Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 18:14

Dimanche 6 octobre 2013  L’association des Acteurs Economiques de  Gap Sud a organisé sa 9ème Journée Autrement, manifestation destinée à promouvoir les différentes zones économiques du sud de la ville de Gap.

 

Au programme, animations diverses (cours de danse, jeux pour enfants, relooking, exposition de voitures anciennes, animations sonores…), stands d’alimentation bio et produits locaux, de bien-être et d’artisanat, de constructions et énergies nouvelles. Sans oublier l’espace adhérents GAP SUD, l’espace restauration et buvette.

 

Voir ici l'édition 2012

 

 

P1500188.JPG

 

 

 

 

 

P1500189.JPG

 

 

 

 

P1500190.JPG

 

 

 

Photo républicaine d'élus ou anciens élus réunis sur la manifestation

P1500197.JPG

 

 

 

 

 

P1500199.JPG

 

 

 

 

 

P1500201.JPG

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 19:45

Samedi  5 octobre 2013  Le Centre Hospitalier Intercommunal des Alpes du Sud ( CHICAS) a ouvert son nouveau bâtiment à la visite, avant son ouverture au public.

 

La construction du bâtiment A résulte du projet d’établissement soutenu financièrement dans le cadre du plan hôpital 2012, d’un coût total de 112 696 000 euros. Ce projet vise à améliorer la prise en charge des patients et la qualité des soins. La démarche a été initiée lors de la fusion des centres hospitaliers de Gap et Sisteron au 1er janvier 2006.

 

Le projet s’étale sur cinq ans avec cinq étapes. Celle-ci est la troisième après la réalisation du Pôle énergie et l’extension du bâtiment de radiothérapie avec construction d’un service de médecine nucléaire. Restent à venir, pour 2014, la construction d’un pavillon dédié à la prise en charge des personnes âgées, à un service d’hémodialyse, à une maison médicale de garde (bâtiments C et D), et une extension du plateau technique (bâtiment B) prévue en 2015.

 

Le bâtiment A qui ouvre au public accueille Chirurgie, Unité de chirurgie ambulatoire, Unité de soins palliatifs (temporairement), Centre 15 et quelques autres services (psychologue, ELSA : Equipe de Liaison et de Soins en Alcoologie…).

 

Quelques caractéristiques : extension de 38 000 m2, déploiement du dossier patient informatisé, développement du secteur ambulatoire pour une hospitalisation à la journée (14 lits), 72 chambres individuelles sur 88 lits, bâtiment haute qualité environnementale.

 

 

Le plan s'avérait utile

P1500109

 

 

 

Une exposition accompagnait cette journée portes ouvertes

  P1500118.JPG

 

 

 

 

De quoi rappeler des souvenirs aux (déjà) anciens gapençais

P1500120

 

 

 

 

Accueil par les étudiants de l'IFSI

P1500124.JPG

 

 

 

 

Le tour des services avec les explications claires et bien préparées du personnel de santé

P1500128-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

Atmosphère contrôlée, salles en surpression, tout est fait pour assurer une sécurité des soins

P1500135.JPG

 

 

 

Les nouvelles chambres, claires et à un lit pour la plupart

P1500147.JPG

 

 

 

 

Recherche d'ergonomie, comme cette poignée de porte manoeuvrable par une personne en fauteuil roulant

P1500151.JPG

 

 

 

Cette nouvelle salle au nom évocateur, est un sas en quelque sorte, entre la chambre et l'extérieur...

P1500154.JPG

 

 

 

 

...dans l'attente de la sortie et du "convoyeur" après une intervention en chirurgie ambulatoire

P1500156.JPG

 

 

 

 

Prochain sujet: 9ème journée Autrement

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 19:47

Vendredi 4 octobre 2013  Le grand hall du Quattro a accueilli la traditionnelle réception annuelle des associations organisée par la mairie de Gap. De nombreux représentants associatifs de la ville avaient fait le déplacement.

 

Dans son discours, qu’il a souhaité bref, le maire de Gap, Roger Didier, est d’abord revenu sur la récente accession pour Gap au statut de  ville la plus sportive de France, dans le cadre du challenge du journal « L’Equipe ». Plus que le trophée, c’est l’engagement des associations sportives et le soutien populaire qu’il a relevés.

 

Soulignant que les associations constituaient le creuset de la vie locale, plus à Gap qu’ailleurs encore, il n’a pas souhaité revenir sur la nécessité d’une modération budgétaire, considérant que les responsables associatifs avaient intégré ce paramètre  depuis les rencontres précédentes où cette demande avait été exprimée. Et ce, en considérant que les associations ont une ampleur et des besoins différents, suivant leur taille et l’emploi ou non de salariés.

 

Puis il est revenu sur l’ indispensable rôle des bénévoles et la nécessité de susciter des vocations et de faire une place toujours plus grande à la jeunesse.

 

Enfin, il a invité l’assemblée à se retrouver pour un moment convivial, permettant discussions, contacts et échanges.

