Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 21:28

Samedi 12 avril 2014 C’est dans un temple…de la consommation que Les Prêtres ont dédicacé leur dernier album,  Amen, après  leurs concerts des 28 et 29 mars 2014 à Gap et avant leur départ en  tournée. En effet l’hypermarché Géant Casino de Gap a accueilli le trio de chanteurs et leur guide spirituel, Monseigneur Di Falco, évêque du diocèse de Gap et d’Embrun. Dans un partenariat bien compris puisqu’il s’agissait de promouvoir un « produit » musical pour servir de belles causes, le  soutien d’actions caritatives.

 

Le quatuor s’est un peu fait attendre car auparavant, avait lieu l’inauguration à la cathédrale de l’exposition de Pâques qui rendait hommage à un enfant du pays, Julien Faure-Vincent Dubois, dont l’œuvre artistique était restée méconnue jusqu’alors. Né le 31 mars 1908 à Cervières dans les Hautes-Alpes, celui-ci connut d’abord le destin des petits montagnards qui était de travailler la terre et garder les troupeaux. Cependant il développa très tôt une attirance pour le dessin et la sculpture sur bois puis, revenu de son service militaire à Grenoble après être tombé gravement malade, il décida de devenir sculpteur et se rendit à Paris pour suivre des cours à l’Ecole des Arts Décoratifs.

 

En 1931, obtenant une bourse ministérielle, il put poursuivre sa scolarité à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts, exposa des œuvres au Grand Palais des Champs Elysées, au Salon d’Automne et au Palais de Tokyo. La guerre le contraignit à revenir à Cervières où il commença à peindre des sujets religieux. Sa maison devint un véritable musée.

 

Victime d’un accident de bicyclette le 13 octobre 1947, il disparut à l’âge de 39 ans. L’Association des Artistes du Briançonnais lui consacra une exposition puis son œuvre tomba dans l’oubli. Aujourd’hui, un musée installé dans une maison traditionnelle du XVIIème  siècle à Cervières, la maison Faure Vincent-Dubois, créé par Madame et Monsieur Henri Favrichon, permet de retrouver l’atmosphère de cette époque et de voir de nombreux mobiliers et outils qui témoignent de la vie rurale et artisanale dans ces vallées montagnardes. En effet, le village de Cervières est situé au pied d’un lieu rendu célèbre par le Tour de France, le col d’Izoard.

(Source : documents de l’exposition)

 

 

P1590793-copie-1.JPG

 

 

Une heure avant l'arrivée des Prêtres

P1590755.JPG

 

 

Mgr Di Falco arrive avec Joseph Dinh Nguyen Nguyen,

Jean-Michel BARDET et Charles TROESCH sont déjà présents

P1590759.JPG

 

 

La séance de dédicaces peut commencer

P1590763.JPG

 

 

 

P1590769.JPG

 

 

 

 

P1590771.JPG

 

 

Quatre signatures à obtenir

P1590775.JPG

 

 

Mgr Di Falco personnalise chaque dédicace

P1590777.JPG

 

 

 

 

P1590784

 

 

 

 

P1590789.JPG

 

 

 

 

Pendant ce temps, en un lieu beaucoup plus calme...

P1590797.JPG

 

 

...le Dimanche des Rameaux se prépare, avant que

ne s'ouvre la Semaine Sainte conduisant à Pâques

P1590800.JPG

 

 

 

L'exposition est visible du 12 au 19 avril 2014

P1590802.JPG

 

 

 

P1590807.JPG

 

 

 

P1590812.JPG

 

 

 

 

P1590808.JPG

 

 

 

 

P1590815.JPG

 

 

 

 

P1590820.JPG

 

 

 

Ils prirent donc le corps de Jésus et l'entourèrent de bandelettes, avec des aromates, suivant la manière d'ensevelir des Juifs.

A l'endroit où Jésus avait été crucifié il y avait un jardin, et dans ce jardin un tombeau tout neuf où jamais personne n'avait été déposé. En raison de la Préparation des Juifs, et comme ce tombeau était proche, c'est là qu'ils déposèrent Jésus.

Jean 19, 40-42

P1590821.JPG

Gouache sur papier

 

 

Descente de la Croix - 1944

P1590823.JPG

 

 

 

Sur l'édifice d'Etat...

P1590838.JPG

 

 

 

Partager cet article

Repost0
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 20:14

Samedi 5 avril 2014 – Dimanche 6 avril 2014  Gap Institut des Métiers  Organisées localement par le Pôle de Développement Economique et des Territoires de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Hautes-Alpes ( CMA 05), sous la dénomination L’Art de Faire haut-alpin , les Journées européennes des métiers d’art visent, selon l’Institut National des Métiers d’Art ( INMA) à faire découvrir des univers, des gestes, des matières, des outils, des passions, des talents. Pour cela un certain nombre de moyens sont mis en œuvre :

  • Rencontres avec des professionnels des métiers d’art, hors les murs et en atelier
  • Découverte d’objets d’exception
  • Démonstrations de savoir-faire dans les ateliers
  • Expositions et salons
  • Portes ouvertes de centres de formation
  • Ateliers d’initiation et workshops
  • Circuits thématiques…

A Gap, c’est l’Institut des Métiers des Hautes-Alpes ( IDEM 05) qui accueillait la manifestation.

