Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 15:55

11 novembre 2013 L’esplanade du monument aux morts située devant la préfecture des Hautes-Alpes à Gap a accueilli la commémoration du 95ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918 qui mettait fin aux combats de la Première Guerre mondiale. L’année 2014 verra la commémoration du centième anniversaire du début de ce conflit mondial qui a perdu son dernier témoin direct en France, Lazare Ponticelli, à l’âge de 110 ans, poilu de la Grande Guerre 1914-1918, le 12 mars 2008.

 

Avec la solennité qui sied à une telle cérémonie, les autorités civiles et militaires, les représentants des anciens combattants et associations patriotiques, un peloton et un détachement motocycliste de la Gendarmerie, un détachement du 4ème Régiment de Chasseurs, des pompiers, l’harmonie municipale, les enfants des écoles, le public, ont rendu hommage aux combattants de la Grande guerre.

 

Voir l'édition 2012

 

 

P1510314.JPG

 

 

 

 

Une organisation bien rôdée

P1510471.JPG

 

 

 

Le dispositif

P1510324.JPG

 

 

 

Le capitaine Job présente l'ensemble des troupes au commandant

P1510326.JPG

 

 

 

Le lieutenant-colonel Develter accueille l'étendard

P1510330.JPG

 

 

Arrivée des porte-drapeaux...

P1510337.JPG

 

 

...qui vont se positionner de part et d'autre du monument

P1510341.JPG

 

 

 

Arrivée des autorités civiles et militaires...

P1510342.JPG

 

 

...qui vont saluer les troupes

P1510348.JPG

 

 

 

P1510349.JPG

 

 

 

Passage des troupes en revue par le colonel Armel Dirou, chef de corps du 4ème RC

P1510352.JPG

 

 

 

Remise de décorations

 

Capitaine BRIAM (gendarmerie), Chevalier de l'Ordre national du Mérite

Brigadier DE CRESCENZO, Croix de la Valeur militaire avec étoile de bronze

Maréchal des Logis MUNCH, Médaille d'Or de la défense nationale avec étoile de bronze

Brigadier chef VALLADE, Médaille d'Or de la défense nationale avec étoile de bronze

 

P1510315.JPG

 

 

 

P1510356.JPG

 

 

 

 

P1510357.JPG

 

 

 

 

P1510360.JPG

 

 

 

P1510363.JPG

 

 

 

P1510365.JPG

 

 

 

Nouveaux décorés, rejoignez les rangs. Etendard, rejoignez votre garde.

P1510369.JPG

 

 

 

Lecture du Manifeste de l'UFAC par des élèves du collège de Verdun

P1510371.JPG

 

 

 

Avant que de jeunes enfants ne déposent des bouquets au pied du monument...

P1510373.JPG

 

 

 

...le préfet, Pierre Besnard, lit le message du Secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Défense et des anciens combattants

P1510375.JPG

 

 

 

Puis a lieu le dépôt de gerbes de fleurs au pied du monument aux morts

P1510382.JPG

 

 

Les autorités, ici le préfet, déposent la gerbe de fleur, accompagnées d'enfants des écoles de la ville

P1510384.JPG

 

 

Suit un instant de recueillement

P1510386.JPG

 

 

Puis c'est le retour à la place respective de chacun dans le dispositif

P1510388.JPG

 

 

Sonnerie aux morts et minute de silence

P1510389.JPG

 

 

Les 120 enfants représentant les écoles de Gap interprètent la Marseillaise...

P1510392.JPG

 

 

 

...devant l'assemblée, figée

P1510401.JPG

 

 

 

Les autorités remercient les associations patriotiques, leurs porte-drapeaux, les enfants des écoles

P1510404.JPG

 

 

 

Salut aux autorités en fin de cérémonie

P1510417.JPG

 

 

 

P1510421.JPG

 

 

 

L'harmonie municipale, dirigée par Bruno Espitallier, entraîne les participants jusqu'à l'Esplanade Auguste Muret

P1510430.JPG

 

 

Là, devant la Maison du Poilu, se déroule une aubade

P1510441.JPG

 

 

La magnifique voix de baryton de Francis Montion fait résonner, notamment, le Chant du Départ

P1510451.JPG

 

 

Dans la Maison du Poilu, le directeur académique Philippe MAHEU et le préfet Pierre BESNARD viennent remercier les enfants qui ont participé à la cérémonie et leur en rappeler le sens, les incitant à solliciter leurs grands frères et soeurs pour les prochaines cérémonies

P1510455.JPG

 

 

Puis suit un rafraîchissement offert par les associations patriotiques...

