Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 23:17

Jeudi 10 mars 2016  Gap  Le Quattro  Le Lac des Cygnes, ballet le plus joué au monde du grand maître romantique Piotr Ilitch Tchaïkovski, a attiré plus de 1000 spectateurs dans la grande salle gapençaise. Cent quarante ans après sa création, cette œuvre sensible inspirée notamment de légendes allemandes est le premier ballet d’envergure du compositeur jusqu’alors connu pour son talent symphonique.

 

L’argument est connu : Il est temps pour Siegfried, parvenu à la majorité princière, de convoler en justes noces. A la veille d’un grand bal donné pour son anniversaire à l’occasion duquel il devra choisir sa promise, le jeune prince se rend dans la forêt et s’apprête à tirer sur un vol de cygnes blancs avec son arbalète. Mais apparaît la merveilleuse Odette, cygne le jour et femme la nuit, par le sort d’un maléfique sorcier, Von Rothbart. Tombant amoureux, le prince danse avec elle et, décidé à conjurer le sortilège, s’apprête à tuer le sorcier. Mais cela aurait pour conséquence de rendre irréversible le maléfice. Il doit donc d’abord épouser Odette.

 

Le lendemain, au bal, Von Rothbart présente sa fille Odile, sosie d’Odette, vêtue de noir, au Prince. Abusé, le prince promet de l’épouser. Juste avant les noces, Odette apparaît à Siegfried qui comprend alors sa méprise. Ce dernier se précipite vers le Lac des Cygnes (formé par les larmes des parents d’Odette) pour tenter de la retrouver. La fin varie selon les versions du ballet, heureuse ou malheureuse. Mais l’essentiel est ailleurs : faut-il accepter la réalité du pouvoir et du mariage imposés, ou vivre sa passion intensément et jusqu’à l’infini ? Les analystes modernes voient dans le cygne blanc l’amour pur inaccessible au prince qui incarnerait l’homosexualité refoulée du compositeur.

 

Le Ballet de l’Opéra National de Russie et son orchestre (Théâtre de l'Opéra Ballet Bashkir – Oufa) restituent avec toute l’exigence russe l’intensité de ce drame réduit à deux actes, servi par des danseurs étoiles de premier plan, Natalia MATSAK (Odile), Ekaterina KOZACHENKO (Odette), Denys NEDAK et Igor ONOSHKO (Prince Siegfried). Les costumes et décors magnifient la grâce et l’aisance (toute apparente) des danseuses et danseurs, tandis que l’orchestre dirigé par Vadim NIKITIN souligne le caractère dramatique.

 

Les producteurs n’ont autorisé les prises de vue par les médias présents que pour une durée de dix minutes. Si cela est compréhensible compte tenu des nécessités de promotion et parce que Gap est en début de tournée, cela réduit évidemment l’aspect visuel de notre article. Mais il faut considérer que c’est une chance pour Gap d’avoir accueilli un spectacle d’une telle qualité. D’autant que la scène du Quattro permettait tout juste de déployer l’ensemble des danseurs. On peut juger de cette chance en observant que la tournée de plus de cinquante dates de l’Opéra National de Russie passe par des salles le plus souvent de format Zénith, et connaîtra son apothéose au Palais des Sports de Paris les 26, 27 avril et 7 mai 2016 ainsi qu’au Palais des Congrès de Paris le 6 mai 2016.

 

Chorégraphie originale: Lev IVANOV et Marius PETIPA

Chorégraphie révisée et libretto: Iouri GRIGOROVITCH

Producteur : ARAMÉ  PRODUCTION

Au début de l'acte 1

Au début de l'acte 1

Galerie (restreinte)

Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Salut final sous les ovations du public

Salut final sous les ovations du public

Vidéo

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 15:38

Samedi 27 février 2016  Gap  Chapelle des Pénitents    L’Espace Culturel de Chaillol invitait à un récital de mélodies françaises rendant hommage au grand maître post-romantique Gabriel FAURÉ. Plus particulièrement le cycle intitulé La Bonne Chanson, composé sur les textes de l’écrivain et poète Paul VERLAINE. Avec quelques inédits à découvrir.