 

De nombreux représentants associatifs

P1500078.JPG

 

 

 

Discours du maire entouré d'une partie des membres du conseil municipal

P1500080.JPG

 

 

 

 

La salle, attentive aux propos du premier magistrat

P1500086.JPG

 

 

 

Vue d'ensemble

P1500089.JPG

 

 

 

 

En tribune

P1500093.JPG

 

 

 

 

Quelques centaines de personnes

P1500094.JPG

 

 

 

 

Moment convivial, propice aux échanges

P1500098.JPG

 

 

 

A consommer avec modération...

P1500101.JPG

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 15:16

Samedi 28 septembre 2013  La ville de Gap vient de se voir remettre le trophée du  challenge de la ville la plus sportive de France, pour sa catégorie, trophée organisé par le journal « L’Equipe ». Qualité et quantité des infrastructures sportives, nombre de licenciés (17 000 pour 42 000 habitants, dans une centaine de clubs) ont pesé jusqu’au bout dans la balance face à une « concurrence » bien « armée » également.

 

Il fallait fêter dignement l’événement, aussi la Ville de Gap a-t-elle mis « les petits plats dans les grands » pour organiser une manifestation à la fois populaire et festive. C’est ainsi que 1500 licenciés sportifs ont défilé depuis le stade de glace Alp’arena jusqu’au stade municipal, en passant par la rue Carnot, escortés par familles, amis, population, avec  le renfort musical de l’harmonie municipale, toujours présente dans les grandes (et moins grandes) occasions, dirigée par Bruno Espitallier.

 

Après un tour d’honneur et une présentation individuelle des clubs par le maire, Roger Didier, qui s’était mué en speaker, Virginie, dirigeante de la Gymnastique Sportive, a animé une zumba endiablée tandis que les sportifs composaient un logo lumineux géant aux couleurs de Gap.

 

Suivait alors la remise officielle du trophée par le représentant du journal L’Equipe, cérémonie non dénuée d’émotion, devant un parterre de personnalités parmi lesquelles le préfet des Hautes-Alpes, Pierre Besnard, présent également comme papa de jeunes sportifs participant à l’événement.

 

Pouvaient alors suivre un spectacle pyrotechnique illuminant le stade municipal et un verre de l’amitié pour conclure cette soirée qui a réuni environ 2500 personnes, fières de cette réussite sportive.

 

Retour en images:

 

 

Rue Carnot

P1490801.JPG

 

 

 

Du carrefour de l'Europe à la contre-allée Albert Laty

P1490816.JPG

 

 

 

L'harmonie municipale ouvre le défilé sur le stade

P1490834.JPG

 

 

 

 

P1490840.JPG

 

 

 

 

P1490842.JPG

 

 

 

 

P1490843.JPG

 

 

 

 

P1490844.JPG

 

 

 

 

P1490850.JPG

 

 

 

 

P1490852.JPG

 

 

 

 

P1490854.JPG

 

 

 

 

P1490855.JPG

 

 

 

 

P1490860.JPG

 

 

 

 

 

P1490863.JPG

 

 

 

 

P1490864.JPG

 

 

 

 

 

P1490866.JPG

 

 

 

Le maire de Gap, au micro, à droite le préfet des Hautes-Alpes

P1490868.JPG

 

 

 

 

P1490869.JPG

 

 

 

P1490871.JPG

 

 

 

 

P1490874.JPG

 

 

 

 

P1490875.JPG

 

 

 

 

P1490877.JPG

 

 

 

 

P1490880.JPG

 

 

 

 

P1490884.JPG

 

 

 

 

P1490888.JPG

 

 

 

 

P1490893.JPG

 

 

 

 

P1490894.JPG

 

 

 

 

P1490895.JPG

 

 

 

 

P1490900.JPG

 

 

 

 

 

P1490902.JPG

 

 

 

 

P1490903.JPG

 

 

 

 

P1490906.JPG

 

 

 

 

P1490907.JPG

 

 

 

 

P1490909.JPG

 

 

 

 

P1490910.JPG

 

 

 

P1490911.JPG

 

 

 

P1490914.JPG

 

 

 

P1490915.JPG

 

 

 

P1490918.JPG

 

 

Des médias très présents

P1490921.JPG

 

 

 

 

P1490922.JPG

 

 

 

P1490924.JPG

 

 

 

 

P1490929.JPG

 

 

 

P1490935.JPG

 

 

 

P1490936.JPG

 

 

 

P1490939.JPG

 

 

 

P1490943.JPG

 

 

 

 

P1490944.JPG

 

 

 

P1490946.JPG

 

 

 

 

P1490948.JPG

 

 

 

P1490950.JPG

 

 

 

P1490952.JPG

 

 

 

P1490954.JPG

 

 

 

 

P1490956.JPG

 

 

 

P1490961.JPG

 

 

 

Bref passage des Ecuries de la Luye pour préserver le revêtement de la piste

P1490970.JPG

 

 

 

 

P1490973.JPG

 

 

 

 

P1490974.JPG

 

 

 

La zumba animée par Virginie, star de la gym sportive gapençaise

P1490980.JPG

 

 

 

Place au discours officiel

P1490990.JPG

 

 

 

Remise de la médaille de la ville au représentant du journal L'Equipe par le maire de Gap...

