Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 19:59

Samedi 11 juin 2016  Gap  Esplanade du conseil départemental   20h00  Avec son Voyage dans le temps, le Cirque de la lune a fait naviguer les quelque 700 spectateurs présents dans la spirale de l’histoire.  De l’époque contemporaine aux temps préhistoriques, de nombreux tableaux ont permis aux 150 (environ) artistes amateurs, de tous âges et tous horizons, de rivaliser d’adresse et de souplesse en matière d’équilibre, de porter, d’acrobatie, de funambulisme, de jonglage, de trapèze, de ruban… bref toute la panoplie du cirque contemporain basée sur la ressource humaine.

 

Sous la direction bienveillante de son président Jean-Noël EYNAUD, avec toute la science circassienne de Noma, chaque membre de l’association a mis la main à la pâte côté scène comme côté coulisses. Du choix des illustrations musicales à la réalisation des tenues de scène, en passant par le montage et le démontage de l’installation (portique…) et la mise en place du matériel, ce sont de nombreuses heures passées bénévolement à préparer le spectacle, outre les nombreuses répétitions, pour être au point le jour J.

 

Au-delà des efforts accomplis, solidarité des « grands » avec les plus jeunes, convivialité et bonne humeur étaient les ingrédients nécessaires pour réussir cette belle soirée. Avec un bon public également…

 

Malgré une brève coupure électrique, indépendante de la volonté des organisateurs, le matériel de sonorisation et d’éclairage mis gracieusement à disposition de l’association a permis une restitution de qualité. On en redemande.

 

Au début du spectacle, le président a présenté l’action de l’association gapençaise Enfant en Danger, à portée départementale, qui œuvre dans le domaine de la prévention des maltraitances à enfant, de la formation et de l’écoute sur ce sujet. Des panonceaux sur lesquels étaient écrits des mots-clés  ont été portés à travers la scène pour symboliser la bientraitance et la bienveillance dues aux enfants.

Spectacle 2016 du Cirque de la lune

Diaporama

Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle
Le spectacle

Le spectacle

Présentation de l'association Enfant en Danger
Présentation de l'association Enfant en Danger
Présentation de l'association Enfant en Danger
Présentation de l'association Enfant en Danger

Présentation de l'association Enfant en Danger

Le spectacle était gratuit mais un appel à contribution au chapeau a eu lieu en fin de spectacle

Le spectacle était gratuit mais un appel à contribution au chapeau a eu lieu en fin de spectacle

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 15:10

Mardi 7 juin 2016  Gap  Le  Quattro  Chaque mois de juin, les classes de danse du Conservatoire à Rayonnement Départemental présentent le fruit de leurs efforts tout au long de l’année scolaire écoulée.

 

Sur des musiques de Gounod, Williams, Bartók, Tchaïkovski, Sullivan, Susato, Lully, interprétées pour la plupart par le Quatuor à Cordes et l’Orchestre de cuivres du conservatoire, dirigé par Jean-Pierre MOUTOT par ailleurs directeur de l’établissement, et sur des chorégraphies de Jocelyne Libératore, les jeunes élèves, de la classe d’initiation à l’atelier chorégraphique, ont décliné leur art avec grâce et talent et sans doute un peu d’appréhension, en trois tableaux et un final. Avec la collaboration de Sarah HAUDIDIER et Maxime GILBERT.

 

Un résultat convaincant et 600 spectateurs pour applaudir cette performance sur un format d’un peu plus d’une heure bien adapté à cette présentation. Et l’intérêt également, d’avoir choisi très largement pour l’illustration musicale de faire appel aux talents du conservatoire avec un accompagnement en direct.

Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap

Diaporama

Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap
Spectacle de danse 2016 du Conservatoire de Gap

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 15:17

Samedi 4 juin 2016  Gap   Théâtre la passerelle    Studio 31 a présenté son…trente et unième spectacle devant un public venu en nombre et enthousiaste. Alternant danse classique, claquettes, danses jazz et contemporaine, les danseuses et danseurs, par classe d’âge, ont dévoilé le fruit de leurs efforts et de leur ténacité. Pas facile, en effet, de discipliner son corps et de faire preuve de régularité, tout au long de l’année, pour obtenir une aisance qui donne au spectateur cette impression de naturel, de grâce et de légèreté. On a pu entendre un extrait de la suite d’orchestre DOGORA d’Etienne PERRUCHON, très en vogue ces dernières années (voir ici ou ).

 

L’encadrement, constitué de Nicole IVARS, Catherine JALIBERT et Aglaë MARCELLIN, avait préparé tout ce petit monde, avec professionnalisme, humanité et rigueur, attentif aux petites misères comme au bien-être de chacun, aussi le résultat fut-il à la hauteur des attentes.