 

Magnifiées par le ténor David LEFORT et le pianiste Simon ZAOUI, les mélodies de FAURÉ laissaient place également à celles des héritiers spirituels du musicien, Nadia BOULANGER et Emile NAOUMOFF, et à deux Nocturnes pour piano (n° 12 et n° 13) de Gabriel FAURÉ.

 

Cette musique est caressante et d’une infinie sensibilité, est-ce pour cette raison que le public était à 90% féminin (interprétation toute personnelle), toujours est-il qu’il a rappelé les deux artistes pour une nouvelle interprétation de « Soleils couchants » extrait des « Poèmes saturniens » de Paul VERLAINE.

 

Malgré une acoustique réverbérante car la salle n’était pas pleine, David LEFORT et  Simon ZAOUI ont su charmer les spectateurs par leur talent et leur complicité. Tous deux ont livré la primeur d’un disque en préparation autour de La Bonne Chanson, lequel sera enregistré dans le studio Alys, situé à Manteyer…dans les Hautes-Alpes.

 

Le matin, une rencontre était organisée, en forme de classe de maître (master class), à destination des élèves du conservatoire de Gap et des amis du Festival de Chaillol, dans le cadre d’un partenariat avec la Ville de Gap.

 

 

 

Organisation:  Espace Culturel de Chaillol avec le soutien de la Communauté de Communes du Buëch-Dévoluy, de la commune de La Bâtie-Neuve, la complicité des communes de Manteyer, Gap, Laye, du Diocèse de Gap et l’accompagnement du Pays Gapençais.

 

Simon ZAOUI (pianiste) et David LEFORT (ténor)

Simon ZAOUI (pianiste) et David LEFORT (ténor)

Présentation du spectacle par Martine BOUCHARDY, maire adjointe à la Culture, entourée de Michael DIAN, directeur musical de l'Espace Culturel de Chaillol (à gauche sur l'image) et de Jean-Pierre MOUTOT, directeur du conservatoire de Gap (à droite sur l'image)

Présentation du spectacle par Martine BOUCHARDY, maire adjointe à la Culture, entourée de Michael DIAN, directeur musical de l'Espace Culturel de Chaillol (à gauche sur l'image) et de Jean-Pierre MOUTOT, directeur du conservatoire de Gap (à droite sur l'image)

Michael DIAN, directeur musical de l'Espace Culturel de Chaillol

Michael DIAN, directeur musical de l'Espace Culturel de Chaillol

La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap

Vidéos

Prochains concerts :

 

Tehilia NINI-GOLDSTEIN, soprano

et le Duo SFERRAINA, musique baroque et traditionnelle

 

Jeudi 31 mars 2016   CHABOTTES (Basse Plaine)  Eglise 20h30

Vendredi 1er avril 2016  MONTGARDIN  Salle des fêtes  20h30

Samedi 2 avril 2016  ASPREMONT  Eglise 20h30

Dimanche 3 avril  CHAUFFAYER  Eglise 18h00

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 15:15

Samedi 27 février 2016  Gap  Chapelle des Pénitents   C’est l’Ensemble Les Faveurs qui était l’invité du Conservatoire à Rayonnement Départemental pour ce concert articulé autour de la musique de Jean-Sébastien BACH.

 

L’Ensemble Les Faveurs explore le répertoire musical de la Renaissance au Baroque, français mais aussi allemand, italien et anglais. Ici, deux grandes pièces du maître allemand constituaient l’ossature de ce moment musical d’une grâce subtile : la Suite pour luth BWV 997 transcrite pour flûte à bec et clavecin et la Sonate en Ré BWV 1028 pour viole et clavecin. S’enchâssaient des extraits vocaux des Passions selon Saint-Jean et selon Saint-Mathieu, de la Cantate 208, de l’Oratorio de Pâques et du Magnificat, ainsi qu’une Aria de Haendel.

 

Distribution :

Meillane WILMOTTE, flûte et percussion

Iréna ROSIER, chant

Virginie KAEPPELIN, clavecin

Jean-David BÜRKI, guitare baroque et viole de gambe

 

Organisation: Conservatoire à Rayonnement Départemental - Ville de Gap

 

Ensemble Les Faveurs

Ensemble Les Faveurs

Présentation du concert de 18 h00 (Les Faveurs) et de celui de 20h30 (La Bonne Chanson). De gauche à droite, Michael DIAN, directeur musical de l'Espace Culturel de Chaillol, Jean-Pierre MOUTOT, directeur du conservatoire de Gap, Martine BOUCHARDY, maire adjointe à la Culture.

