Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 22-24 juillet 2011   Anima Gap est allé faire un tour, en voisin, du côté de  Tallard. La 3ème édition du festival ALTITUDE 625 se tenait dans l’enceinte du château, en partie restauré, des XIVe et XVIe siècles. Cadre adapté et grandiose, une quinzaine de bénévoles (passionnés car il faut une certaine dose de courage et de motivation pour se lancer dans une telle aventure), autour d’Emmanuelle Marrou (Manue, pour tous), conseillère municipale et initiatrice de l’événement.

 

P1180141-copie-1.JPG

 

 

 

Concocter une programmation n’est pas chose aisée : de par ses activités professionnelles et notamment ses liens déjà anciens avec « Les Nuits de Champagne», Manue a retenu trois artistes représentatifs de la chanson française, Marie Guerraz, Christian Sbrocca et Julie Rousseau.

 

Emmanuelle Marrou

P1180042.JPG


Si ces noms ne parlent pas au grand public –c’est aussi un choix délibéré– la qualité est au rendez-vous d’un festival qui gagne à être connu et à rencontrer son public, pas encore très nombreux mais enthousiaste.

 

P1180038.JPG


 

Nous nous sommes intéressés au troisième spectacle (dimanche 24) et avons rencontré Julie Rousseau qui s’est gentiment prêtée au jeu des questions-réponses que nous synthétisons ici (voir plus bas les photos) :

 

 

P1180253.JPG

 

Comment devient-on chanteuse plutôt qu’institutrice ou infirmière ?

 

C’est une vocation depuis l’âge de six ans et un métier maintenant dont on peut vivre en diversifiant ses interventions dans ce domaine.

 

Qui a influencé vos goûts musicaux ?

 

Plusieurs personnes mais notamment la chanteuse Véronique Sanson (NDLR : nous nous étions faits cette réflexion pendant le spectacle !).

 

Combien de temps travaillez-vous tous les jours ?

 

C’est très variable, ça peut aller de pas du tout à plusieurs heures, je ne travaille plus tellement le piano (NDLR : mais les  Kreisleriana de Schumann au début du concert étaient malgré tout spectaculaires !).

 

Quels sont vos autres centres d’intérêt ?

 

Ils sont nombreux mais notamment le théâtre. Dans un autre domaine, l’écologie.

 

Où passez-vous le plus de temps ?

 

Dans les transports et les déplacements, qu’ils soient utilitaires ou pour se détendre.

 

Avez-vous des modèles en matière de personnalités, chanson ou autre ?

 

Plusieurs bien sûr, mais celui qui m’a le plus marqué est le chanteur Louis Chédid.

 

Quand vous avez besoin de vous ressourcer, que faites-vous, où allez-vous ?

 

Je pars en voyage.

 

Pourquoi avoir choisi Tallard, connaissiez-vous la région ?

 

C’est Manue Marrou qui m’a contactée, de par ses liens avec « Les Nuits de Champagne » à Troyes. Je ne connaissais pas la région et malgré la fraîcheur actuelle, il fait meilleur qu’à Paris (NDLR : Julie est parisienne).

 

Quels projets pour l’avenir, personnels et musicaux ?

 

Dans quelques jours concert à l’Argentière-la-Bessée et projet pour courant 2012, un premier album. Sur un plan plus personnel une mission humanitaire en Inde de septembre à Noël 2011.

 

Julie Rousseau, merci…

 

L’actualité de Julie Rousseau ici

 

 

Des bénévoles motivés

P1180037.JPG

 

 

 

Voici la description de Julie Rousseau telle qu’elle figure dans le dépliant de présentation du festival Altitude 625 à Tallard (chanson française) :

 

Julie a commencé par un parcours de piano classique puis elle a bifurqué vers l’âge de vingt ans vers la chanson en suivant une formation dans une école de chanson.

Elle a alors commencé à écrire et à mettre en scène ses chansons.

 

La voix de Julie est mélodieuse et douce et nous emporte…elle chante ses compositions mais reprend également de manière très habile quelques titres phares de grands artistes français (Anne Sylvestre-Richard Gotainer…).

 

Elle explore le monde des enfants et il en résulte des chansons où les sentiments des petits sont présentés avec une grande tendresse et une pointe d’humour. Puis aborde le monde des adultes et ses bouillonnements passionnels ; ses chansons font alors preuve d’un lyrisme musical et vocal qui font merveille et clouent les auditeurs d’émotions.

Son spectacle est un condensé d’humour, de tendresse, d’amour, d’émotion et d’espièglerie – avec Julie on passe du rire aux larmes en quelques minutes – et, accompagnée de Nicolas Bruche au bugle et à la guitare, c’est une soirée de rêverie et de douceur que nous vous engageons à venir partager avec nous.

 

 

RETOUR EN IMAGES:

 

 

 

Julie Rousseau

P1180057.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180069.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180082.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180088.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180096.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1180098.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

  Julie Rousseau n’a pas hésité à faire intervenir Bruno Bettelheim en évoquant l’ambivalence des contes de fées

P1180112.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas Bruche, son accompagnateur sur scène, ici au bugle

P1180137.JPG

 

 

 

 

 

 

 

P1180147.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Un cadre grandiose

P1180159.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180185.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180191.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180202.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1180216.JPG

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by