P1510457.JPG

 

 

...tandis qu'à l'étage, les adultes font de même

P1510467.JPG

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 15:51

Samedi 9 novembre 2013  C’est sur la glace de l’Alp’arena que Gap a honoré l’enfant du pays,  Sébastien OGIER,  champion du monde des rallyes WRC 2013, devant 3000 spectateurs.

 Sébastien OGIER, l’enfant du Forest-Saint-Julien dans le Champsaur, natif de Gap et bientôt trentenaire, a connu une ascension régulière depuis sa victoire au 6ème Rallye National Neige des Hautes-Alpes le 4 février 2007, avec son coéquipier Julien Ingrassia, sur Peugeot 206 XS, jusqu’à son titre mondial le 3 octobre dernier, sur  Volkswagen Polo R WRC.

On peut ne pas être adepte des sports mécaniques mais la performance humaine et sportive est bien là.

Et, plus que la célébration technologique, retenons le côté festif de la manifestation qui a permis à la population de se retrouver, de passer un moment collectif en oubliant un moment les tracas du quotidien et d’engranger quelques souvenirs.

 

Dès 16h30, le stade de glace Alp’arena a donc accueilli les premiers spectateurs. Pour les faire patienter, un jeu a réuni sur le podium les Sébastien et Julien, déclinés également au féminin.

 

Peu après 17h30, le champion a fait une entrée pétaradante sur la glace pour un tour d’honneur avec la voiture de la victoire. Puis ont suivi différents hommages orchestrés par l’animatrice Nathalie Vincent et son co-animateur.

Se sont succédé sur scène les personnes qui ont compté dans l’ascension de Sébastien Ogier, anciens professeurs, partenaires sportifs, sponsors…

 

L’ensemble était entrecoupé de séquences vidéo projetées sur les écrans de l’Alp’arena, retraçant notamment la carrière sportive du pilote. Toutefois, de l’avis de différents spectateurs, ces moments ont été jugés un peu long car il manquait le côté spectaculaire et le podium était trop loin des tribunes, sans retransmission sur les écrans. A la décharge de l’organisateur, le GIE Ogier Club Entreprises n’a disposé que de trois semaines pour organiser la manifestation, avec le concours de la ville de Gap.

 

Après une sortie aussi sonore que l’entrée, Sébastien Ogier s’est plié au jeu de la conférence de presse avant que la manifestation ne se prolonge en ville, vers 19h30. Là, une remontée de la rue Carnot au milieu d’une foule très dense, ce qui a malmené l’embrayage du bolide, s’est achevée sur un podium, Esplanade de la Paix, pris d’assaut par les supporters du champion et de son copilote. Sur la place Alsace Lorraine, animations par DICI radio et TV, tourtons des Alpes (5000 confectionnés), vin et chocolat chauds préparés par le Comité des fêtes et d’animation, ont permis à la foule de patienter. A 20h40, un feu d’artifice, tiré devant l’une des façades de la Cité administrative Desmichels, a conclu la soirée.

 

 

P1510063.JPG

 

 

 

P1510051.JPG

 

 

 

 

P1510055.JPG

 

 

 

P1510056.JPG

 

 

 

 

P1510057.JPG

 

 

 

 

P1510058.JPG

 

 

 

 

P1510059.JPG

 

 

 

 

P1510069.JPG

 

 

 

 

P1510073.JPG

 

 

 

P1510075.JPG

 

 

 

 

P1510088.JPG

 

 

 

P1510097.JPG

 

 

 

P1510105.JPG

 

 

 

 

 

P1510107.JPG

 

 

 

 

P1510115.JPG

 

 

 

 

P1510118.JPG

 

 

 

P1510120.JPG

 

 

Spartiate mais technologique

P1510172.JPG

 

 

Caméra embarquée

P1510174.JPG

 

 

 

 

P1510127.JPG

 

 

