bon enfant.

 

P1240496.JPG

 

 

 

 

 

 

Melting Pop, l'un des groupes finalistes

P1240452.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1240458.JPG

 

 

 

 

 

 

P1240490.JPG

 

 

 

 

 

 

Le groupe Zomething

P1240498.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1240499.JPG

 

 

 

 

 

 

P1240506.JPG

 

 

 

 

 

En deuxième partie, le groupe de rock Elderberries

P1240509.JPG

 

 

 

 

 

 

P1240531.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1240547.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1240551.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 16:23

Rénovation de la place de la République, Printemps des poètes, fête russe des femmes, arrêts minutes high-tech, Salon des métiers et des formations, voici quelques-uns des événements de ce mois de mars.

 

 

Square Henri Dunant, travaux d'aménagement

P1230457.JPG

 

 

 

 

 

 

Place de la République: Bientôt ces platanes ne seront plus qu'un souvenir

P1230759.JPG

 

 

 

 

 

 

Retour square Henri Dunant

P1230784.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Retour place de la République

P1230787-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

Place de la République: combien de temps faudra-t-il pour retrouver des ombrages conséquents en été?

P1240058.JPG

 

 

 

 

 

 

Fin d'une époque. Il est vrai que la place méritait un lifting. Peut-être pas une tonsure.

P1240060.JPG

 

 

 

 

 

 

En raison de la sécheresse des sols et de la végétation, l'écobuage est désormais interdit

P1230753.JPG

 

 

 

 

 

 

Elagage acrobatique dans le quartier de Villarobert

P1230757.JPG

 

 

 

 

 

 

Stéphane Floch, artiste se produisant le soir au Balladin, fait sa promo au marché

P1230811.JPG

 

 

 

 

Samedi 10 mars 2012 Fête de la poésie (14ème Printemps des poètes)

 

La salle de la bibliothèque municipale de Gap était trop petite pour accueillir les amateurs de textes poétiques et autres facéties théâtrales pour la fête de la poésie organisée dans le cadre du 14ème Printemps des poètes, sur le thème de l’enfance.


Les associations culturelles, sous l’égide de l’office municipal de la Culture, ont en alternance décliné leur talent. Dans une deuxième partie, Nathalie Yot, artiste pluridisciplinaire, slameuse et auteure montpelliéraine, a proposé des textes extraits de son recueil D.I.R.E (Editions Gros Textes, Châteauroux-les-Alpes) dont les mots font mouche par leur justesse, accompagnée d’un ostinato numérico-acoustique impulsé par Denis Cassan.

 

Cette manifestation, soutenue par la Ville de Gap, a accueilli l’association des Arméniens, le Foyer Albert Borel, Les Ouvrières de La Source, Le Pays Gavot, Théâtre en liberté et Théâtre de la Marelle. On a pu également entendre, sous le couvert de l’ASCEE (Association sportive, culturelle et d’entraide de l’Equipement 05) des textes de Stéphane Vial-Jaime et de détenus de la Maison d’Arrêt lus par Gilles Fleury.

 

 

Une salle trop petite

P1230827.JPG

 

 

 

 

 

 

Théâtre en liberté dans de facétieuses parodies du Petit Chaperon rouge

P1230834.JPG

 

 

 

 

 

 

Au pinceau, Jean, du Foyer Albert Borel, fidèle au rendez-vous

P1230848.JPG

 

 

 

 

 

 

Saint-John Perse, décliné par le Théâtre de la Marelle, sur fond musical

P1230858.JPG

 

 

 

 

 

 

Nathalie Yot, artiste pluridisciplinaire et Denis Cassan

P1230869.JPG

 

 

 

 

 

 

Des textes slammés, décapants ou tendres, qui frappent juste

P1230878.JPG

 

 

 

 

 

 

Illustration picturale

P1230890.JPG

 

 

 

 

 

 

Avec le retour des beaux jours, la place Jean Marcellin retrouve son affluence aux terrasses

P1230893.JPG

 

 

 

 

 

Dimanche 11 mars 2012 Gap Fête des femmes de Fraterrus

 

Une cinquantaine de personnes avait répondu à l’appel de l’association Fraterrus pour célébrer les femmes à l’occasion de la journée internationale qui leur est dédiée chaque année le 8 mars. L’association, qui fédère la communauté russophone des Hautes-Alpes, a pour but de développer les liens d’amitié, la solidarité, entre ses membres et sympathisants ainsi qu’avec la population haut-alpine. A cette fin, elle organise des événements festifs, une aide à la scolarité, l’accueil et l’orientation des nouveaux arrivants ainsi que diverses autres activités.