Présentation du concert de 18 h00 (Les Faveurs) et de celui de 20h30 (La Bonne Chanson). De gauche à droite, Michael DIAN, directeur musical de l'Espace Culturel de Chaillol, Jean-Pierre MOUTOT, directeur du conservatoire de Gap, Martine BOUCHARDY, maire adjointe à la Culture.

Concert de l'Ensemble Les Faveurs à Gap
Concert de l'Ensemble Les Faveurs à Gap
Concert de l'Ensemble Les Faveurs à Gap
Concert de l'Ensemble Les Faveurs à Gap
Concert de l'Ensemble Les Faveurs à Gap
Concert de l'Ensemble Les Faveurs à Gap
Concert de l'Ensemble Les Faveurs à Gap
Concert de l'Ensemble Les Faveurs à Gap
Concert de l'Ensemble Les Faveurs à Gap
Concert de l'Ensemble Les Faveurs à Gap

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 23:33

Mercredi 17 février 2016  Gap  Centre-ville   L’édition 2016 du Carnaval des Alpes a tenu toutes ses promesses en attirant 3000 participants sur le thème du cinéma, films et dessins animés, dans les rues de Gap, le matin et l’après-midi.

 

Tout d’abord, en matinée, les plus jeunes (moins de cinq ans) ont défilé de l’Esplanade de la Paix-Nelson Mandela à la Place Alsace-Lorraine en faisant un très large détour par le centre-ville. Un atelier photo proposé par le club de l’UAICF permettait de mettre en scène les héros du jour pour un concours de déguisement, photos visibles sur le site de la Maison du Tourisme.

 

Puis, l’après-midi, leurs aînés leur ont donné la réplique avec un trajet en boucle au départ de la Place Saint-Arnoux. Concours photo également sur le thème du jour, qui a rencontré un grand succès. Après le tour de ville animé par les troupes de rue Takalakata, Cie Cartoon Show et les Semelles de Vent, Caramentran, sous les traits d’une sorcière inquiétante, a fait son entrée dans l’arène où il a été brûlé sans autre forme de procès.

 

Enfin, le Cirque de la Lune a conclu l’événement festif, rendez-vous annuel incontournable, par un spectacle d’une dizaine de minutes où le feu connaissait une seconde vie à travers les jongleries d’une partie des membres de l’association de cirque gapençaise.

 

Cette manifestation, propulsée par le Collectif Carnaval, a été mise en œuvre avec le concours des Marionnettes des Alpes, de la Maison du Tourisme, de la Ville de Gap et du partenaire King Jouet.

Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Une association de quartier fidèle au rendez-vous chaque année

Une association de quartier fidèle au rendez-vous chaque année

Le Comité des Fêtes et d'Animations de la Ville de Gap a mis le paquet

Le Comité des Fêtes et d'Animations de la Ville de Gap a mis le paquet

Les déguisements "maison" , rien de tel...

Les déguisements "maison" , rien de tel...

Les déguisements, c'est en famille ou entre ami(e)sLes déguisements, c'est en famille ou entre ami(e)sLes déguisements, c'est en famille ou entre ami(e)s

Les déguisements, c'est en famille ou entre ami(e)s

Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Ce policier municipal a eu chaud...

Ce policier municipal a eu chaud...