 

Mais la soirée réservait en deuxième partie un autre agréable moment, avec des extraits du spectacle « Hommage à Starmania » en référence à  l’opéra rock de Michel Berger et Luc Plamondon. Et pour servir cette œuvre-culte, Fabienne THIBEAULT, interprète originale de Starmania, avait amicalement répondu à l’invitation de Stephan ORCIÈRE, enfant du pays qui a suivi la chanteuse en tournée, pour un medlay chantant et dansant au milieu des jeunes pousses de Studio 31, avec une performance remarquée d’Aglaë MARCELLIN, partenaire de danse et dans la vie de Stephan.

 

Au final, après un discours très chaleureux de Fabienne THIBEAULT et comme le veut la tradition, des bouquets de fleurs ont été offerts aux professeurs de danse et aux chanteurs. On a pu percevoir l’émotion de Nicole IVARS qui transmettait le flambeau, en quelque sorte, à Aglaë MARCELLIN qui prend ses marques à Studio 31 après y avoir fait ses débuts de danseuse avant de multiplier les expériences dans le domaine amateur comme professionnel.

 

Quant à Stephan ORCIÈRE, il dispose aussi d’une solide expérience dans le domaine de la musique et de la danse et bénéficia également d’une formation prolongée  en danse jazz et contemporaine à Studio 31. Il fut par ailleurs le parrain de plusieurs éditions des Jeunes Talents de la Chanson organisées par Anima Gap, comme chanteur et comme danseur avec son groupe Les Clan’Destins auquel appartenait Aglaë MARCELLIN. Après un premier album en 2013, A la Vie A l’Amor, Stephan se lance dans la production participative d’un nouvel album.

 

Studio 31 invite également régulièrement des professeurs partenaires, Thierry BOYER pour le jazz et Quentin Biny CARRIER pour le Hip Hop et le Ragga Jam, que l’on pourra retrouver à l’occasion du 19ème stage estival de danse « Atout Danse » du 24 au 29 juillet 2016 à Gap.

Gap, spectacle Top 31

Diaporama

 

Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31
Gap, spectacle Top 31

Vidéos

 

Trente et unième spectacle de Studio 31

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
21 mai 2016 6 21 /05 /mai /2016 23:29

Samedi 21 mai 2016 Gap  Musée-Muséum départemental  De 14h00 à minuit, le remarquable musée départemental a ouvert ses portes dans le cadre de cette manifestation impulsée par le Ministère de la Culture et de la Communication portée localement par le conseil départemental des Hautes-Alpes.

 

Dédicaces des nouvelles éditions de catalogues d’artistes (Julien Blaine, fabrikdelabeslot & Christian Martin-Galtier), concert performance (fabrikdelabeslot et Emmanuel Rousseau), présentation en avant-première du film Nid-et demande d’Asilo de fabrikdelabeslot, une histoire d’œuf en quelque sorte, nouvelles expositions (Humain Humus)… constituaient l’ossature de cette journée encadrée par des médiateurs du musée sous la houlette de Frédérique Verlinden, conservateur en chef. Diaporama…

Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Gap : douzième nuit européenne des musées
Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 21:27

Samedi 14 mai 2016  Gap  Cours Ladoucette   Il est des soirées qu’il convient de ne pas passer à la maison. C’était le cas ce samedi, où le Cabaret PoP’Ulaire accueillait Jean-Marc Poignot, ancien régisseur de Yves Jamait et Hubert-Félix Thiéfaine devenu en 2010 chanteur à textes et guitariste de talent. L’artiste bisontin d’origine sort son premier disque en 2013 (Loup commun) et parcourt les scènes, grandes et petites, avec ici, le claviériste et accordéoniste d’Yves Jamait, entre autres collaborations, Samuel Garcia.

 

En première partie, le lyonnais Akran, était bien tel qu’il se décrit sur sa page facebook, auteur-compositeur évoluant entre folk-rock et chanson française, influencé par Miossec, Thiéfaine ou encore Neil Young, écrivant des textes introspectifs dépeignant la fragilité des relations humaines parfois vibrantes, vacillantes ou douloureuses dans un univers tout en clair-obscur, ombrageux et passionné. Il a prolongé sa soirée après le concert en session privée…mais chut.

 

Le  Cabaret PoP’Ulaire, situé au n° 11 bis du Cours Ladoucette, est une salle qui gagne à être connue, et en premier lieu des gapençais. Des pépites s’y produisent, l’atmosphère y est intimiste et l’ambiance conviviale. Comme ses dirigeants l’annoncent sur leur page facebook  «La SAS La CLED (Le Cabaret PoP'Ulaire) deviendra une SCIC (Société Coopérative d'Intérêt Collectif) en raison de son apport au niveau culturel et social dans la ville de Gap et dans tout le département des Hautes-Alpes. Une partie du capital sera ouverte à de nouveaux actionnaires et des adhésions seront mises en place lors du dit changement. Si notre projet coopératif et culturel vous parle et que vous souhaiteriez en faire partie, contactez-nous pour plus d'informations. Merci et à bientôt ! »

 (téléphone : 07 83 26 06 85).