Une délégation du groupe Reflux a animé la première partie de cette «fête des femmes», au cours de laquelle une représentante des femmes tchéchènes a apporté un témoignage émouvant. Tombola, poésies, danses, jeux et goûter ont ponctué la deuxième partie à l’issue de laquelle une rose a été remise à chaque représentante féminine par Valentina Borel et Zara Oumkhanova, respectivement présidente et trésorière de l’association. Association Fraterrus, 4 bis place du Révelly Gap.

 

 

Ambiance de fête

P1230952.JPG

 

 

 

 

 

 

Un éminent ténor du Groupe Reflux

P1230919.JPG

 

 

 

 

 

Fatima a interprété en russe une chanson en l'honneur des mamans

P1230943.JPG

 

 

 

 

 

 

Doueva a exprimé son émotion, au nom des femmes tchéchènes

P1230959.JPG

 

 

 

 

 

 

Les plus petits ont décliné des compliments

P1230961.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Les plus grands ont récité des poèmes

P1230966.JPG

 

 

 

 

 

Intimidant, ce micro, pour chanter une comptine

P1230968.JPG

 

 

 

 

 

 

Une main innocente pour le tirage de la tombola

P1230976.JPG

 

 

 

 

 

 

Jeu de la chaise musicale, éclats de rires garantis

P1230991.JPG

 

 

 

 

 

 

Chaque femme présente s'est vu remettre une rose par la présidente de Fraterrus, Valentina

P1230997-Copie.JPG

 

 

 

 

 

 

Un goûter apprécié avec des spécialités mêlées

P1240049.JPG

 

 

 

 

 

 

Un groupe de copines autour de Fatima

P1240051.JPG

 

 

 

 

 

Mercredi 14 mars 2012

Inauguration d’un dispositif anti-voitures-ventouses sur emplacements arrêts minutes

 

Développé en interne par des employés municipaux de la Ville de Gap, intégrant toutes les options disponibles sur le marché, le dispositif est composé d’une borne avec affichage et d’une boucle magnétique enterrée. Lorsqu’un véhicule se gare sur l’arrêt minute, l’afficheur indique le temps autorisé (10 minutes pour le moment, modulable) de stationnement et un feu fixe ou clignotant passe au vert . A une minute de la fin du temps autorisé, le feu passe au rouge et clignote, à la dixième minute le feu rouge devient fixe, l’afficheur décompte le temps de dépassement tandis que simultanément un SMS avertit les policiers municipaux.

Le coût du dispositif, de 1800 euros pour deux places, est raisonnable. Destiné à favoriser la rotation des véhicules, il devrait être généralisé petit à petit, après rôdage.

 

 

 

La borne, rue Pasteur, au niveau de la place Saint-Christophe

P1240084.JPG

 

 

 

 

 

 

Les entrailles de la borne

P1240093.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Les concepteurs du dispositif, employés municipaux, entourent le maire de Gap

P1240094.JPG

 

 

 

 

 

Salon des métiers et des formations 16 et 17 mars 2012 Gap Le Quattro

 

Organisé par le Dauphiné Libéré, ce salon met en relation des socio-professionnels, organismes de formation, avec le public.

 

 

Vue générale

P1240159.JPG

 

 

 

 

 

L'institut des métiers, outre des démonstrations, annonçait sa journée portes ouvertes du 14 avril 2012

P1240143.JPG

 

 

 

 

 

De stand en stand

P1240149.JPG

 

 

 

 

 

S'informer sur les carrières

P1240148.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Faire le bilan de ses compétences

P1240151.JPG

 

 

 

 

 

La gendarmerie nationale offre des opportunités de carrière

P1240155-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Le mois de mars voit se dérouler de nombreuses journées portes ouvertes chez les concessionnaires automobiles, qui présentent leurs nouveautés comme ici, une mini-voiture électrique, en démonstration.

P1240168.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0