Petite visite, subjective et partielle.

 

 

P1590627.JPG

 

 

Natacha FEE, matelassière aux multiples talents, exerce à Eyguians. Elle a de nombreuses demandes pour des matelas sur mesure en laine et ses poules connaissent un grand succès comme objet de décoration, pique-aiguilles et...cale-porte pour le grand modèle qui pèse, l'air de rien 3 kg. Elle nous rappelle le prochain Salon de la Déco Maison à Eyguians les 11-12-13 avril 2014 (Organisation: Le Chat de l'Artisan: 04 92 66 32 11).

P1590628.JPG

 

 

Le style et la mode de Karine Warusfel qui crée et confectionne des vêtements sur mesure (Savines-le-Lac)

P1590635.JPG

 

 

Le stand de Marlène Bevilacqua, artisan-relieure à Gap

P1590639.JPG

 

 

Où l'on retrouve les boiseaux de Vanni, sculpteur sur bois

P1590643.JPG

 

 

Karine Mol et ses bijoux (La Roche-des-Arnauds)...

P1590692.JPG

 

 

...lili kaJou, bijoux et accessoires de créatrice, boutique-atelier Un Air d'Akajou à Gap

P1590693.JPG

 

 

 

Ebénisterie de la Blaisance, Christian Vercueil à Trescléoux

P1590695.JPG

 

 

 

P1590697.JPG

 

 

Mohammed Hammoudi, sculpteur sur bois, Gap, de l'esquisse à l'oeuvre finale

P1590700.JPG

 

 

Marc Rosenstiel, Maître Luthier, installé à Rabou, Meilleur Ouvrier de France, expédie ses violons créés ou restaurés dans toute la France. Il a déjà eu entre les mains des instruments du XVIème siècle.

P1590701.JPG

 

 

Le stand de Maurice Noyer, créateur de vitraux d'art, Meilleur Ouvrier de France, Monêtier Allemont

P1590704.JPG

 

 

L'artisan-luthier Rim Zaouit, installé à Gap, travaille beaucoup avec la guitare mais pas que...

P1590706.JPG

 

 

Des créateurs de meubles sont présents sur l'événement, dans des styles très différents:

Yves Marrou de Jarjaye, Thierry Ollagnier de Val-des-Prés et Lionel Nusbaum de la Bâtie-Neuve qui crée des meubles...en carton.

P1590707.JPG

 

 

Martine Collard, de La Freissinouse, et ses créations-décorations

P1590708.JPG

 

 

On dénombrait 25 stands au total plus les animations

P1590710.JPG

 

 

L'Atelier-Boutique Au fil du Verre...

P1590718.JPG

 

 

...et ses créations bijoux en perles de verre de Murano filées au chalumeau

P1590719.JPG

 

 

Ces barres de métal vont devenir, sous l'action conjuguée du feu et du martelage...

P1590711.JPG

 

 

 

...des fers à cheval

P1590712.JPG

 

 

 

Les Maîtres des forges, à l'enclume, Sylvain Brunet, président de La Forge des Hautes-Alpes, à l'origine du Concours international de Maréchalerie à Gap Charance

P1590713.JPG

 

 

 

 

Le défilé de mode contemporaine

 

Précisons que certains vêtements sont en matériaux recyclés...

 

Avant d'affronter le public

P1590557.JPG

 

 

 

P1590558.JPG

 

 

 

 

P1590561.JPG

 

 

 

P1590586.JPG

 

 

 

P1590590.JPG

 

 

 

P1590602.JPG

 

 

 

P1590608.JPG

 

 

Les exposantes impliquées dans le défilé 1

P1590619.JPG

 

 

Les exposantes impliquées dans le défilé 2

P1590620.JPG

 

 

Photo-souvenir, à droite Karine Warusfel, instigatrice de ce défilé

P1590626.JPG

 

 

 

La démonstration de cuisson Raku

 

Le four est artisanal...

P1590647.JPG

 

 

...mais chauffe à 960 degrés...

P1590648.JPG

 

 

 

P1590649.JPG

 

 

 

P1590650.JPG

 

 

 

P1590651.JPG

 

 

 

P1590654.JPG

 

 

 

P1590656.JPG

 

 

 

 

P1590657.JPG

 

 

 

P1590662.JPG

 

 

 

P1590664.JPG

 

 

 

 

P1590667.JPG

 

 

 

P1590670.JPG

 

 

 

P1590673.JPG

 

 

 

P1590675.JPG

 

 

 

P1590679.JPG

 

 

 

P1590683.JPG

 

 

Le grès brut, tourné par la potière

P1590684.JPG

 

 

 

P1590688.JPG

 

 

 

P1590689.JPG

 

 

 

P1590689B.JPG

 

 

 

La Potière & Le Tapissier, 23 rue du Mazel à Gap, propose cours et stages pour adultes et enfants

P1590690.JPG

 

 

 

 

 

 

Mais oui c'est la...