 

P1510137.JPG

 

 

 

Julien Ingrassia le copilote de Sébastien

P1510139.JPG

 

 

 

P1510142.JPG

 

 

 

Empreinte historique

P1510145.JPG

 

 

 

 

P1510155.JPG

 

 

 

P1510166.JPG

 

 

 

P1510168.JPG

 

 

 

 

P1510175.JPG

 

 

 

P1510186.JPG

 

 

 

P1510187.JPG

 

 

 

P1510194.JPG

 

 

 

P1510196.JPG

 

 

 

 

P1510198.JPG

 

 

 

 

 

L'ambiance

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1510203.JPG

 

 

 

 

P1510206.JPG

 

 

 

 

P1510208.JPG

 

 

 

 

 

Tour de piste

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1510217.JPG

 

 

 

 

 

Conférence de presse (extrait)

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

  En ville

 

 

 

Vin chaud

P1510223.JPG

 

 

 

 

 

Le podium qui va accueillir le champion

P1510224.JPG

 

 

 

 

En haut de la rue Carnot

P1510227.JPG

 

 

 

 

P1510230.JPG

 

 

 

 

P1510232.JPG

 

 

 

 

P1510233.JPG

 

 

 

Feu d'artifice final

 

 

P1510243.JPG

 

 

 

 

P1510247.JPG

 

 

 

 

 

P1510253.JPG

 

 

 

 

P1510254.JPG

 

 

 

 

P1510257.JPG

 

 

 

 

P1510262.JPG

 

 

 

 

P1510270.JPG

 

 

 

 

P1510275.JPG

 

 

 

L'équipe du Comité des fêtes et d'animation

P1510284.JPG

 

 

 

Une partie des 12 bénévoles de la Croix-Rouge, au démontage du poste médical avancé

P1510287.JPG

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 22:13

Vendredi 8 novembre 2013  Il serait simpliste de réduire la chanteuse  Olivia Ruiz à un pur produit de la Star Academy. Car s’il est vrai qu’elle fut largement révélée par l’édition 2001 (la première) de cette émission de téléréalité musicale, l’artiste a connu  un vrai parcours d’interprète, jalonné d’expériences diverses de scènes mêlant théâtre, musique et danse.

 

C’est son deuxième album, La Femme chocolat, en 2005, vendu à un million d’exemplaires, qui va cependant donner un élan à sa carrière. La chanteuse sait se faire suffisamment rare pour tenir son public en haleine. Son dernier album, Le Calme et la Tempête, sorti en décembre 2012, non sans une forte volonté, traduit la maturité de l’artiste interprète qui a obtenu un troisième Globe de Cristal en février 2013.

 

 Mais on a pu aussi la découvrir tout près de Gap, à Grenoble, au Grand Théâtre de la MC2, au mois d’octobre 2013,  incarnant la sorcière gitane dans L’Amour Sorcier de Manuel de Falla, œuvre écrite en 1915, dans laquelle elle a fait sensation. Grenoble où elle a travaillé avec le chorégraphe Jean-Claude Gallota et les danseurs du Centre chorégraphique national de Grenoble.

 

On aime la voix grave et chaude d’Olivia Ruiz et sa présence en scène, la qualité des textes, utilisés jusque dans les établissements scolaires, la gestuelle qui allie grâce et légèreté, calme et  vivacité.

 

Retour en images.

P1500838

 

 

 

 

Près de 1000 spectateurs au Quattro

P1500836.JPG

 

 

 

Jeux d'ombre

P1500837.JPG

 

 

 

 

P1500849.JPG

 

 

P1500853.JPG

 

 

 

P1500854.JPG

 

 

 

 

P1500860.JPG

 

 

 

P1500867.JPG

 

 

 

P1500890.JPG

 

 

 

P1500898.JPG

 

 

P1500964.JPG

 

 

 

P1500970.JPG

 

 

 

P1500971.JPG

 

 

 

P1500975.JPG

 

 

 

P1500990.JPG

 

 

 

 

 

Très bref extrait vidéo...

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le concert il faut charger le matériel et reprendre la route.

Olivia Ruiz a indiqué avoir passé 16h dans un bus pour venir à Gap: on ne se savait pas si loin (quoique).