Le carnaval, finalement, c'est un peu aussi la recherche du temps perdu et le retour aux traditions ancestrales
Le carnaval, finalement, c'est un peu aussi la recherche du temps perdu et le retour aux traditions ancestrales
Le carnaval, finalement, c'est un peu aussi la recherche du temps perdu et le retour aux traditions ancestrales
Le carnaval, finalement, c'est un peu aussi la recherche du temps perdu et le retour aux traditions ancestrales
Le carnaval, finalement, c'est un peu aussi la recherche du temps perdu et le retour aux traditions ancestrales
Le carnaval, finalement, c'est un peu aussi la recherche du temps perdu et le retour aux traditions ancestrales
Le carnaval, finalement, c'est un peu aussi la recherche du temps perdu et le retour aux traditions ancestrales
Le carnaval, finalement, c'est un peu aussi la recherche du temps perdu et le retour aux traditions ancestrales
Le carnaval, finalement, c'est un peu aussi la recherche du temps perdu et le retour aux traditions ancestrales

Le carnaval, finalement, c'est un peu aussi la recherche du temps perdu et le retour aux traditions ancestrales

Takalakata

Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap

Pas de ratés à l'allumage

Triste fin pour la sorcière

Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap

Le Cirque de la Lune fait son show

Carnaval des Alpes 2016 à Gap

Il ne faut pas être dans la lune pour se coordonner

Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Carnaval des Alpes 2016 à Gap
Vincent UZEST, l'animateur de la manifestation, en tenue de garde-champêtre (empruntée à qui vous savez...)

Vincent UZEST, l'animateur de la manifestation, en tenue de garde-champêtre (empruntée à qui vous savez...)

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 20:20

Samedi 12 décembre 2015  Gap  Ouverture des animations de Noël  Et voici revenir le temps de Noël, moment de trêve et de retrouvailles, de féérie, de réjouissances et festivités, mais aussi catalyseur de détresse pour les personnes qui vivent ou ont vécu des moments et événements douloureux, connaissent la pauvreté, la souffrance ou la solitude.

 

Alors, au moment de passer cette période de solstice d’hiver qui verra les jours rallonger avec l’espoir d’en connaître de meilleurs, tâchons de ne pas fermer les yeux sur les autres et retrouvons-nous sur les lieux d’animations pour montrer notre attachement au vivre ensemble, à la culture et à nos traditions.

Gap : Noël 2015 est lancé…

A la Grange (La Placette)

 

La Ville de Gap et l'Espace Culturel de Chaillol présentent l'exposition "6 mois de rêveries" qui préfigure le 20ème anniversaire de cette institution en 2016. Elle est constituée de cent œuvres sur papier de Pascal COLRAT, artiste de renom qui apporte son concours au projet de l’Espace Culturel dans le domaine de la communication.

 

La force des images capte le regard et incite à s’interroger.

 

A voir du 12 au 31 décembre 2015, de 14 à 18h00 (sauf le 25). Entrée libre. Un concert gratuit est également proposé le dimanche 13 décembre avec le saxophoniste Joël Versavaud, à 17h30.

 

 

Michaël DIAN, directeur musical du Festival de Chaillol, observe l'oeuvre commentée par le maire de Gap, Roger DIDIER

Michaël DIAN, directeur musical du Festival de Chaillol, observe l'oeuvre commentée par le maire de Gap, Roger DIDIER

Gap : Noël 2015 est lancé…
Gap : Noël 2015 est lancé…

A la chapelle des Pénitents (Rue de l’Imprimerie)

 

Les Demoiselles Sonores invitent le visiteur à devenir acteur et producteur d’un univers « musical » sans cesse réinventé. Qu’il s’agisse de sculptures sonores acoustiques ou numériques, qu’elles soient de bois, de pierre, de verre ou de métal, elles composent sous l’action rapprochée ou distante de leur « opérateur »  de véritables panoramas dans lesquels le son remplace la couleur.

 

Au cours du vernissage, Filip DEGROTT (PHiLéMOi, Les Sculpteurs de Sons), un normand très créatif, a proposé avec deux autres interprètes une démonstration des possibilités de ces « sculptures sonores » à écouter en extrait dans nos deux vidéos.

 

Le potentiel sonore de cette installation, adapté à l’acoustique de la salle, intéresserait sans doute à plus grande échelle les membres de l’association Dôme qui ont installé trois trompes acoustiques à la Ferme du Faï (Le Saix, commune proche de Veynes) face à une falaise concave de plus de 120 hectares. On imaginerait aussi aisément ces productions sonores illustrer une parade nocturne d’un des géants de la Compagnie Royal de Luxe…

 

A voir (et vivre) du 12 au 31 décembre 2015, de 10 à 12h00 et de 14 à 18h00 (à 16h00 les 24 et 31 décembre, fermée le 25 décembre). Entrée libre.