P1590716

FIN

 

 

 

Voir l'édition 2012 dans nos actualités mars-avril 2012

 

 

 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 22:16

Vendredi 29 mars 2014  Gap  Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption   Comment expliquer qu’un petit département comme les Hautes-Alpes (140 000 habitants) ait vu naître un phénomène étrange, la réunion de trois hommes d’église autour d’un projet musical aboutissant au succès national d’un trio de chanteurs,  Les Prêtres.

 

Il aura fallu toute l’influence d’un quatrième homme, évêque de son état, ancien porte-parole de la Conférence des Evêques de France, fondateur de la télévision catholique KTO  et homme de médias, pour faire aboutir un projet visant en premier lieu à soutenir des  actions caricatives et humanitaires, tout en portant le message d’une Eglise qui se veut tolérante et ouverte, incarné par trois prêtres accordant la primauté des valeurs spirituelles sur les valeurs matérielles.

 

Ainsi,  Jean-Michel BARDET,  Charles TROESCH et Joseph Dinh Nguyen NGUYEN sont-ils devenus, sans forcément le vouloir, des symboles de l’engagement désintéressé au service d’un message universel de tolérance et de paix, suscitant engouement, réconfort et espoir, sympathie et admiration. Et  Monseigneur Jean-Michel di Falco Léandri en est le promoteur. Joseph Dinh Nguyen NGUYEN a choisi depuis de vivre sa foi en qualité de laïc chrétien et vient de connaître…un heureux événement.

 

Après avoir produit «  Spiritus Dei » en 2010 et «  Gloria » en 2011, vendus à 1 700 000 exemplaires, chanté devant 150 000 spectateurs, voilà que Les Prêtres s’apprêtent à présenter un troisième album, sortie le 7 avril, intitulé «  Amen » et entament, à Gap une Tournée des Adieux…

 

Retour en images sur le concert du vendredi 29 mars 2014 :

 

 

P1580986.JPG

 

 

Une heure avant le début du spectacle, la file d'attente s'allonge déjà

P1580938.JPG

 

 

700 spectateurs environ

P1580950.JPG

 

 

 

P1580952.JPG

 

 

 

Monseigneur Jean-Michel di Falco Léandri ouvre la soirée en constatant, non sans humour, que le public est plus nombreux qu'à la messe du dimanche

P1580962.JPG

 

 

 

Jean-Michel Bardet

P1580988.JPG

 

 

Charles Troesch

P1580990.JPG

 

 

Joseph Dinh Nguyen Nguyen

P1580992.JPG

 

 

Les Prêtres

P1590010.JPG

 

 

Le choeur professionnel: Philippe, Isabelle, Cyril, Céline. En temps normal, il y a 50 choristes.

P1590019.JPG

 

 

Roger Loubet, le claviériste de la première heure

P1590022.JPG

 

 

S'il suffisait d'aimer

P1590024.JPG

 

 

 

P1590057.JPG

 

 

 

P1590046.JPG

 

 

 

P1590054.JPG

 

 

 

P1590067.JPG

 

 

 

P1590069.JPG

 

 

 

P1590070.JPG

 

 

 

P1590071.JPG

 

 

 

P1590075.JPG

 

 

 

P1590078.JPG

 

 

Tournés vers le Seigneur

P1590082.JPG

 

 

 

 

P1590083.JPG

 

 

A l'entracte, l'évêque du diocèse de Gap et d'Embrun a transmis avec simplicité le message spirituel, non sans le relier aux contingences terrestres

P1590085.JPG

 

 

 

P1590092.JPG

 

 

Les Prêtres reposent leur voix, dans l'attente de la deuxième partie du concert

P1590089.JPG

 

 

En régie, le technicien est vigilant. De nombreux médias sont présents, TF1, France 2, le Dauphiné Libéré, Anima Gap. RCF diffuse le concert en direct.

P1590091.JPG

 

 

 

P1590103.JPG

 

 

Du haut de la chaire en noyer

P1590110.JPG

 

 

 

P1590114.JPG

 

 

P1590117.JPG

 

 

P1590125.JPG

 

 

 

P1590128.JPG

 

 

 

P1590131.JPG

 

 

 

P1590136.JPG

 

 

 

P1590157.JPG

 

 

 

P1590175.JPG

 

 

 

 

P1590177.JPG

 

 

 

 

Bref extrait:

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 21:57

Dimanche 23 mars 2014  Gap Musée Muséum Départemental  Le  Musée de Gap accueille du 29 novembre 2013 au 20 avril 2014 une série d’expositions et d’animations plus particulièrement axée sur l’univers circassien sous l’intitulé Le Cirque des Lumières.