P1510001.JPG

 

 

 

Nous ne résistons pas à l'envie de republier cette photo du passage protégé situé devant le Quattro, lequel aboutit dans une...plate-bande

P1510004.JPG

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 10:26

Dimanche 13 octobre 2013  La  Société mycologique des Hautes-Alpes organise chaque année une grande exposition destinée à faire découvrir les champignons à un large public, mettre en valeur ses activités, permettre les échanges d’expérience et le recrutement de nouveaux bénévoles. L’association souhaite notamment toucher un jeune public. Cette année encore les visiteurs étaient au rendez-vous, d’autant que la saison a bien commencé dans le département, avec juste ce qu’il fallait de chaleur et d’humidité.

 

La polémique qui fait rage dans certains départements comme dans l’Ardèche en raison de la cueillette intensive, à des fins parfois commerciales, au mépris de la propriété privée, ne semble pas avoir encore gagné les Hautes-Alpes.

Mais la vigilance s’impose, car le piétinement et l’exploitation intensive des ressources peut conduire à un appauvrissement rapide du biotope.

 

Outre cette exposition, l’association organise des séances de détermination hebdomadaires, le lundi soir, dans son local au n° 9 de la rue des Silos à Gap, à partir de 20h30. Elle organise également des exposés grand public, des sorties mycologiques et des cours de familiarisation.

 

Pour cette édition, l’association avait invité l’un de ses membres, Jacques GUINBERTEAU, éminent spécialiste de grande renommée, à répondre aux sollicitations du public. A 61 ans, dont 40 comme ingénieur chercheur à l’INRA de Bordeaux, Jacques GUINBERTEAU, maintenant installé dans les Hautes-Alpes, à Puy Sanières, fut notamment à l’origine de la culture du Pied bleu et de la Pleurote (pour lesquels il a un petit faible), a travaillé sur la taxonomie du champignon, lequel constitue un règne à part entière ( Fungi), nous indique-t-il, plus proche du règne animal que végétal ! Sa composition cellulaire fait apparaître de la  chitine que l’on retrouve dans la carapace des insectes.

 Nos cousins les champignons ?

 

Jacques GUINBERTEAU parcourt les massifs des Hautes-Alpes car il souhaite établir la biodiversité fongique dans le département, celle-ci étant encore mal connue car l’une des moins étudiées. Il se propose de dresser un inventaire en vue de parvenir à la publication d’un ouvrage. Il a déjà noté des différences notables en raison notamment de la nature des sols, plus ou moins acides, citant comme exemple les sols calcaires du Massif du Dévoluy.

 

Poursuivons notre approche, toujours avec  Jacques GUINBERTEAU :

 

Le champignon vit en symbiose avec les végétaux, amenant notamment du phosphore aux racines des arbres avec son mycélium. Il participe de façon indispensable à la nutrition au sein des écosystèmes, et on le retrouve jusque dans les cellules de végétaux comme la carotte. Il est le composant presque incontournable dans les antibiotiques et les levures (bière, fromages…).

 

Le premier réflexe pour identifier, c’est de sentir, après avoir frotté sous le chapeau. L’odeur est un facteur stable et il existe un nez mycologique comme en œnologie. Il faut également cueillir le champignon entier, contrairement à une idée répandue qui préconise de le couper, car certains critères d’identification sont situés à la base du pied, comme pour les bolets poivrés et les amanites par exemple. De toute façon le champignon se reproduira par son mycélium. La diminution globale constatée de la ressource est d’abord liée au changement climatique avec déficit de pluviométrie et allongement des périodes de sécheresse, sans compter le piétinement des sols.

 

Il faudrait, pour préserver la ressource, éduquer le public, et notamment l’inciter à ne consommer qu’une ou deux fois durant l’automne, d’autant que la consommation abondante a fait apparaître de nouveaux phénomènes d’intolérance et d’allergie alimentaires. Jacques GUINBERTEAU  cite l’exemple du Tricholome équestre, appelé localement Canari, dont la consommation importante a induit des accidents, en raison d’une toxine de seuil (liée aux pigments jaunes) qui par un phénomène de  rhabdomyolyse a conduit à des décès (on avait d’abord cru à une confusion avec l’amanite phalloïde).