Gap : Noël 2015 est lancé…
Gap : Noël 2015 est lancé…
Gap : Noël 2015 est lancé…
Gap : Noël 2015 est lancé…
Gap : Noël 2015 est lancé…
Gap : Noël 2015 est lancé…
Filip DEGROTT répond aux questions du public

Filip DEGROTT répond aux questions du public

Vidéos

Les Sax et Trombones de Noël du Conservatoire à Rayonnement Départemental ont donné un concert inaugural du marché de Noël avec des mélodies de circonstance. Sous la direction de Marie-Noëlle BOURBON, les très jeunes et leurs aînés ont apporté une coloration festive à ce lieu dédié.

Place Jean Marcellin
Place Jean Marcellin

Place Jean Marcellin

Place aux Herbes

Place aux Herbes

Vidéo

La Voix des Noun’s, choeur local d’assistantes maternelles, auteur de déjà deux CD, a apporté de la fraîcheur sur trois places de la ville. Elles écrivent, composent et interprètent elles-mêmes des chansons qui s’adressent à un très jeune public  mais aussi aux plus grands qui apprécient le dynamisme de leur présentation et le caractère facétieux de leurs textes.

Gap : Noël 2015 est lancé…
Gap : Noël 2015 est lancé…
Gap : Noël 2015 est lancé…
Gap : Noël 2015 est lancé…
Gap : Noël 2015 est lancé…

Vidéos

En guise de fin

Sur le marché du samedi on avait même droit à un câlin gratuit

Sur le marché du samedi on avait même droit à un câlin gratuit

Thierry, animateur "officiel" du marché du Noël

Thierry, animateur "officiel" du marché du Noël

On vous aura prévenu...

On vous aura prévenu...

Et si vous allez observer une maison illuminée, pensez à couper votre moteur, claquer en douceur vos portières, stationner sans gêner: vous passez dix minutes, les riverains y passent...leur vie...

Gap : Noël 2015 est lancé…
Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 14:01

Samedi 28 novembre 2015  Gap  Le Quattro  Devant plus de 500 spectateurs, l’Orchestre d’harmonie de la Ville de Gap, dirigé par Bruno ESPITALLIER, a rendu hommage à la protectrice des musiciens.

 

Dans un répertoire mêlant compositions contemporaines, jazz et une touche de romantisme, l’orchestre a diverti le public tout acquis à ses 70 interprètes, dans un format ramassé (1h30) ayant permis d’apprécier deux rappels successifs sans allonger avec excès le concert.

 

A l’occasion d’un court entracte, le président, Thierry BIGOT, a remercié le public, les partenaires et les élus présents, et a rendu hommage aux victimes des attentats de Paris du 13 novembre dernier, particulièrement celles de la salle de spectacle du Bataclan, alors que se déroulaient le jour même à Gap les obsèques de Cécile Misse, originaire de la ville, et de son compagnon Luis-Felipe Zschoche.

 

Ce rendez-vous annuel a permis de mettre en valeur la jeune garde musicale de l’orchestre, avec un intermède surprise entre les deux parties assuré par plusieurs jeunes musiciens dirigés par Noémie VINCENT-VIVIEN, fraîchement diplômée après un cursus complet au conservatoire de Gap. Elle a été particulièrement ovationnée comme soliste au saxophone dans les Variations sur un thème espagnol de Paul Agricole Génin (voir nos vidéos).

L'orchestre d'harmonie de la Ville de Gap

L'orchestre d'harmonie de la Ville de Gap

Un peu plus de 500 spectateurs, en retrait par rapport à 2014

Un peu plus de 500 spectateurs, en retrait par rapport à 2014

Diaporama

Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...
Retour en images...

Retour en images...