Le Cabaret PoP'Ulaire à Gap (Hautes-Alpes)

Le Cabaret PoP'Ulaire à Gap (Hautes-Alpes)

L'auteur-compositeur Akran, en première partie

L'auteur-compositeur Akran, en première partie

Avec son guitariste

Avec son guitariste

Akran, petit aperçu

Jean-Marc Poignot et Samuel Garcia

Jean-Marc Poignot et Samuel Garcia

Jean-Marc Poignot et Akran au Cabaret Pop’
Jean-Marc Poignot à l'harmonica

Jean-Marc Poignot à l'harmonica

Jean-Marc Poignot, petit aperçu

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 19:59

Samedi 14 mai 2016  Gap  Parc de la Pépinière et rive gauche de La Luye  La trente-quatrième édition de Gap-Foire-Expo a ouvert ses portes pour neuf jours, du 14 au 22 mai. A caractère commercial, elle n’en comporte pas moins de nombreuses animations et son président, Jean PROVENSAL, attend pas moins de 70 000 visiteurs.

 

En adéquation avec la thématique choisie cette année par les organisateurs, le Cirque Achille ZAVATTA a planté son chapiteau à côté du CMCL et le Cirque de la Lune, association locale, propose des initiations.

 

Un concert est programmé chaque jour à l’Espace restauration qui est aussi, le temps de la foire, le plus grand restaurant de la ville avec des spécialités locales et exotiques.

 

On peut aussi retrouver diverses associations, institutions et structures commerciales qui proposent démonstrations et initiations : capoeira, roller acrobatique dans le cadre de la Coupe de France et d’un Contest International, pêche, secourisme, Pilates et Yoga, percussions brésiliennes, zumba, hip-hop, danse country avec une soirée bœuf à la broche…

 

Bien sûr, des représentations du Cirque Zavatta avec une parade quotidienne à 14h00, mais aussi un magicien et un atelier maquillage pour enfants.

 

Outre les cinq halls principaux, les espaces verts du parc et les deux rives de La Luye sont occupés par une partie des quelque 250 exposants, parmi lesquels l’Armée de Terre, La Préfecture des Hautes-Alpes, la Gendarmerie nationale, le SDIS 05, la SPA Sud Alpine, l’Etablissement Français du Sang…

 

La diversité des exposants permet de proposer de nombreux services, prestations et affaires aux visiteurs, avec  cette année un espace Bien-être et voyance dédié.

 

Le mieux est donc d’aller arpenter les allées de cette foire-expo labellisée avec en main, le document remis par les hôtesses et hôtes, élèves en formation professionnelle du lycée Sévigné, aux quatre entrées prévues.

Couper du ruban inaugural

Couper du ruban inaugural

Sur le stand des sapeurs-pompiers

Sur le stand des sapeurs-pompiers

Quand le maire de Gap songe à une reconversion professionnelle...

Quand le maire de Gap songe à une reconversion professionnelle...

Avec le service recrutement de l'Armée de Terre

Avec le service recrutement de l'Armée de Terre

Dans une allée, en rive de Luye

Dans une allée, en rive de Luye

Les responsables du Cirque Zavatta ont installé une exposition à thème à l'entrée de l'Alp'arena

Les responsables du Cirque Zavatta ont installé une exposition à thème à l'entrée de l'Alp'arena

Dans l'Espace Bien-être, un stand, euh...disons pour adultes

Dans l'Espace Bien-être, un stand, euh...disons pour adultes

L'Espace bois, dans le Hall de La Blache

L'Espace bois, dans le Hall de La Blache

Une initiation à la pêche est prévue avec la Gaule Gapençaise

Une initiation à la pêche est prévue avec la Gaule Gapençaise

L'Espace Restauration, très fréquenté

L'Espace Restauration, très fréquenté

Sous le chapiteau du Cirque Achille ZAVATTA fils

Sous le chapiteau du Cirque Achille ZAVATTA fils

Le président de Gap-Foire-Expo présente les responsables du cirque

Le président de Gap-Foire-Expo présente les responsables du cirque

La lionne Jessy a peu goûté d'être dérangée en-dehors de ses heures de travail et n'aspirait qu'à retourner dans son espace personnel

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 20:45

Samedi 19 mars 2016  Gap  CMCL (Centre municipal de la Culture et des Loisirs)   Ce forum, ouvert aux jeunes et aux parents, permet d’être renseigné et conseillé sur toutes les problématiques liées au départ de la maison : se loger, gérer son budget, changer d’orientation, se soigner, se déplacer autrement…

 

Proposée par l’UDAF des Hautes-Alpes, cette manifestation d’une demi-journée est également soutenue par la région PACA, le département des Hautes-Alpes, la Caisse d’allocations familiales 05, la MSA et le Pays gapençais, avec le concours de la Ville de Gap. Malgré une fréquentation en léger retrait au regard de l’édition précédente, plusieurs centaines de visiteurs, satisfaits, ont trouvé là de multiples réponses à leurs interrogations.