Pour ces raisons le champignon ne devrait constituer qu’un accompagnement et non un plat principal.

 

Pour des raisons sanitaires il ne faut pas transporter les champignons dans un sac plastique car la décomposition et le développement bactérien sont accélérés. Il convient pour l’identification d’amener toute la récolte afin de vérifier qu’il n’y a pas de faux amis notamment.

 


 

Dans le cadre de la Fête de la science...

P1500380.JPG

 

 

 

... et dans la salle des fêtes du lycée Dominique Villars à Gap

P1500381.JPG

 

 

 

 

Vue générale. De nombreux amateurs et des professionnels de santé, pharmaciens notamment.

P1500382.JPG

 

 

 

 

Les bénévoles de l'association n'ont pas ménagé leur peine pour pouvoir présenter aux visiteurs de nombreux spécimens

P1500388.JPG

 

 

 

Jacques Guinberteau, éminent spécialiste, se tenait à disposition du public...

P1500390.JPG

 

 

 

...pour des explications détaillées et des conseils précieux

P1500391.JPG

 

 

 

 

Quelques échantillons de l'exposition

 

Hygrophores

P1500392.JPG

 

 

 

 

Pleurotes

P1500393.JPG

 

 

 

Tricholomes

P1500394.JPG

 

 

 

Coprins (comestibles), Psathyrella Gracilis (sans valeur culinaire), Galerina Marginata (mortel), la prudence s'impose

P1500395.JPG

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 17:41

Dimanche 13 octobre 2013  L’association gapençaise  Le Cordon Lacté a décliné localement l’opération nationale  La Grande tétée, visant à promouvoir l’allaitement maternel.

 

L’association se donne pour objectif le partage des expériences de parents dans le domaine de l’allaitement et de la parentalité, à travers la constitution d’un réseau de conseils et d’entraide, avec l’appui de professionnel(le)s : sages-femmes, puéricultrices…

 

Elle organise, le deuxième mardi de chaque mois, de 9h à 11h00, un atelier thématique, dans la salle du Val du Plan à Gap. Voir programme 2013-2014 ici.

 

Contact :  Le Cordon Lacté  Val du Plan C18  4 rue des Hauts du Châtelard 05000 GAP

tél. 07 70 79 55 98

 

Voir l'édition 2012 ici

 

 

P1500366.JPG

 

 

 

Mise à disposition de documentation...

P1500368.JPG

 

 

 

 

...plus particulièrement centrée sur le sujet du jour

P1500369.JPG

 

 

 

La photo des mamans avec leur(s) enfant(s), prise simultanément (ou presque) dans toute la France,

sur le coup de 11h00. Dans les Hautes-Alpes, Briançon organisait également une manifestation.

P1500376.JPG

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 19:22

11 au 13 octobre 2013  A l’initiative du Dauphiné Libéré, le  Salon de l’habitat des Alpes du sud a accueilli au Quattro 23 exposants venus proposer services et prestations aux visiteurs désireux de construire, faire construire, rénover, accéder à la propriété, équiper leur habitation.

 

Promoteurs, agences immobilières, financeurs de projet, prestataires dans le domaine du chauffage, de l’isolation, des énergies renouvelables etc.  offraient ainsi au public la possibilité de s’informer, se documenter ou…faire affaire !

 

Pour ne rien gâter, il était possible de gagner un spa par tirage au sort.

 

 

Dans les allées du salon

P1500351.JPG

 

 

 

Le Quattro est plus connu pour ses spectacles mais les salons y prennent de l'ampleur

P1500350.JPG

 

 

 

Les promoteurs valorisaient leurs nouveaux projets immobiliers

P1500352.JPG

 

 

 

L'UNPI représentait les propriétaires privés, la présence des citrons n'était pas anodine...

P1500353.JPG

 

 

 

Un spa, d'une valeur de 6200 euros était à gagner par tirage au sort dans le cadre d'un jeu organisé par le Dauphiné Libéré et Nature Bleue. Il a été gagné par Nicole Ollivier.

P1500354.JPG

 

 

 

 

11 octobre 2013

 

Ce week-end-là: Premières neiges sur les hauteurs de Gap.