Tout naturellement, le  Cirque de la Lune s’est inséré dans cette programmation pour un spectacle burlesque d’une vingtaine de minutes, Le Cirque de la Lune fait son cinéma, création originale d’Aurélie Deroux-Dauphin où un certain Charlie Chaplin se taillait la part belle mais pas que…

Retour en images et vidéo :

 

P1580790.JPG

 

 

P1580793.JPG

 

 

 

 

P1580805.JPG

 

 

 

P1580819.JPG

 

 

 

P1580822.JPG

 

 

 

P1580828.JPG

 

 

 

P1580833.JPG

 

 

 

P1580841.JPG

 

 

 

P1580849.JPG

 

 

 

P1580863.JPG

 

 

P1580864.JPG

 

 

P1580875.JPG

 

 

 

P1580877.JPG

 

 

 

P1580881.JPG

 

 

 

P1580883.JPG

 

 

 

P1580889.JPG

 

 

 

 

P1580901.JPG

 

 

 

P1580906.JPG

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 16:19

Le 16ème Printemps des Poètes s’est décliné à Gap en cinq épisodes, du 12 au 19 mars 2014, entre la Médiathèque et la salle du Royal. Retour sur la manifestation du dimanche 16 mars au Royal : Puisque la thématique était cette année intitulée « Au cœur des Arts » le hall accueillait une exposition, Max Jacob et son temps.

Successivement, le groupe Twinkle pour des intermèdes dansés, Théâtre de la Marelle, Théâtre en Liberté, Pays Gavot, Foyer Albert Borel et individuels ont décliné la poésie avec la sensibilité qui leur était propre.

 

Retour en images :

 

 

16ePdP-Aff_40x60-BD.jpg

 

 

 

P1580392.JPG

 

 

 

Art et traditions populaires, la dentelle aux fuseaux

P1580395.JPG

 

 

Détail

P1580398.JPG

 

 

Laurent Chauve, un habitué de la manifestation. Françoise Faure, présidente de l'OMC tient le micro...

P1580397.JPG

 

 

 

...puis lit le texte de Francis Metel

P1580400.JPG

 

 

 

Le Pays Gavot

 

P1580403.JPG

 

 

 

P1580408.JPG

 

 

 

 

P1580411.JPG

 

 

 

P1580416.JPG

 

 

 

Les individualités

 

Ici, Jacques Bardoux, président du comité départemental de théâtre amateur

P1580423.JPG

 

 

 

En hommage à l'auteur du tableau, Jean Rouvière, décédé en 2013

P1580429.JPG

 

 

 

 

P1580431.JPG

 

 

 

Une cinquantaine de spectateurs un dimanche après-midi

P1580435.JPG

 

 

 

Le Groupe Twinkle

 

P1580440.JPG

 

 

 

 

P1580444.JPG

 

 

 

 

P1580452.JPG

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

Scène ouverte

 

 

P1580456.JPG

 

 

 

P1580463.JPG

 

 

 

Librairie...

P1580464.JPG

 

Partager cet article

Repost0
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 00:58

Samedi 15 mars 2014  Gap  Le Quattro C’est dans le grand hall de ce lieu d’événements et de concerts que s’était installée cette manifestation inédite. Proposée par l’UDAF 05 avec le soutien de la région PACA, du conseil général des Hautes-Alpes, de la CAF des Hautes-Alpes, de la MSA, du Pays Gapençais et de la Caisse d’Epargne Provence-Alpes-Corse, ce Forum proposait divers espaces permettant aux familles et jeunes adultes d’envisager le départ de la maison en toute sérénité. Logement, santé, mobilité, vie sociale et économique, engagement, citoyenneté, orientation, formation, insertion, emploi, autant de thématiques intéressant le public visé.

 

Ajoutons à cela des débats, avec un café-théâtre-discussion pour partager questions et expériences, à partir notamment de saynètes mises en scène par la Compagnie Pile ou Versa : le premier départ vu par les jeunes, par les parents, les galères administratives…

 

De très nombreux partenaires étaient présents.

 

Sur l’espace logement :

 Foyer des Jeunes Travailleurs 05, Mission jeunes 05, CAF, Conseil Général 05, ADIL, Fédération des agents généraux d’assurances.

 

Sur l’espace santé :

MDA 05, Centre de Planification et d’Education familiale des Hautes-Alpes, CODES 05, Mutualité Française, Association Le Planning Familial 05, CPAM.

 

Sur l’espace mobilité :

05 Voyageurs, TER-SNCF, Association Mobil’idées, CBE Emergence TRAJECO, Conseil Régional PACA, SCAL.

 

Sur l’espace vie sociale et économique :

CROUS, Finances publiques, Conseil Général 05, Service social en faveur des élèves de l’Inspection académique, Fédération départementale des banques.

 

Sur l’espace engagement, citoyenneté :

ADELHA-Ligue de l’Enseignement des Hautes-Alpes, association Euroscope, Conseil de développement du Pays Gapençais, Conseil Régional PACA, Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations –service Jeunesse, Sports, Famille, Mutualité Sociale Agricole, Ville de Gap –Direction jeunesse et vie des quartiers, Centre social Planète Champsaur.