P1490993.JPG

 

 

...lequel représentant va expliquer le choix final du jury

P1490997.JPG

 

 

Panne de micro, heureusement il y a du matériel en quantité et un maire compatissant

P1490998.JPG

 

 

Remise du trophée de la ville la plus sportive

P1500003.JPG

 

 

 

P1500005.JPG

 

 

 

 

P1500012.JPG

 

 

 

 

P1500014.JPG

 

 

 

 

P1500016.JPG

 

 

Le préfet apprécie la dynamique sportive de Gap

P1500022.JPG

 

 

 

P1500028.JPG

 

 

 

P1500033.JPG

 

 

Spectacle pyrotechnique final...

P1500047.JPG

 

 

 

...et verre de l'amitié

P1500058.JPG

 

 

 

 

Ambiance amicale

P1500059.JPG

 

 

 

Merci à nos deux sportifs qui ont posé volontiers...

P1500061.JPG

 

 

 

 

 

Vidéos :

 

Accueil sur le stade par l'harmonie municipale

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait du défilé

 

 

 

 

 


 

 

 

 


 

Ambiance générale de la manifestation

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

L'animation zumba

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 13:12

Samedis de Gap en Famisol, actualités, journées du patrimoine, inauguration d’un sentier-découverte à Puymaure, forum de l’OMC, quelques images de cette fin d’été à Gap…

 

 

Musique en centre-ville


Chaque samedi matin, outre la programmation estivale traditionnelle, la Ville de Gap (Direction de la Culture) a proposé d’aller à la rencontre d’artistes locaux,rendez-vous du samedi « Musique en centre-ville » du 15 juin au 31 août 2013, prolongés en septembre.

Le concept : des artistes ou groupes locaux se produisent en trois lieux à trois horaires.

A 10h30, au Y de la rue de France/rue Pérolière, à 11h00, sur la place aux Herbes, à 11h30, rue Elisée et Maison du Tourisme (à l’exception du 31 juillet, place Gavotte de 9h30 à 11h30).

Etaient programmés :


15.06 Cyrille, Ri Tourneur de Maniv’Ailes et ses amis

22.06 Les Semelles 2 Vents, fanfare festive

29.06 Charabia, musique des Balkans

06.07 Groupes folkloriques du Brésil, du Congo, de la Pologne

13.07 Folk You, musique Folk Trad

20.07 Marionèle, duo Pop Folk

27.07 Tsigele Migele, musique klezmer

31.07 Atout Danse, démonstration de hip-hop

03.08 Takalakata, percussions brésiliennes

10.08 Les Semelles 2 Vents, fanfare festive

17.08 Les Têtes de Linettes

24.08 Les Mandoles, musiques et chansons italiennes et napolitaines

31.08 Tsigele Migele, musique klezmer

 

Quelques images:

 

Les Mandoles

P1480245.JPG

 

 

 

 

Tsigele Migele

P1480815

 

 

 

 

Compagnie Pile ou Versa

P1490142.JPG

 

 

 

Marionèle

P1490245.JPG

 

 

 

 

Journées du patrimoine

 

Petit aperçu de la 30ème édition des Journées européennes du patrimoine à Gap. Voir  ici l’édition 2012.

 

 

P1490247.JPG

 

 

 

Un patrimoine mobile

P1490216.JPG

 

 

 

 

Patrimoine géologique: le bloc erratique de Peyre-Ossel

DSCN2146.JPG

 

 

 

 

Dans les locaux de la préfecture

 

Voir le descriptif dans l'édition 2012

P1490266.JPG

 

 

 

Les premiers visiteurs, accueillis par le nouveau préfet, Pierre Besnard, et son épouse

P1490269.JPG

 

 

 

Le bureau du préfet

P1490272.JPG

 

 

 

La chambre Napoléon

P1490275.JPG

 

 

 

Un élément du mobilier, un meuble de toilette

P1490276.JPG

 

 

 

 

P1490278.JPG

 

 

 

 

P1490282.JPG

 

 

 

 

P1490291.JPG

 

 

 

 

 

Exposition autour des 30 ans de l'Office municipal de la Culture

 

P1490318.JPG

 

 

 

 

La mémoire du patrimoine industriel, à La Grange

 

P1490357.JPG

 

 

 

Valisère, Nestlé, Charmasson, ou l'histoire d'une industrie gapençaise

P1490368.JPG

 

 

 

 

Sortie nocturne aux lampions

 

Ou comment découvrir les petits trésors cachés de Gap avec Anne Clément

P1490410.JPG

 

 

 

P1490412.JPG

 

 

 

Parmi les rares vestiges moyenâgeux

P1490424.JPG

 

 

 

 

 

P1490433.JPG

 

 

 

 

P1490455.JPG

 

 

 

 

 

P1490461.JPG

 

 

 

 

 

 

Actualités août-septembre 2013 à Gap

 

Quelques images…de quelques événements.