 

 

P1500347.JPG

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 15:56

Samedi 5 et dimanche 6 octobre 2013  La ville de Gap a accueilli les championnats de France de trail, discipline en pleine expansion en raison de son côté nature. La manifestation s’inscrivait dans le concept maintenant bien rôdé du  Gapen’cimes, série de courses en montagne étalée sur deux jours, comprenant le Trail de la Brèche de Charance (12 km), le Trail Edelweiss (52 km), le Trail court Les Crêtes (23 km) et cette année le Trail « Au féminin » dédié à la promotion du dépistage du cancer du sein dans le cadre de l’opération  Octobre rose, avec concours photo associé et de nombreuses animations.

 

En raison d’une incertitude météo, les circuits ont dû être modifiés, ajoutant un peu (trop au goût de certains coureurs) de bitume aux parcours, et la logistique a été rapatriée au Complexe sportif Jean-Christophe Lafaille pour l’essentiel, et au gymnase centre et place de Verdun pour les départs.

 

Cela n’enlève rien à l’exploit physique, quel que soit le classement de chacun, nécessitant une bonne préparation et une bonne gestion de l’effort, y compris sur le plan mental.

 P1500211.JPG

Parmi les principaux partenaires de l’événement, la Ville de Gap, le 4ème Régiment de Chasseurs, le Gap Hautes-Alpes Athlétisme, la Fédération Française d’Athlétisme, de nombreux médias (Dauphiné Libéré, L’Equipe, RMC…) et divers partenaires privés (une quinzaine en tout).

 

 

Les abords du Complexe sportif Jean-Christophe Lafaille pris d'assaut par les automobiles de 2300 coureurs et supporters

P1500207.JPG

 

 

 

 

Les arrivées se succèdent, avec parfois le soutien de toute la famille

P1500221.JPG

 

 

 

Ambiance dans le village de la course au Complexe sportif Jean-Christophe Lafaille

P1500223.JPG

 

 

 

Retour sur les podiums:

 

TRAIL LONG

 

Seniors

1. Sébastien Spehler, 5h17mn43s
2. Fabien Antolinos, 5h18mn37s
3. Michel Lanne, 5h18mn45s

P1500231.JPG

 

 

 

Affluence médiatique

P1500233.JPG

 

 

 

 

Le champion de France de trail 2013, le coureur alsacien Sébastien Spehler

P1500241.JPG

 

 

 

Seniors

1. Stéphanie Duc, 6h29mn28s
2. Caroline Chaverot, 6h38mn55s
3. Maud Combarieu, 6h43mn37s

P1500260.JPG

 

 

 

Vétérans 1

1. Lionel Bonnel, 5h39mn42s
2. Thomas Saint-Girons 5h45mn41s
3. Hervé Giraud-Sauveur, 5h50mn24s

P1500264.JPG

 

 

 

 

Clin d'oeil à notre ami coureur Hervé Giraud-Sauveur, du  GHAA, également vainqueur longue distance du Challenge des trails de Provence

P1500267.JPG

 

 

 

 

Espoirs

1. Aurélien Dunand-Pallaz, 5h46mn45s
2. Jean-Baptiste Ghibaudo, 6h10mn32s
2. Lucas Perez, 6h53mn49s

P1500276.JPG

 

 

 

 

P1500280.JPG

 

 

 

 

Vétéranes 1

1. Christine Denis Billet, 7h13mn33s
2. Karine Sanson, 7h54mn43s
3. Anouk Lahache, 8h46mn39s

P1500288.JPG

 

 

 

 

P1500289.JPG

 

 

 

Par équipe

P1500304.JPG

 

 

 

Vétéranes 2

1. Christiane Lacombe, 7h49mn50s

P1500310.JPG

 

 

 

 

 

TRAIL COURT

 

Seniors

1. Julien Rancon, 1h49mn53s
2. Emmanuel Meyssat, 1h51mn13s
3. Raymond Fontaine, 1h51mn13s

P1500302

 

 

 

Et les coureurs continuaient d'arriver...

P1500326.JPG

 

 

Merci de nous signaler toute erreur ou omission...