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 16:40

Samedi 21 novembre 2015  Gap  Cathédrale   Cinquante ans, c’est un jubilé. Un demi-siècle d’existence pour Les Amis de l’Orgue, cela valait bien des concerts d’exception avec quelques uns des organistes qui ont parcouru les claviers des orgues successifs, le premier ayant été installé en 1896. En 1946, un grand-orgue construit en tribune par Paul-Marie Koenig, facteur d’orgue, est inauguré, remplacé en 1981 par l’actuel grand-orgue Jean Dunand, sous l’impulsion de l’association née en 1965, créée notamment par Etienne Morel, Jean-Michel Serve, Mario Fabbian, Gaston Faure…

 

Depuis, le nouvel instrument a séduit de nombreux organistes de renom comme Pierre Cochereau et attiré de nombreux spectateurs, plus de 60 000, avec la création d’un cycle estival de récitals, Les Mardis de l’Orgue, depuis 1993. Chaque concert attire en moyenne 400 spectateurs.

 

Ce concert n’en a malheureusement accueilli qu’environ 150, en concurrence avec d’autres programmations le même jour, mais un « oral de rattrapage » avait lieu le dimanche avec un deuxième concert, dans un tout autre répertoire.

Les 50 ans des Amis de l'Orgue
La photo officielle: sans tenir compte des rangs, de gauche à droite, Pierre-Michel PASCAL, Guillaume GAMBA, Laurent MICOUD (trompette), Henri CHABRE, Xavier FRECON, Alain LEBOEUF, Jean-Marie TERRASSE, Michel BERNARD-REYMOND, Patrick SALMON, Brice MONTAGNOUX, Brigitte et Jacques CHAVAL, Marie-Dominique GACHET, Pierre ESCOLLE (trompette)

La photo officielle: sans tenir compte des rangs, de gauche à droite, Pierre-Michel PASCAL, Guillaume GAMBA, Laurent MICOUD (trompette), Henri CHABRE, Xavier FRECON, Alain LEBOEUF, Jean-Marie TERRASSE, Michel BERNARD-REYMOND, Patrick SALMON, Brice MONTAGNOUX, Brigitte et Jacques CHAVAL, Marie-Dominique GACHET, Pierre ESCOLLE (trompette)

Patrick SALMON, Prélude et fugue en mi m de JS BACH

Patrick SALMON, Prélude et fugue en mi m de JS BACH

Jacques CHAVAL, avec Pierre ESCOLLE et Laurent MICOUD, Sound the trumpet de Henry PURCELL

Jacques CHAVAL, avec Pierre ESCOLLE et Laurent MICOUD, Sound the trumpet de Henry PURCELL

Brigitte CHAVAL, Concerto en la mineur de JS BACH

Brigitte CHAVAL, Concerto en la mineur de JS BACH

Pierre-Michel PASCAL, Menuet gothique de Léon BOËLLMANN

Pierre-Michel PASCAL, Menuet gothique de Léon BOËLLMANN

Michel BERNARD-REYMOND, Prélude de César Franck

Michel BERNARD-REYMOND, Prélude de César Franck

Xavier FRECON, Joseph est bien marié, Noël de BALBASTRE

Xavier FRECON, Joseph est bien marié, Noël de BALBASTRE

Guillaume GAMBA, Toccata de Padre Martini

Guillaume GAMBA, Toccata de Padre Martini

Marie-Dominique GACHET, Cantique de Jean Racine, de Gabriel FAURE, et For the beauty of the earth, de John RUTTER

Marie-Dominique GACHET, Cantique de Jean Racine, de Gabriel FAURE, et For the beauty of the earth, de John RUTTER

Henri CHABRE, Fugue en sol majeur de Johann PACHELBEL

Henri CHABRE, Fugue en sol majeur de Johann PACHELBEL

Brice MONTAGNOUX, Sinfonia de la cantate n° 29 de JS BACH

Brice MONTAGNOUX, Sinfonia de la cantate n° 29 de JS BACH

Alain LEBOEUF, Canon n° 3 en Mi de Robert Schumann

Alain LEBOEUF, Canon n° 3 en Mi de Robert Schumann

Jean-Marie TERRASSE, Choral Ein feste Burg de Dietrich BUXTEHUDE

Jean-Marie TERRASSE, Choral Ein feste Burg de Dietrich BUXTEHUDE

Pierre ESCOLLEet Laurent MICOUD, Sonate de PEZELL (Jacques CHAVAL à l'orgue)
Pierre ESCOLLEet Laurent MICOUD, Sonate de PEZELL (Jacques CHAVAL à l'orgue)

Pierre ESCOLLEet Laurent MICOUD, Sonate de PEZELL (Jacques CHAVAL à l'orgue)

Chorale des Cordeliers, sous la direction de Michel BERNARD-REYMOND, Cantique de Jean Racine de Gabriel Fauré, Jésus que ma joie demeure de JS Bach...