 

 

30 août 2013, manifestation devant la préfecture contre la guerre en Syrie, avec le Mouvement pour la Paix

P1480461.JPG

 

 

 

JP Blache y fait valoir sa bonne conduite...

P1480460.JPG

 

 

 

 

 

1er septembre 2013, départ du diocèse de deux personnalités spirituelles:

Jean-Michel Bardet, prêtre et musicien, et Eric Blanchard, prêtre et pianiste virtuose

Bardet2-DSCN2514.JPG

Photo A.B.

 

 

 

 

Les Oracles de Bruno Lucchi perdent la tête

P1480819.JPG

 

 

 

Pourtant les secours ne sont pas loin

P1480820.JPG

 

 

 

Depuis quelques mois une nouvelle signalétique oriente les visiteurs dans la ville de Gap

P1490114.JPG

 

 

 

 

8 septembre 2013, le vide-grenier de Villarobert a été victime d'une météo incertaine

P1490174.JPG

 

 

 

La ville s'embellit avec l'enterrement progressif des conteneurs à déchets

P1490213.JPG

 

 

 

 

Si vous croisez l'homme en bleu sur le marché, donnez lui une pièce ou un billet et...il s'animera

P1490227.JPG

 

 

 

Le jeune gapençais Eugène Mignon écrit et fait la promotion en musique de son opéra médiéval

P1490315.JPG

 

 

 

Gap au fil de l'eau, un document disponible à la Maison du tourisme, le tour des fontaines de Gap,

dont cette fontaine Wallace, située dans un renfoncement de la rue Carnot, la seule dont l'eau est potable.

Oeuvre du sculpteur Charles Lebourg (1872) au Val d'Osne. Maël et Sacha ont apprécié...

P1490328.JPG

 

 

 

 

 

La place de la République a connu de nombreuses animations

 

 

 

P1490337.JPG

 

 

 

 

P1490407.JPG

 

 

 

 

P1490409.JPG

 

 

 

 

P1490443

 

 

 

 

P1490508.JPG

 

 

 

 

 

Inauguration d’un sentier de petite randonnée

et de découverte historique sur la colline de Puymaure

 

21 septembre 2013  C’est à partir de recherches historiques effectuées par Jean-Pierre JAUBERT, conseiller municipal, et un projet de sentier envisagé par la commune, qu’est né le parcours de découverte de la colline de Puymaure à Gap. A la fois sentier à caractère montagnard et finalité culturelle puisque les aménagements réalisés au sommet retracent l’histoire des citadelles de François de Bonne, duc de Lesdiguières, aux 16ème et 17ème siècles, en pleine guerre de religion entre catholiques et protestants.

 

D’un coût avoisinant les 40 000 euros, d’une longueur de 1,2 kilomètres depuis la Maison du tourisme pour un dénivelé d’environ 120 mètres, l’itinéraire, d’abord urbain, peut être emprunté dans sa partie sentier à partir du groupe scolaire de Puymaure, à contourner par la droite, entre le n° 14 et le n° 16 de la rue Jean Macé.

 

La partie aménagement du sentier a été réalisée par l’association Les Environneurs.

 

 

 

P1490659

 

 

 

Au départ

P1490511.JPG

 

 

 

 

 

P1490513.JPG

 

 

 

 

P1490515.JPG

 

 

 

 

Accès à la partie sentier

P1490519.JPG

 

 

 

 

 

P1490523.JPG

 

 

 

 

P1490525.JPG

 

 

 

 

 

P1490526.JPG

 

 

 

 

P1490530.JPG

 

 

 

Vers la fin du sentier

P1490531.JPG

 

 

 

Ambiance randonnée...

P1490532.JPG

 

 

 

...pour les 100 marcheurs qui ont emprunté le sentier

P1490533.JPG

 

 

 

Discours du maire

P1490543.JPG

 

 

 

 

Vue imprenable

P1490550.JPG

 

 

 

Sept magnifiques tables historiques, espérons qu'elles ne seront pas vandalisées

P1490559.JPG

 

 

 

 

 

 

P1490561.JPG

 

 

 

 

Jean-Pierre JAUBERT décrit chacune des tables

P1490563.JPG

 

 

 

Cette table là, c'est plutôt pour un pique-nique...de luxe

P1490567.JPG

 

 

 

 

 

P1490568.JPG

 

 

 

 

Quelque 130 personnes en haut de la colline

P1490593.JPG

 

 

 

Couper du ruban inaugural

P1490606.JPG

 

 

 

 

Forum de l’Office municipal de la Culture

 

22 septembre 2013  Pour ce premier jour de l’automne, Le Quattro a accueilli le Forum de l’Office municipal de la Culture de la Ville de Gap. Cette manifestation annuelle permet à la population de découvrir les activités proposées par les quelque 70 associations adhérentes. Quelques images :

 

 

 

P1490662.JPG

 

 

 

Pas de Pays gavot sans drapeau

P1490674.JPG

 

 

 

Thélia, choeur féminin, tout en couleur

P1490676.JPG

 

 

 

La borne interactive de la Cinémathèque d'Images de Montagne

P1490679.JPG

 

 

 

La dimension esthétique du scrapbooking

P1490681.JPG

 

 

 

 

La section danse de l'ASPTT propose plusieurs styles et le fait savoir

P1490692.JPG

 

 

 

L'association des donneurs de voix recherche des bénévoles et adhérents: pourquoi pas des lycéens

dans le cadre de projets solidaires?