 

Sur l’espace orientation, formation, insertion, emploi :

Centre d’information et d’Orientation, Cité des Métiers, Pôle emploi, Conseil Régional PACA, Ville de Gap –Bureau Information Jeunesse, Handirect 05, Mission jeunes 05.  

 

On pouvait également trouver un espace internet UTL/ERIC et un point d’informations familles et jeunes. Des lycéens en formation professionnelle au lycée Sévigné assuraient l’accueil et l’orientation du public.

 

Un événement utile et même indispensable à reconduire régulièrement.

 

 

Ciao-Gamin.jpg

 

 

 

P1580314.JPG

 

 

 

 

P1580317.JPG

 

 

 

P1580325.JPG

 

 

La panoplie du parfait cycliste

P1580345.JPG

 

 

 

Des saynètes pour illustrer le thème du Forum

P1580352.JPG

 

 

 

 

P1580356.JPG

 

 

 

Et on peut même...

P1580369.JPG

 

 

 

...se faire aider si l'on n'a pas la fibre mécanique...

P1580367.JPG

 

 

 

 

P1580384.JPG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 15:31

8 mars 2014  Gap  Salle d’exposition La Grange   A l’occasion de la  Journée internationale des droits des femmes, le vernissage d’une exposition photo a permis de mettre en valeur le parcours atypique de deux d’entre elles : Jeanne Bertrand et Vivian Maier, qui eurent en commun leur vie en Amérique et d’avoir eu leurs racines familiales dans la vallée du Champsaur (Hautes-Alpes).

 

Jeanne Bertrand découvre l’Amérique à 12 ans en 1893. Elle s’installe avec sa famille dans le Connecticut et vit assez misérablement, vouée à une existence de femme soumise jusqu’au jour où elle rencontre le photographe Arthur Albee qui lui donnera sa chance. A force de travail et d’opiniâtreté, elle connaîtra la renommée, ouvrant son propre studio à Boston. La sculpture lui apportera une autre notoriété mais causera aussi sa déchéance professionnelle, la société puritaine de l’époque ne reconnaissant pas vraiment la notion de femme libérée…

 

Quant à Vivian Maier, nous vous invitons à retrouver son parcours dans l’article que nous lui avions consacré  ici.

 

Un lien unit les deux femmes. Outre ce que l’on peut appeler leur ouverture d’esprit, Jeanne Bertrand partageait son appartement avec Vivian Maier et sa mère, Maria Jaussaud.

 

Le  CIDFF 05 a donc  souhaité donner un relief particulier à cette Journée internationale en organisant, outre cette exposition, un spectacle le soir au Royal, avec les Têtes de Linettes, trois talentueuses chanteuses, et un exposé et des lectures autour des deux photographes les 12 et 15 mars.

 

L’exposition est visible à la salle de La Grange, La Placette à Gap,

du 8 au 16 mars 2014, de 10 à 17 heures.

 

 

Expo-Viviane-Maier.jpg

 

 

Pendant le discours, très apprécié, de la présidente du CIDFF 05

P1570953.JPG

 

 

 

P1570931.JPG

 

 

 

P1570944.JPG

 

 

 

 

P1570934.JPG

 

 

 

P1570940.JPG

 

 

 

P1570996.JPG

 

 

 

P1570997.JPG

 

 

 

 

P1580008.JPG

 

 

 

 

P1580038.JPG

 

 

 

P1580042.JPG

 

 

 

Les Têtes de Linettes

DSCN0605-1-.JPG

Photo AB

 

 

 

Partager cet article

Repost0
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 21:50

Mercredi 5 mars 2014  Pour cette nouvelle édition du Carnaval des Alpes, le thème choisi par les organisateurs était intitulé « Sous les tropiques ». Pas forcément facile en cette fin d’hiver dans les Alpes du sud malgré une météo très clémente avec ciel bleu et soleil éclatant. Ce qui est sûr, c’est que le public était au rendez-vous, plus de 2000 personnes l’après-midi sans compter les quelques centaines du matin pour le défilé des plus jeunes.

 

A l’initiative de cette manifestation, le collectif Carnaval, en partenariat avec la Ville de Gap et la Maison du Tourisme, avec la participation des Marionnettes des Alpes, l’Ecole de cirque Le Cirque de la lune, l’association de danses polynésiennes Vahiné Ratere, Takalakata, Batakoa, Soleil Show, Les Enjoliveurs « Calypso », Les Spectacles Alizés. Sans oublier le concours de déguisement avec Art Maquille et l’atelier photo du club UAICF.

 

La manifestation, scindée en deux cortèges qui ont déambulé dans les rues de Gap, s’est regroupée place Saint-Arnoux pour juger Caramentran (cette année une vorace plante carnivore) de façon expéditive il faut le dire, avant sa destruction finale par les flammes pour mettre un terme à l’hiver dans les plus brefs délais…

 

Pouvait alors se dérouler la scène finale, le spectacle de feu du Cirque de la Lune suivi d’une prestation  des différents groupes musicaux.