Chorale des Cordeliers, sous la direction de Michel BERNARD-REYMOND, Cantique de Jean Racine de Gabriel Fauré, Jésus que ma joie demeure de JS Bach...

Regroupement final devant le public. On notera, sur la première photo, à l'extrême gauche, le facteur d'orgue Jean Dunand, venu de Villeurbanne, et juste à côté, Mario Fabbian, l'un des fonfateurs de l'association Les Amis de l'Orgue
Regroupement final devant le public. On notera, sur la première photo, à l'extrême gauche, le facteur d'orgue Jean Dunand, venu de Villeurbanne, et juste à côté, Mario Fabbian, l'un des fonfateurs de l'association Les Amis de l'Orgue

Regroupement final devant le public. On notera, sur la première photo, à l'extrême gauche, le facteur d'orgue Jean Dunand, venu de Villeurbanne, et juste à côté, Mario Fabbian, l'un des fonfateurs de l'association Les Amis de l'Orgue

Les 50 ans des Amis de l'Orgue

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 20:55

Lundi 16 novembre 2015  Gap  Esplanade de la Paix - Nelson Mandela   A l'appel initial du Comité des Hautes-Alpes du Mouvement de la Paix, un rassemblement de soutien et d’hommage a réuni 1000 personnes à Gap, suite aux attentats parisiens du 13 novembre 2015.

 

Après le dépôt de nombreuses bougies ou photophores autour du groupe de statues « Complicités » du sculpteur colombien Milthon et une brève allocution, la foule, recueillie et émue, a entonné l’Hymne national, La Marseillaise, puis s’est dirigée vers la Place de la République – tout un symbole – pour un nouvel hommage aux victimes, avant de lentement se disperser. Les forces de police étaient nombreuses à encadrer, ou plutôt protéger pourrait-on dire, cette manifestation qui s’est déroulée dans le calme et la dignité.

 

Non, ce vendredi 13 novembre n’était pas un jour de chance mais un jour de peine. Assurément par contre l’occasion de reprendre conscience des valeurs humanistes  qui unissent les hommes et femmes de bonne volonté.

 

Voici le communiqué officiel adressé par le Comité des Hautes-Alpes du Mouvement de la Paix :

 

Plusieurs attentats ont eu lieu à Paris hier soir. Ils ont fait plus de 120 victimes et plus de 200 blessés. Ils ont touché des lieux de culture, de restauration, de sports; ils s'en sont pris aux symboles de la vie.

L'émotion est forte, elle se mélange au dégoût, à la colère, ... Nous exprimons notre pleine et entière solidarité aux victimes, et à leurs familles. Nous condamnons fermement les auteurs de ces attentats, et leurs commanditaires. Aucune situation, aucune cause ne justifie le recours à la barbarie et l'agression d'innocents.

Aujourd'hui, comme en janvier, les questionnements fusent sur la manière de prévenir de tels actes inhumains. Dans la recherche de réponses, des sentiments contradictoires s’entremêlent car rien n'est simple. Nous ne pouvons accepter le cycle de la violence et de la guerre dans lequel nous pouvons être entraînés, de gré ou de force. Pour cela, la construction du monde ne peut laisser à l'écart des pans entiers de l'humanité.

Afin d'exprimer la solidarité des hauts-alpins aux victimes, de refuser la peur et les réflexes sécuritaires, et de montrer que la vie continue de plus belle, nous proposons l'organisation d'un rassemblement lundi 16 novembre à 18h, Esplanade de la Paix à Gap. Nous invitons à venir avec des bougies.

Ce rassemblement est pour l'instant à l'initiative du Mouvement de la Paix qui en a informé la préfecture. Nous souhaitons son élargissement maximum. Nous invitons chaque organisation, collectif, individu, à s'en saisir pour en faire une expression populaire citoyenne pour la Paix.