P1490696.JPG

 

 

 

Jean-Yves BAUDRY discute vitraux avec le maire de Gap...

P1490697.JPG

 

 

 

...devant le stand de l'Atelier Créode

P1490699.JPG

 

 

 

Les Mandoles ont choisi la manière douce pour séduire les visiteurs

P1490701.JPG

 

 

 

L'association des spectateurs des cinémas du Club et du Centre défend le cinéma de proximité, de qualité, encourage le développement d'une offre culturelle diversifiée

P1490704.JPG

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 15:53

30 août au 1er septembre 2013  La traditionnelle fête de Gap s’est déroulée durant trois jours. Retraite aux flambeaux, défilé et sérénade de l’ harmonie municipale, feu d’artifice, fête foraine, bal populaire, concert du chanteur  Salvatore Adamo au  Quattro étaient les ingrédients de cette édition 2013.


Saint-Arnoux était un évêque de Gap du XIème siècle qui ramena la sérénité dans la ville. Depuis, il en est devenu le saint-patron et a donné son nom à la fête annuelle de la ville.

 

Retour en images :

 

L'harmonie municipale de la Ville de Gap

P1480585.JPG

 

 

 

 

La Retraite aux flambeaux

 

 

Sur l'esplanade de la Paix, la distribution de flambeaux et lampions a commencé

P1480588.JPG

 

 

 

Joanny, un an et deux jours, sans doute la plus jeune porteuse de flambeau

P1480593.JPG

 

 

 

La transmission du feu, tout un symbole...

P1480596.JPG

 

 

 

Tout le monde est prêt?

P1480605.JPG

 

 

 

Alors la police municipale ouvre la route...

P1480607.JPG

 

 

 

...et le cortège s'ébranle d'un pas alerte, emmené par l'harmonie municipale

P1480612.JPG

 

 

 

Les  vaches du carrefour du Musée (dit rond-point des Cèdres) attendent le défilé d'un sabot ferme...

P1480618.JPG

 

 

 

 

...défilé qui contourne la verte pâture des ruminants

P1480622.JPG

 

 

 

 

Arrivée au Bocage, ralentie par le malaise d'un musicien...

P1480633.JPG

 

 

 

...il faut dire que le rythme est soutenu et qu'il faut trouver aussi du souffle pour jouer de l'instrument

P1480637.JPG

 

 

 

Sérénade au niveau du parking du Bocage, à deux pas de la fête foraine, dirigée par Bruno Espitallier

P1480638.JPG

 

 

 

Une belle harmonie

P1480650.JPG

 

 

 

 

Le feu d'artifice

 

Merci à la Société K2M Artifices qui a assuré un magnifique spectacle avec le concours, du premier au dernier plan, de Jean-Paul, Kévin son fils, et Cyrille, aux multiples talents.

 

Une réjouissance pyrotechnique de 12 minutes et 2 secondes sur une musique à résonnance celtique.

 

K2M a tiré une trentaine de feux d'artifice cet été dans les Alpes, les deux précédents à La Bréole et Oraison.

 

 

P1480658.JPG

 

 

 

 

P1480673.JPG

 

 

 

P1480675.JPG

 

 

 

P1480720.JPG

 

 

 

P1480723.JPG

 

 

 

 

P1480728.JPG

 

 

 

 

 

La fête foraine sur le parking du Bocage

 

 

Quelques instantanés...


 

P1480740.JPG

 

 

 

P1480742.JPG

 

 

 

P1480743.JPG

 

 

 

 

P1480746.JPG

 

 

 

 

P1480757.JPG

 

 

 

 

P1480770.JPG

 

 

 

Serrez-les bien mesdemoiselles...

P1480773.JPG

 

 

 

 

P1480772.JPG

 

 

 

P1480793.JPG

 

 

 

 

P1480783.JPG

 

 

 

 

P1480799.JPG

 

 

 

Craquer...pour une fois...

P1480809.JPG

 

 

 

 

Le bal populaire

 

Animé par l' orchestre Dany Gray, il n'a pas attiré la foule malgré la qualité des chanteurs, danseuses et musiciens. Il faut dire que la fête foraine battait son plein à deux pas de là. Mais l'ambiance festive était bien assurée par la présence scénique de cette formation.

