Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 16:03

C’est un 14 juillet conforme à la tradition qui s’est déroulé à Gap, si l’on excepte l’annulation du bal populaire, que devait animer l’orchestre Eric Ferrari, lequel a été sinistré par l’orage bref mais intense qui s’est abattu sur Gap en début de soirée.

 

Cérémonie militaire à 18h00 avec remises de décoration suivie d’un défilé, spectacle pyrotechnique, étaient les ingrédients de cette commémoration du  14 juillet 1789 (Prise de La Bastille) et du  14 juillet 1790 (Fête de la Fédération)  instaurée par la loi en 1880.

 

 

Présentation du dispositif


Des troupes du 4e Régiment de Chasseurs

P1430786.JPG

 

 

 

La gendarmerie

P1430787.JPG

 

 

 

Les sapeurs-pompiers

P1430788.JPG

 

 

 

Les représentants des anciens combattants

P1430789.JPG

 

 

 

Présentez...Armes!

P1430792.JPG

 

 

 

L'arrivée de l'étendard marque traditionnellement l'ouverture de la cérémonie

P1430795.JPG

 

 

 

Etendard salué comme il se doit

P1430797.JPG

 

 

 

Présentation des troupes aux autorités

P1430804.JPG

 

 

 

Le nouveau chef de corps du 4e RC, le colonel Armel Dirou, passe les troupes en revue...

P1430811.JPG

 

 

 

...sous le regard des autorités...

P1430817.JPG

 

 

 

...rassemblées autour du nouveau préfet des Hautes-Alpes, Pierre Besnard

P1430818.JPG

 

 

 

 

Onze militaires ont été décorés :

Médecin-chef Benoît Baldy, chevalier de la Légion d’Honneur

Lieutenant-colonel Lecorvaisier, chevalier de la Légion d’Honneur

Major Joonnekindt, médaille militaire

Major Chassignet, chevalier de l’Ordre National du Mérite

Adjudant Auchecorne, médaille de la Défense nationale avec étoile de bronze

Maréchal des Logis-chef Thomas Peroni, médaille de la Défense nationale échelon or

Brigadier-chef Stéphane Colombo, médaille de la Défense nationale échelon or

Brigadier-chef de première classe Benjamin Antoine, médaille de la Défense nationale échelon or

Brigadier-chef Alexandre Betremas, médaille de la Défense nationale échelon or

Brigadier-chef Jérémy Revurat, médaille de la Défense nationale échelon or

Brigadier-chef Brice Michel, médaille de la Défense nationale échelon or

 

Les quatre premiers récipiendaires...

P1430840.JPG

 

 

 

Les sept récipiendaires suivants

P1430862.JPG

 

 

 

 

 

L'harmonie municipale, pilier et constante des cérémonies officielles, crée l'ambiance sonore de la manifestation. Elle est dirigée par Bruno Espitallier.

P1430872.JPG

 

 

 

Le défilé

 

 

Les véhicules blindés du 4e RC


P1430877.JPG

 

 

 

 

 

P1430878.JPG

 

 

 

 

P1430880.JPG

 

 

 

La gendarmerie

 

P1430883.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Les véhicules blindés ne manquent pas...

P1430890.JPG

 

 

 

...par leur gabarit et la fierté des soldats qui les servent...

P1430891.JPG

 

 

 

...de susciter l'intérêt du préfet

P1430893.JPG

 

 

 

Les sapeurs-pompiers


Toujours très attendus

P1430897.JPG

 

 

 

 

P1430904.JPG

 

 

 

P1430905.JPG

 

 

 

 

 

Pour fermer le défilé, la patrouille équestre de la Ville de Gap

P1430909.JPG

 

 

 

 

Fin de cérémonie, les autorités, préfet en tête, vont saluer les représentants des associations des anciens combattants

P1430919.JPG

 

 

 

 

 

 

LE FEU D'ARTIFICE

 

C’est l’association Evénemen’ciel, basée à La Bâtie-Neuve, créée le 8 mai 2004,  qui a assuré le  spectacle pyrotechnique en quinze tableaux présenté à la population et aux estivants sur la place de Verdun. C’était déjà elle qui avait assuré le feu d’artifice 2012 et plus récemment, en septembre dernier, le final de l’inauguration du stade de glace Alp’arena.

 

Sonorisée par  Sonalp, entreprise gapençaise implantée depuis 26 ans dans la région gapençaise et maintenant au-delà, la partie musicale faisait évidemment la part belle au Tour de France à l’avant-veille de son arrivée dans la ville. Elle s’achevait en apothéose, pour le bouquet final, sur une chanson interprétée par Emilie M, jeune chanteuse locale de talent.

 

Neuf sapeurs-pompiers assuraient la sécurité : six au fourgon, deux à l’échelle et un chef de groupe.

 

Evénemen’ciel, c’est d’abord une bande d’amis  qui ont décidé de partager une passion commune.

Ce soir là, ils s’étaient réparti les rôles pour finaliser l’installation dont la préparation avait commencé une semaine en amont par le montage des mortiers à 10 ou 11 personnes. Sont restés sur les installations pour assurer le bon déroulement Olivier, Myriam, Amar, Alain Ollieu (le régisseur du jour) et Philippe.

Dans la cour du lycée Dominique Villars se trouvait la table de tir et le parc à bombes d’où était tiré le grand aérien, pouvant atteindre 150 mètres de hauteur, des conditions de sécurité idéales, loin du public, tandis qu’en façade, on retrouvait un chalet de coordination des tirs et la partie embrasement du spectacle.  Un tube égale une bombe égale un effet, le seul bouquet final nécessitait une centaine de bombes tirées en vingt secondes !

 

Retour en images sur cette soirée :

 

 

 

A la régie son

P1430960.JPG

 

 

 

Une partie du parc à bombes dans la cour du lycée Dominique Villars

P1430962.JPG

 

 

 

L'équipe d'Evénemen'ciel présente pendant le spectacle: Olivier, Myriam, Amar, Alain Ollieu (le régisseur du jour) et Philippe

P1430964.JPG

 

 

Emilie, jeune talent de la chanson, a prêté sa voix au bouquet final pour évoquer le Tour de France

P1430966.JPG

 

 

Les spectateurs, massés derrière les barrières, attendaient avec impatience le début du spectacle, légèrement retardé par des vérifications techniques suite à l'orage qui s'était abattu sur la ville en début de soirée

P1430969.JPG

 

 

 

Des spectateurs privilégiés

P1430972.JPG

 

 

 

 

Et le spectacle commença...

 

 

P1430976.JPG

 

 

 

 

P1430981.JPG

 

 

 

 

P1430985.JPG

 

 

 

 

P1440003.JPG

 

 

 

 

P1440035.JPG

 

 

 

P1440037.JPG

 

 

 

 

P1440049.JPG

 

 

 

 

P1440053.JPG

 

 

 

 

P1440058.JPG

 

 

 

 

P1440065.JPG

 

 

 

A l'année prochaine!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article

commentaires