 

Au fait, Caramantran, c'est aussi le nom d'un sommet proche de chez nous: voir ici

 

 

Carnaval (Wikipédia) :

Le mot carnaval apparaît sous cette forme en français en 1549 pour exprimer le sens de « fête donnée pendant la période du carnaval ».

 

Il vient de l'italien carnevale ou carnevalo. Il a pour origine carnelevare, un mot latin formé de  carne   « viande » et levare « enlever ». Il signifie donc littéralement « entrée en carême ».

 

Des étymologies fantaisistes ont été jadis avancées, telle que « caro vale ! » qui veut dire « adieu la chair ! ».

 

Jusqu'au XIXe siècle, le mot « carême-prenant » a été utilisé en français à égalité avec « carnaval ». Il a été orthographié de diverses manières : caresme-prenant, quaresmeprenant, etc. On le retrouve dans le journal de Pierre de l'Estoile, chez Molière, etc. En France on peut trouver des variantes régionales  de « carême-prenant », tel que « caramentran » en provençal.

 

De « carême-prenant », on a dérivé deux expressions. L'une : « tout est de carême-prenant », pour parler de certaines libertés, en particulier dans le domaine des mœurs, qui se prennent ou prenaient traditionnellement pendant le carnaval. L'autre, pour désigner une personne costumée en carnaval, ou en général quelqu'un d'habillé de façon ridicule. Dans cette situation, on entend crier « Au secours, au secours, votre fille on l'emporte, Des carêmes-prenants lui font passer la porte ». « Vous voulez donner votre fille à un carême-prenant ». [...]

 

A l’année prochaine !

 

 

Le matin

 

P1570349.JPG

 

 

 

P1570352.JPG

 

 

 

P1570357.JPG

 

 

 

P1570360.JPG

 

 

 

P1570363.JPG

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1570365.JPG

 

 

 

P1570378.JPG

 

 

 

P1570383.JPG

 

 

 

 

P1570389.JPG

 

 

 

P1570402.JPG

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Jeannot, Guy et Georgette du Comité des Fêtes et d'Animations de la ville de Gap

P1570429.JPG

 

 

 

Le premier acte a été joué...

P1570457.JPG

 

 

 

 

L'après-midi

 

 

Le lieu de divergence et de convergence des cortèges.

Il est rare d'observer la cathédrale (monument d'état) sans voitures garées devant.

P1570475.JPG

 

 

 

Et voici la "bête" , en vérité une terrible plante (grandement) carnivore.

Dans sa "gueule" , la tête d'une mante religieuse d'un spectacle précédent.

P1570480.JPG

 

 

 

P1570482.JPG

 

 

 

Première animation de l'après-midi, l'association Vahiné Ratere fait la promotion de la culture polynésienne.

Rappelons le thème de ce carnaval: Sous les tropiques...

P1570494.JPG

 

 

Tout carnaval a son chef d'orchestre qui gère au micro la chronologie des événements

P1570512.JPG

 

 

 

P1570518.JPG

 

 

 

P1570519.JPG

 

 

 

P1570529.JPG

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1570539.JPG

 

 

 

Le centre aéré de la Bâtie-Neuve s'est déplacé en force chez ses voisins gapençais

P1570545.JPG

 

 

 

P1570552.JPG

 

 

 

P1570554.JPG

 

 

 

P1570555.JPG

 

 

 

Patrick a passé quatre heures à réaliser ce palmier auquel est accroché un marsupilami ®

P1570558.JPG

 

 

Départ du premier cortège

P1570567.JPG

 

 

 

P1570568.JPG

 

 

 

Les différents secteurs de la ville sont représentés à travers les centres de loisirs et les maisons de quartier

P1570570.JPG

 

 

Départ du deuxième cortège

P1570573.JPG

 

 

 

P1570576.JPG

 

 

 

P1570578.JPG

 

 

 

P1570579.JPG

 

 

 

P1570580.JPG

 

 

 

P1570582.JPG

 

 

 

P1570587.JPG

 

 

 

P1570592.JPG

 

 

 

Une courte pause vous tente?

P1570599.JPG

 

 

 

Retour au premier cortège

P1570602.JPG

 

 

 

P1570605.JPG

 

 

 

P1570608.JPG

 

 

 

P1570617.JPG

 

 

 

Le deuxième cortège a presque bouclé son circuit

P1570633.JPG

 

 

 

Toujours prêts et près, les pompiers, il va y avoir du feu...

P1570642.JPG

 

 

 

Ce félin sera aux premières loges pour assister à l'embrasement de Caramentran

P1570649.JPG

 

 

Le retour des deux cortèges à leur point de départ

P1570651.JPG

 

 

Ici, un drame va se nouer...

P1570652.JPG

 

 

 

P1570656.JPG

 

 

 

Caramentran semble pensif...