Ambiance visuelle:

 

 

P1480848.JPG

 

 

 

 

P1480854.JPG

 

 

 

 

P1480873.JPG

 

 

 

 

P1480879.JPG

 

 

 

 

P1480905.JPG

 

 

 

 

P1480926.JPG

 

 

 

En régie

P1480929.JPG

 

 

 

 

P1480937.JPG

 

 

 

 

P1480940.JPG

 

 

 

 

Le concert de Salvatore Adamo au Quattro

 

Salvatore Adamo a comblé les 900 spectateurs présents, venus parfois de très loin.

Certes on pouvait constater que le public était largement constitué de fans de

la première heure, mais le chanteur, qui fêtera ses 70 automnes en novembre,

a montré qu'il en avait encore "sous le pied". On pourra regretter le prix de l'entrée,

pas à la portée de toutes les bourses (50 euros, 40 en mezzanine).

Petit tour en quelques images:

 


Un Quattro pas plein mais bien rempli

P1480945.JPG

 

 

 

P1480982.JPG

 

 

 

 

P1480990.JPG

 

 

 

 

P1490020.JPG

 

 

 

 

P1490025.JPG

 

 

 

 

P1490062.JPG

 

 

 

 

 

Ces remerciements du Quattro à ses spectateurs pourraient être adressés aux membres du  Comité des Fêtes et d'Animations, à la ville de Gap, à l'équipe du Quattro, à l'Harmonie municipale, pour leur organisation sans faille ou leur participation active à cette édition de la fête de Gap.

 

P1490064.JPG

 

 

 

  Voir l'édition 2012 ici

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 10:39

Vendredi 30 août 2013  Après la  place de la République en 2012, la place Gavotte a fait l’objet d’une rénovation complète. Quatre mois et 200 000 euros plus tard, la place présente un nouvel aspect et s’inscrit dans une suite de travaux d’embellissement du centre-ville de Gap.

Jean-Pierre Reybaud, l’une des mémoires vivantes de la ville,  a rappelé, dans un bref exposé, l’histoire de cette place : elle fut créée en 1973, à la suite de la démolition d’un ilôt d’habitations. Le nom de cette place fait référence aux Gavots, appellation locale des gens de la montagne (les gens d’en haut), que l’on retrouve dans le terme pyrénéen « Gave » qui désigne les ruisseaux venant d’en haut. Le nom a été donné à une danse, la Gavotte, et un groupe folklorique local se dénomme groupe folklorique du Pays Gavot. Une biscotterie locale a porté ce nom des années 1950 à 70.


La place, traitée dans un style provençal, dans la continuité de la place de la République, réutilise pour ses éléments décoratifs, une partie des pavés de la rue Carnot, stockés par la ville après leur extraction pour cause de malfaçons : Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau, disait le philosophe grec Anaxagore ( repris plus tard par Antoine Lavoisier (1743-1794) : Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme)…


Une fontaine sèche à jets aléatoires et leds agrémente la place et fait déjà l’objet de multiples commentaires, sans compter un problème de récupération de l’eau qui n’est pas totalement captée par la grille prévue à cet effet. L’ouverture vers le gymnase de la République a permis d’agrandir un peu la perspective de la place.


Les rénovations devraient se poursuivre par le traitement de la rue Grenette, et de la rue Jean Eymar en 2014.

 

Inauguration de la place Gavotte

P1480474.JPG

 

 

 

 

Manifestement un événement se prépare...

P1480475.JPG

 

 

 

Le discours du maire, Roger Didier

P1480483.JPG

 

 

 

Le public venu assister à l'événement

P1480500.JPG

 

 

 

Une photo exposée sur un chevalet montre la place avant travaux

P1480510.JPG

 

 

 

 

Le 5 août 2013, le changement est perceptible...

P1460563.JPG

 

 

Et l'eau jaillit, les commentaires vont bon train

P1480518.JPG

 

 

 

 

Sur un espace très restreint

P1480521.JPG

 

 

 

Un éclairage qui fait son petit effet

P1480571.JPG

 

 

 

Premier usage. On voit aussi l'eau dépasser la grille de rétention...

P1480561.JPG

 

 

 

...cette grille, prévue pour récupérer l'eau, en laisse s'échapper une quantité significative

P1480567.JPG

 

 

 

Le lendemain

P1480810.JPG

 

 

 

Jean-Pierre Reybaud, mémoire vivante de la ville...

P1480537.JPG

 

 

...a retracé l'histoire de la place

P1480541.JPG

 

 

 

C'est toute l'équipe du Raj Mahal, restaurant de spécialités indiennes installé au bord de la place...

P1480516.JPG

 

 

 

...qui a préparé le buffet offert par la Ville à la fin de l'inauguration...

P1480548.JPG

 

 

 

...tandis que le groupe Folk You animait la manifestation

P1480558.JPG

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 01:13

23 et 24 août 2013  C’est au  GAP COMEDY CLUB Le Balladin qu’ Elina Dumont a posé sa valise le temps d’un spectacle, Des Quais à la Scène, et de séances de dédicace de son livre, Longtemps j'ai habité dehors (Flammarion).

 

Comment résumer une aussi belle personne sans tomber dans la formule un peu stéréotypée (La SDF la plus connue de France) ou le voyeurisme ?