 

Comité des Hautes Alpes du Mouvement de la Paix

Centre social du Centre Ville

Rue Pasteur prolongée

05000 GAP

Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…
Gap était Paris ce soir…

Vidéo

La foule a entonné La Marseillaise avec un léger décalage d'un bout à l'autre qui donnait un écho particulier à l'Hymne national

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 20:17

Mercredi 11 novembre 2015 Gap  Monument aux morts  Pour cette commémoration du 97ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918, les gapençais sont venus nombreux assister à la cérémonie du souvenir.

 

Les associations d’anciens combattants, les autorités civiles et militaires, les délégations du 4ème Régiment de Chasseurs,  de la réserve militaire, des sapeurs-pompiers, de la gendarmerie ont donné la solennité nécessaire à cet hommage aux Poilus de la Grande Guerre.

 

Le cérémonial est bien rôdé : arrivée de l’étendard, passage en revue des troupes, remise de décorations, lecture de messages, dépôt de bouquets et de gerbes de fleurs au pied du monument par les autorités accompagnées d’enfants, interprétation de La Marseillaise par une centaine d’écoliers gapençais, sonnerie aux morts, salutations des autorités aux associations patriotiques, départ de l’étendard…

 

 L’orchestre d’harmonie a ponctué la cérémonie de musiques de circonstance mais également donné une aubade devant la Maison du Poilu. Un apéritif pour les adultes et un rafraîchissement pour les enfants ont conclu la manifestation.

 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
De gauche à droite, leur professeur, le principal du collège de Fontreyne, Mathieu et Gaëlle qui ont lu avec conviction et clarté les textes commémoratifs, entre les deux, Philippe MAHEU, inspecteur d'académie-DSDEN 05

De gauche à droite, leur professeur, le principal du collège de Fontreyne, Mathieu et Gaëlle qui ont lu avec conviction et clarté les textes commémoratifs, entre les deux, Philippe MAHEU, inspecteur d'académie-DSDEN 05

 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
 Cérémonie du 11 novembre 2015 à Gap
Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 19:52

Vendredi 4 septembre 2015 Gap  Fête traditionnelle de la Ville de Gap, la « Saint-Arnoux » comme on la dénomme, a attiré plusieurs centaines de gapençais sur l’Esplanade de la Paix Nelson Mandela. Après avoir récupéré et allumé torches et lampions auprès des bénévoles du Comité des Fêtes et d'Animations de la Ville de Gap, les participants ont formé un cortège derrière l’Orchestre d’Harmonie et le départ a été donné en direction du stade Bayard.

 

En chemin, une halte au « Bocage » a permis d’écouter encore l’orchestre pour une courte sérénade avant que tous rejoignent le stade où a été tiré le traditionnel feu d’artifice, spectacle musical pyrotechnique d’une douzaine de minutes et d’environ 1500 fusées assuré par K2M Artifices. Un final en apothéose très apprécié par le public.

 

Ensuite, place à la fête foraine, au Bocage, animation festive de ce rendez-vous annuel…

 

Organisation: Comité des Fêtes et d'Animations de la Ville de Gap - Ville de Gap

Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Le maire de Gap est traditionnellement présent à ce rendez-vous annuel (au centre, au premier rang)

Le maire de Gap est traditionnellement présent à ce rendez-vous annuel (au centre, au premier rang)

Des lampions pour les enfants

Des lampions pour les enfants

L'Orchestre d'Harmonie de la Ville de Gap, dirigé par Bruno Espitallier, conduit le cortège

L'Orchestre d'Harmonie de la Ville de Gap, dirigé par Bruno Espitallier, conduit le cortège

Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Feu tiré par K2M ArtificesFeu tiré par K2M Artifices
Feu tiré par K2M Artifices

Feu tiré par K2M Artifices

Le final en apothéose

Place à la fête foraine au Bocage
Place à la fête foraine au Bocage
Place à la fête foraine au Bocage
Place à la fête foraine au Bocage

Place à la fête foraine au Bocage

Ce nouveau manège propulse ses passagers à 40 mètres de hauteur
Ce nouveau manège propulse ses passagers à 40 mètres de hauteur

Ce nouveau manège propulse ses passagers à 40 mètres de hauteur

Fête de la Saint-Arnoux 2015 à Gap
Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article