P1570660.JPG

 

 

 

Assortis...

P1570667.JPG

 

 

 

C'est François qui apporte le carburant destiné à embraser le roi (éphémère) du carnaval, ou n'était-ce pas une reine?

P1570670.JPG

 

 

L'allumage sera réalisé par des artistes du Cirque de la Lune

P1570674.JPG

 

 

Ouille, ça brûle!

P1570680.JPG

 

 

 

P1570682.JPG

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Place au spectacle de feu du Cirque de la Lune

P1570692.JPG

 

 

P1570701.JPG

 

 

 

P1570703.JPG

 

 

 

P1570733.JPG

 

 

 

P1570754.JPG

 

 

 

P1570764.JPG

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Final avec différents groupes

 

 

P1570783.JPG

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

P1570814.JPG

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Voir l'édition 2013

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 20:36

1er mars 2014  Les Gapianades, ce sont d’abord des retrouvailles annuelles entre habitants de Gap, gapençais de souche à l’origine, puis ouvertes aux gapençais d’adoption, gapençais de cœur, par la suite.

 

En 1993, Raymond Sarrazin, ancien épicier, eut l’idée de rassembler des Gapençais âgés de plus de soixante ans. Il parvint à réunir une trentaine d’anciens écoliers nés dans les années 1930, lesquels, autour d’une table, évoquèrent leurs souvenirs.

 

L’initiative, concluante, fut renouvelée l’année suivante, avec le concours de Marcel Bouchet et de Bernard Givaudan. Les Gapianades étaient nées. Au printemps, une centaine de participants se retrouvèrent pour un grand banquet. Le journaliste Marcel Barès avait largement contribué à diffuser l’information et fut d’ailleurs à l’origine de la dénomination de ce rassemblement.

 

Les éditions se succédèrent et en 2005, l’équipe des organisateurs fut renforcée par de nouveaux membres, certains anciens souhaitant transmettre le flambeau. Parmi les nouveaux, Yves Marcel, l’actuel président. La question se pose à nouveau aujourd’hui de la pérennité de l’association. Avis aux candidats…

 

Cette journée du 1er mars a réuni au Quattro plus de 300 convives, autour d’un repas certes, mais avec de nombreuses animations : musique, chant, expositions…

 

 

On a pu entendre ou voir :

 

Cyrille et son orgue de Barbarie

Le Groupe Folklorique du Pays Gavot

Les Mandoles

Lysiane Caron

Jean-Pierre Bastit

Le groupe des Gapianades

Patricia Allier

Stephan Orcière

Jackie Hosquet (chant et piano)

Exposition de motos et vélos anciens (collection Michel Féraud)

Exposition de voitures anciennes (Vieilles Calandres et Tacot-Club Gapençais)

Exposition de postes de radio anciens

Exposition de cartes postales, affiches  et photos

Jean-Pierre Jaussaud et Jean-Paul Brenier à l’accordéon

Laurent Bigot à l’animation

 

 

P1570135.JPG

 

 

Retour en images :

 

 

P1570075.JPG

 

 

 

 

P1570174.JPG

 

 

 

 

P1570076.JPG

 

 

 

P1570077.JPG

 

 

 

P1570079.JPG

 

 

 

Le maire visionne une rétrospective de l'arrivée de la télévision à Gap et une évocation du premier vendeur et réparateur de postes de télévision, André Miollan, installé en centre-ville au début des années 1950.

P1570082.JPG

 

 

 

Evocation...

P1570169.JPG

 

 

Exposition

 

P1570085.JPG

 

 

 

P1570118.JPG

 

 

On peut voir une affiche de la tuilerie-briqueterie de Fontreyne: les enfants du quartier y récupéraient des morceaux d'argile (extraite du côté de Pelleautier) qu'ils façonnaient et ramenaient pour cuisson à la fabrique (vécu personnel également).

P1570303.JPG

 

 

 

 

P1570305.JPG

 

 

Ambiance

P1570142.JPG

 

 

Roger Didier, maire de Gap, évoque le côté chaleureux de cette manifestation

P1570148.JPG

 

 

Rassemblées pour repas et spectacle...

P1570153.JPG

 

 

...plus de 300 personnes

P1570168.JPG

 

 

 

Les Mandoles

 


P1570179.JPG

 

 

 

P1570183.JPG

 

 

 

Jackie et Carlo, en duo

P1570191.JPG

 

 

Lysiane Caron, que l'on a pu déjà entendre ici

P1570203.JPG

 

 

Le groupe des Gapianades s'en est donné à coeur joie

P1570208.JPG

 

 

Yves Marcel est l'actuel président des Gapianades

P1570231.JPG

 

 

 

 

Stephan Orcière

 

 

 

P1570236.JPG

 

 

 

P1570240.JPG

 

 

 

 

P1570255.JPG

 

 

 

P1570257.JPG

 

 

 

P1570266.JPG

 

 

 

 

 

Extrait de "Bingo", chanson de Stephan :

 

 


 

 

 

 

 

Séance dédicace

P1570308.JPG

 

 

 

 

P1570309.JPG

 

 

Stephan a apprécié le passage en scène de Patricia

P1570310.JPG

 

 

 

A l'année prochaine...