 

Car oui, Elina a connu 100 vies qu’elle résume dans le spectacle qu’elle a écrit, avec la collaboration de S. Attouche, C. Olivier, M. Panzani et Mr Jeff. Une enfance meurtrie dans une famille d’accueil qui a accepté le pire, une plongée dans la rue, une renaissance…

 

Restituer cela dans un spectacle avec le juste équilibre, sans sombrer dans le misérabilisme ou l’excès d’optimisme, Elina y parvient fort bien. Avec une dose d’humour et d’autodérision, elle décrit avec un langage imagé et fleuri une vie jalonnée d’expériences douloureuses et cruelles, de moments de joie fugaces où de petits riens deviennent des raisons de vivre et d’espérer, où la rue génère des solidarités mais également de terribles angoisses.

 

Elle démontre aussi l’absurdité du système qui propose des solutions jamais vraiment adaptées, des dispositifs inappropriés, et fait preuve à l’occasion d’un certain cynisme. Une vraie performance d’actrice avec une gestuelle expressive et une prise de distance qui permet au spectateur d’adhérer sans s’apitoyer, de rire sans mauvaise conscience, de compatir sans s’appesantir.

 

Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer (Beaumarchais, Le Barbier de Séville) : Faisons de cette citation le fil conducteur d’une reconstruction qui devrait inciter chacun d’entre nous à tendre la main à ceux qui vivent dans la détresse sociale et  le sentiment de n’être pas protégés.  Merci Elina.

 

 

P1480430.JPG

 

 

 

Robert Oddon, âme du Balladin, présente rituellement les spectacles

P1480266.JPG

 

 

 

 

Elina Dumont, caricature de SDF

P1480268.JPG

 

 

 

Entre rire et larmes, mieux vaut choisir le rire

P1480270.JPG

 

 

Tout réside...

P1480291.JPG

 

 

 

...dans la gestuelle...

P1480292.JPG

 

 

 

...les expressions...

P1480299.JPG

 

 

 

...avec ou sans mégaphone...

P1480322.JPG

 

 

Le bleu, reflet des états d'âme...

P1480330.JPG

 

 

 

...en vue rapprochée

P1480332

 

 

 

Expressivité du visage...

P1480341.JPG

 

 

 

 

...et du corps

P1480345.JPG

 

 

 

Explosivité...

P1480352.JPG

 

 

 

...et contrôle personnel

P1480374.JPG

 

 

 

Sens de l'humour et de l'image

P1480381.JPG

 

 

 

Intensité du texte

P1480387.JPG

 

 

Final

P1480416.JPG

 

 

 

Dans l'après-midi, Elina avait dédicacé son ouvrage devant la librairie Davagnier

P1480250.JPG

 

 

 

 

 

 

Retrouvez ici un extrait du spectacle:

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin:

 

Lien 1 (La Croix)

 

Lien 2 (France Info)

 

Lien 3 (Ouest France)

 

Lien 4 (Libération)

 

Lien 5 (France Inter)

 

Lien 6 (1jour1actu)

 

Lien 7 (Wat/LCI)

 

Lien 8 (RMC)

 

Lien 9 (ALPES 1)

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 00:06

22 août 2013  Le groupe  Tram des Balkans a conclu en beauté la programmation estivale mise en œuvre par la Direction de la Culture de la Ville de Gap. Sous le doux vocable de Gap en FaMiSol, une vingtaine d’animations gratuites ont égayé les soirées gapençaises en juillet et en août, folklore, musiques classiques, du Monde, arts de la rue… auxquelles il faut ajouter les sept Mardis de l’Orgue.


Tram des Balkans, c’est de la musique dite  klezmer, que l’on assimile en langage courant à une tradition musicale qui trouve ses racines en Europe centrale et de l’Est (populations slaves et tziganes). Plus précisément, elle provient de la tradition des juifs  Ashkénazes.  


Plus largement, c’est une musique du Monde, à la fois populaire et traditionnelle, balancée par cinq garçons terribles, dans le bon sens du terme, qui allient à la convivialité de leurs instruments (clarinette, violon, accordéon, contrebasse, batterie) la chaleur de la voix pour trois d’entre eux.


La « klezmeritude » du groupe s’enrichit de sonorités chamaniques, swingantes et de chant de gorge. Les musiciens bondissent, arpentent la scène, transportent le public et bientôt, dans un halo de poussière, plusieurs dizaines de danseurs accompagnent la mélodie, qui retrouve ainsi sa fonction première dans la tradition klezmer. Le chant se fait plaintif ou gai, lent ou vif, l’irrégularité du tempo étant également une caractéristique de cette musique, pour tenir compte de la fatigue des musiciens ou des danseurs.