 

PODIUMS:

 

TRAIL LONG (Edelweiss 52 km puis 57)

Hommes

Espoirs

1. Aurélien Dunand-Pallaz, 5h46mn45s
2. Jean-Baptiste Ghibaudo, 6h10mn32s
2. Lucas Perez, 6h53mn49s

Seniors

1. Sébastien Spehler, 5h17mn43s
2. Fabien Antolinos, 5h18mn37s
3. Michel Lanne, 5h18mn45s

Vétérans 1

1. Lionel Bonnel, 5h39mn42s
2. Thomas Saint-Girons 5h45mn41s
3. Hervé Giraud-Sauveur, 5h50mn24s

Vétérans 2

1. Gilles Guichard, 6h05mn46s
2. Christian Vignaud, 7h04mn04s
3. José Carrat, 8h27mn54s

Vétérans 3

1. Denis Bousquet, 8h54mn19s

 

Femmes

Seniors

1. Stéphanie Duc, 6h29mn28s
2. Caroline Chaverot, 6h38mn55s
3. Maud Combarieu, 6h43mn37s

Vétéranes 1

1. Christine Denis Billet, 7h13mn33s
2. Karine Sanson, 7h54mn43s
3. Anouk Lahache, 8h46mn39s

Vétéranes 2

1. Christiane Lacombe, 7h49mn50s
2. Pascale Sterdyniak, 9h40mn59s
3. Dominique Becard, 9h49mn08s

 

TRAIL COURT (Les Crêtes 23km puis 25)

Hommes

Espoirs

1. Thomas Pueyo, 2h02mn47s
2. Aurélien Caillet, 2h07mn48s
3. Jules Gaillard, 2h09mn38s

Seniors

1. Julien Rancon, 1h49mn53s
2. Emmanuel Meyssat, 1h51mn13s
3. Raymond Fontaine, 1h51mn13s

Vétérans 1

1. Ludovic Pelle, 1h59mn42
2. Christophe Assailly, 2h01mn54s
3. Olivier Darney, 2h02mn14s

Vétérans 2

1. Serge Raynard, 2h17mn20s
2. Christian Malbo, 2h17mn50s
3. Philippe Vaxelaire, 2h19mn35s

Vétérans 3

1. Yves Saurat, 2h14mn04s
2. Jean-Claude Girod, 2h31mn02s
3. Christian Bailly, 3h08mn48s

Vétérans 4

1. Roger Bardin, 3h42mn58s

Femmes

Espoirs

1. Manon Crussy, 3h39mn46s

Seniors

1. Céline Lafaye, 2h11mn58s
2. Caroline Dubois, 2h17mn24s
3. Séverine Bovero, 2h20mn42s

Vétéranes 1

1. Sandrine Motto-Ros, 2h22mn17s
2. Karine Herry, 2h35mn04s
3. Pascale Botella, 2h40mn40s

Vétéranes 2

1. Paola Grenot, 2h47mn28s
2. Patricia Longer, 3h48mn41s

Vétéranes 3

1. Jany Nosmas, 3h04mn44s

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 18:14

Dimanche 6 octobre 2013  L’association des Acteurs Economiques de  Gap Sud a organisé sa 9ème Journée Autrement, manifestation destinée à promouvoir les différentes zones économiques du sud de la ville de Gap.

 

Au programme, animations diverses (cours de danse, jeux pour enfants, relooking, exposition de voitures anciennes, animations sonores…), stands d’alimentation bio et produits locaux, de bien-être et d’artisanat, de constructions et énergies nouvelles. Sans oublier l’espace adhérents GAP SUD, l’espace restauration et buvette.

 

Voir ici l'édition 2012

 

 

P1500188.JPG

 

 

 

 

 

P1500189.JPG

 

 

 

 

P1500190.JPG

 

 

 

Photo républicaine d'élus ou anciens élus réunis sur la manifestation

P1500197.JPG

 

 

 

 

 

P1500199.JPG

 

 

 

 

 

P1500201.JPG

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 19:45

Samedi  5 octobre 2013  Le Centre Hospitalier Intercommunal des Alpes du Sud ( CHICAS) a ouvert son nouveau bâtiment à la visite, avant son ouverture au public.

 

La construction du bâtiment A résulte du projet d’établissement soutenu financièrement dans le cadre du plan hôpital 2012, d’un coût total de 112 696 000 euros. Ce projet vise à améliorer la prise en charge des patients et la qualité des soins. La démarche a été initiée lors de la fusion des centres hospitaliers de Gap et Sisteron au 1er janvier 2006.