 

P1570215.JPG

 

 

 

 

Nous sommes de Gap (extrait)

 

 

 


 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 15:40

Galerie du Théâtre de la passerelle, salle d’exposition de La Grange, grand hall du conseil général, voici quelques exemples d’expositions qui, renouvelées, constituent autant de parcours culturels à Gap, ville sportive mais pas que…

 

Théâtre de la passerelle, galerie photographique, du 18 février au 10 mai 2014

 

Suivant le document de présentation,  Des visages & vous  est une exposition qui s’adresse à l’ensemble des Haut-Alpins sollicités pour envoyer leurs portraits photographiques, ceux de leurs amis, familles ou collègues…afin de constituer un trombinoscope géant des Alpes du Sud.

 

Entre le 15 juin 2013 et le 31 janvier 2014, 1590 photos ont été collectées. Le plasticien Lionel Saliou s’est emparé de ce matériau foisonnant pour réaliser une installation qui prend la forme d’un territoire imaginaire.

 

Le point de départ a été un des premiers portraits reçus, celui en noir et blanc d’une femme dont le visage évoque à la fois une grande sérénité et la marque du temps. Puis les couleurs, les formes et les expressions ont guidé le travail de Lionel Saliou, accompagné de deux plasticiens, pour accrocher ces photos en inventant des histoires qui relient les visages exposés. Ecoutez-le  sur la RAM (Radio Alpine Meilleure) exposer sa démarche.

 

Il n’est pas trop tard pour apparaître dans le trombinoscope géant : apportez votre portrait déjà imprimé sur papier photo, l’autorisation pour le droit à l’image (voir  ici), au bureau de l’administration du théâtre qui vous remettra des pastilles autocollantes. Vous pourrez alors installer votre photo dans l’œuvre collective initiée par Lionel Saliou.

 

 

P1560890.JPG

 

 

 

P1560879.JPG

 

 

 

P1560891.JPG

 

 

 

P1560892.JPG

 

 

 

Une oeuvre inachevée qui attend votre portrait...

P1560893.JPG

 

 

 

P1560897-copie-1.JPG

 

 

 

P1560900.JPG

 

 

 

 

P1560908.JPG

 

 

 

P1560912.JPG

 

 

La galerie du Théâtre de la passerelle...

P1560920.JPG

 

 

...est aussi un lieu de convivialité

P1560916.JPG

 

 

 

 

Déambulation expresse...

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Salle d’exposition de La Grange, du 4 au 22 février 2014

 

L’exposition « Faire du foin » est maintenant terminée, mais retrouvez ci-dessous quelques photos des œuvres exposées par les différents artistes, dans des styles très divers :

Laurent Bergues, graphiste

Martine Castelle, bidouilleuse

Johanna Gufler, vitrail

Mohammed Hammoudi, sculpteur sur bois

Alexandra Heil, céramiste

Lionel Saliou, plasticien, graveur, dessin (voir aussi article sur l’exposition du Théâtre de la passerelle)

Corinne Vallière, céramique, sculpture et dessin

 

Vous pouvez nous demander leurs coordonnées.

 

 

 

P1560838-Copie.JPG

 

 

 

 

P1560839.JPG

 

 

 

P1560841.JPG

 

 

 

 

P1560844.JPG

 

 

 

P1560847.JPG

 

 

 

P1560848.JPG

 

 

 

P1560849.JPG

 

 

 

P1560851.JPG

 

 

 

P1560853.JPG

 

 

 

P1560860.JPG

 

 

 

P1560861.JPG

 

 

 

P1560862.JPG

 

 

 

P1560864.JPG

 

 

 

P1560866.JPG

 

 

 

P1560867.JPG

 

 

 

 

 

Hall du conseil général, du 11 février au 7 mars 2014 (8h à 12h30 et 13h30 à 18h00)

 

Vanni, sculpteur sur bois, parcourt la nature à la recherche de son matériau de prédilection. Puis sous ses doigts habiles, maniant la gouje ou la râpe, surgit un Boiseau, mi-oiseau mi-branche. Citons l’artiste : « A quoi songent les arbres ? J’aime croire qu’ils rêvent de voler et qu’ils cachent d’étranges oiseaux dans leurs branches. En récoltant des bouts de bois, je glane des songes autrement voués à pourrir ou à brûler. Avec mes Boiseaux, j’essaie de prolonger l’existence des arbres en réalisant leurs rêves. C’est ma façon de les remercier ».

 

 

P1560822.JPG

 

 

 

 

P1560821.JPG

 

 

 

P1560823.JPG

 

 

 

 

P1560826.JPG

 

 

 

 

P1560828.JPG

 

 

 

P1560830.JPG

 

 

 

P1560833.JPG

 

 

 

 

P1560834.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0