Tout cela s’est achevé dans un grand élan à caractère festif et l’enthousiasme un peu retombé, nombreux ont été les spectateurs à venir rencontrer les musiciens, pour discuter, acheter un disque, faire dédicacer une affiche ou s’inscrire sur un fil d’actualité. On notera qu’à Gap il existe une certaine tradition des danses du Monde qui se concrétise notamment par la  Nuit du Folk, que les habitués de cette manifestation étaient largement représentés devant le kiosque à musique du parc de la Pépinière. Le groupe Tram des Balkans avait également animé le 14 août dernier la fête du village de Le Saix, près de Veynes, avec le même succès.

 

 

P1480144.JPG

 

 

De gauche à droite: Sylvain, Vincent W, Vincent G, Diego. Accroupi: Mathieu.

P1480116.JPG

 

 

 

 

Martine Bouchardy, maire adjointe à la Culture, a refermé la saison estivale 2013 de la programmation

Gap en FaMiSol mais deux animations par des groupes locaux sont encore visibles les 24 et 31 août

en centre-ville:

Les Mandoles (musiques, chansons, italiennes et napolitaines)

Tsigele Migele, musique klezmer

P1480119.JPG

 

 

Les musiciens s'apprêtent à monter sur scène

P1480117

 

 

 

Ambiances de scène:

 

P1480131.JPG

 

 

 

 

P1480141.JPG

 

 

 

 

P1480143.JPG

 

 

 

 

P1480169.JPG

 

 

 

Bientôt, dans un halo de poussière, plusieurs dizaines de danseurs accompagnent la mélodie...

P1480173.JPG

 

 

 

Signe des temps, de plus en plus de spectateurs arrivent à vélo

P1480175.JPG

 

 

 

Environ 800 spectateurs pour cette édition

P1480177.JPG

 

 

 

Tiens, tiens, nous avons déjà vu la jeune chienne de gauche (10 mois) au concert d'hier. Elle a rencontré une nouvelle copine (cinq ans) qui apprécie la musique elle-aussi...

P1480179.JPG

 

 

 

Le concert s'est achevé par une farandole endiablée autour du kiosque...

P1480190.JPG

 

 

 

...suivie d'une séance de dédicaces

P1480198.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez ci-dessous un court extrait du spectacle:

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 22:44

21 août 2013  C’est le groupe de reggae  Wailing Trees, déprogrammé le 10 juillet pour cause de menace orageuse – finalement  il n’a pas plu – qui a animé la place de la République à Gap. Quand on dit reggae, il faut entendre une rythmique caribéenne identifiable entre mille et des influences rhythm and blues et soul music.

 

Mais on est loin ici de la Jamaïque et de Bob Marley, même si le nom du groupe évoque celui fondé par le musicien jamaïcain en 1963 : The Wailers (surnommé même The Wailing Wailers). Wailing Trees (Les arbres gémissants) distille un reggae moderne aux accents de jazz et de rock marqués, avec un dynamisme propre à ce jeune groupe qui ambitionne de devenir une référence.

 

 D’ailleurs les sept musiciens viennois, inspirés d’illustres aînés (Sebastian Sturm, le germano-indonésien, Bob Marley le jamaïcain, Groundation, combo californien avec Harrison Staffords …) n’ont-ils pas assuré des premières parties de concerts d’artistes ou groupes de renom (Tiken Jah Fakoly, Groundation, Kymani Marley, …) ?

 

Toujours est-il qu’après avoir déambulé dans les rues de Gap (c’était le thème indiqué sur le programme des animations, retouché ensuite par une étiquette), le public, un peu clairsemé mais motivé, s’est retrouvé sur la place, devant la scène, ou assis à la terrasse des cafés pour goûter la musique rythmée de ce groupe qui trace son chemin sur la scène reggae.

 

Le groupe Wailing Trees

P1470980.JPG

 

 

 

Riwan (chant)
Jawad (guitare - back)
Romain (batterie)
Pierre (basse)
Thibs (Claviers)
Lucas (trompette - back)
Pierre (Saxophone)

P1470934.JPG

 

 

 

Scène gauche

P1470939.JPG

 

 

 

Scène droite

P1470942.JPG

 

 

 

Le public était régulièrement invité par le chanteur, Riwan, à participer...

P1470969.JPG

 

 

...public de 300 spectateurs environ dont une centaine aux terrasses des cafés

P1470971.JPG

 

 

 

Incontournables dreadlocks

P1470974.JPG

 

 

 

Riwan, chanteur tonique,engagé...

P1470982.JPG

 

 

 

...et expressif

P1470986.JPG

 

 

 

Pas de chaises pour du reggae, qu'importe, il existe

toujours une solution de repli...

P1470993.JPG

 

 

 

Régie indispensable...

P1480001.JPG

 

 

 

Au plus près

P1480051.JPG

 

 

 

Un groupe monté sur ressorts

P1480061.JPG

 

 

 

Connaissez-vous le reggae statufié?

P1480070.JPG

 

 

 

Riwan

P1480083.JPG

 

 

 

Une partie impliquée du public

P1480088.JPG

 

 

 

 

Plus près du sol, une autre scène, canine, celle-ci...

P1480099

P1480100

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez un extrait du concert :

 

 

 


 

 

 

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article