 

Le projet s’étale sur cinq ans avec cinq étapes. Celle-ci est la troisième après la réalisation du Pôle énergie et l’extension du bâtiment de radiothérapie avec construction d’un service de médecine nucléaire. Restent à venir, pour 2014, la construction d’un pavillon dédié à la prise en charge des personnes âgées, à un service d’hémodialyse, à une maison médicale de garde (bâtiments C et D), et une extension du plateau technique (bâtiment B) prévue en 2015.

 

Le bâtiment A qui ouvre au public accueille Chirurgie, Unité de chirurgie ambulatoire, Unité de soins palliatifs (temporairement), Centre 15 et quelques autres services (psychologue, ELSA : Equipe de Liaison et de Soins en Alcoologie…).

 

Quelques caractéristiques : extension de 38 000 m2, déploiement du dossier patient informatisé, développement du secteur ambulatoire pour une hospitalisation à la journée (14 lits), 72 chambres individuelles sur 88 lits, bâtiment haute qualité environnementale.

 

 

Le plan s'avérait utile

P1500109

 

 

 

Une exposition accompagnait cette journée portes ouvertes

  P1500118.JPG

 

 

 

 

De quoi rappeler des souvenirs aux (déjà) anciens gapençais

P1500120

 

 

 

 

Accueil par les étudiants de l'IFSI

P1500124.JPG

 

 

 

 

Le tour des services avec les explications claires et bien préparées du personnel de santé

P1500128-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

Atmosphère contrôlée, salles en surpression, tout est fait pour assurer une sécurité des soins

P1500135.JPG

 

 

 

Les nouvelles chambres, claires et à un lit pour la plupart

P1500147.JPG

 

 

 

 

Recherche d'ergonomie, comme cette poignée de porte manoeuvrable par une personne en fauteuil roulant

P1500151.JPG

 

 

 

Cette nouvelle salle au nom évocateur, est un sas en quelque sorte, entre la chambre et l'extérieur...

P1500154.JPG

 

 

 

 

...dans l'attente de la sortie et du "convoyeur" après une intervention en chirurgie ambulatoire

P1500156.JPG

 

 

 

 

Prochain sujet: 9ème journée Autrement

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 19:47

Vendredi 4 octobre 2013  Le grand hall du Quattro a accueilli la traditionnelle réception annuelle des associations organisée par la mairie de Gap. De nombreux représentants associatifs de la ville avaient fait le déplacement.

 

Dans son discours, qu’il a souhaité bref, le maire de Gap, Roger Didier, est d’abord revenu sur la récente accession pour Gap au statut de  ville la plus sportive de France, dans le cadre du challenge du journal « L’Equipe ». Plus que le trophée, c’est l’engagement des associations sportives et le soutien populaire qu’il a relevés.

 

Soulignant que les associations constituaient le creuset de la vie locale, plus à Gap qu’ailleurs encore, il n’a pas souhaité revenir sur la nécessité d’une modération budgétaire, considérant que les responsables associatifs avaient intégré ce paramètre  depuis les rencontres précédentes où cette demande avait été exprimée. Et ce, en considérant que les associations ont une ampleur et des besoins différents, suivant leur taille et l’emploi ou non de salariés.

 

Puis il est revenu sur l’ indispensable rôle des bénévoles et la nécessité de susciter des vocations et de faire une place toujours plus grande à la jeunesse.

 

Enfin, il a invité l’assemblée à se retrouver pour un moment convivial, permettant discussions, contacts et échanges.

 

De nombreux représentants associatifs

P1500078.JPG

 

 

 

Discours du maire entouré d'une partie des membres du conseil municipal

P1500080.JPG

 

 

 

 

La salle, attentive aux propos du premier magistrat

P1500086.JPG

 

 

 

Vue d'ensemble

P1500089.JPG

 

 

 

 

En tribune

P1500093.JPG

 

 

 

 

Quelques centaines de personnes

P1500094.JPG

 

 

 

 

Moment convivial, propice aux échanges

P1500098.JPG

 

 

 

A consommer avec modération...

P1500101.JPG

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article