 

Plusieurs espaces étaient proposés, regroupant des structures très diverses mais orientées vers la même thématique : logement, santé, engagement-citoyenneté, vie sociale et économique, orientation-formation-insertion-emploi, internet, mobilité.

 

Mais des animations étaient également prévues : apprendre les gestes de premier secours avec la Croix-Rouge française, effectuer un parcours somnolence pré-fatigue et se tester sur un simulateur d’alcoolémie avec la coordination de la sécurité routière de la préfecture, maintenance d’un véhicule et conduite routière (changer une roue, mettre des chaînes, changer et recharger une batterie…) avec le Lycée professionnel Paul Héraud, fabriquer ses produits d’entretien avec Virginie Romette (Nature Ma compagne) et l’aide des bénévoles de l’UDAF, du Système d’Echange Local (SEL), et des idées de repas faciles et pas chers…

 

Les élèves de la section accueil du Lycée professionnel Sévigné ont apporté leur concours de même que Joël Armand (Planète Champsaur) pour l’animation générale.

Ciao Gamin !  3ème édition, Gap

Diaporama

Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Ciao Gamin !  3ème édition, Gap
Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 20:18

Samedi 19 mars 2016  Gap  Place Jean Marcellin  (Librairie Davagnier)  Avec une régularité sans faille, Alysa Morgon propose à ses lecteurs, chaque année, un nouvel ouvrage. Cette année, l’auteure gapençaise déroge un peu à son ancrage de terroir pour nous plonger au XVIIIème siècle sur une île imaginaire dans une histoire aux multiples rebondissements.

 

Si Alysa préfère habituellement situer l’action sur des territoires fictionnels, ce qui lui confère une liberté d’écriture, on éprouve cependant le sentiment fréquent d’un environnement familier. En effet, ses œuvres sont profondément ancrées dans un univers proche de nos racines collectives ou intimes et trouvent ainsi une résonnance  toute particulière dans notre conscience individuelle. Son talent de conteuse fait le reste.

 

Ce neuvième roman tranche donc un peu avec ses habitudes mais on retrouve le style imagé et descriptif de la romancière, avec, en prime,  un récit haletant faisant ressortir la force morale des personnages et l’intensité des liens qui les rapproche ou les unit. A déguster sans modération.

 

 

 

Alysa MORGON

Alysa MORGON

En dédicace à la librairie Davagnier

En dédicace à la librairie Davagnier

Le Jardin des anges, dédicace
Le Jardin des anges, dédicace

Actualité :

 

Prochains salons et signatures (liste provisoire)

 

9 avril 2016 MALLEMORT (13)

10 avril 2016 BANON (04)

5 mai 2016 NYONS (26)

 

7 mai 2016 NYONS (Salon du livre)

22 mai 2016 BANON (Salon du livre)

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 23:17

Jeudi 10 mars 2016  Gap  Le Quattro  Le Lac des Cygnes, ballet le plus joué au monde du grand maître romantique Piotr Ilitch Tchaïkovski, a attiré plus de 1000 spectateurs dans la grande salle gapençaise. Cent quarante ans après sa création, cette œuvre sensible inspirée notamment de légendes allemandes est le premier ballet d’envergure du compositeur jusqu’alors connu pour son talent symphonique.

 

L’argument est connu : Il est temps pour Siegfried, parvenu à la majorité princière, de convoler en justes noces. A la veille d’un grand bal donné pour son anniversaire à l’occasion duquel il devra choisir sa promise, le jeune prince se rend dans la forêt et s’apprête à tirer sur un vol de cygnes blancs avec son arbalète. Mais apparaît la merveilleuse Odette, cygne le jour et femme la nuit, par le sort d’un maléfique sorcier, Von Rothbart. Tombant amoureux, le prince danse avec elle et, décidé à conjurer le sortilège, s’apprête à tuer le sorcier. Mais cela aurait pour conséquence de rendre irréversible le maléfice. Il doit donc d’abord épouser Odette.

 

Le lendemain, au bal, Von Rothbart présente sa fille Odile, sosie d’Odette, vêtue de noir, au Prince. Abusé, le prince promet de l’épouser. Juste avant les noces, Odette apparaît à Siegfried qui comprend alors sa méprise. Ce dernier se précipite vers le Lac des Cygnes (formé par les larmes des parents d’Odette) pour tenter de la retrouver. La fin varie selon les versions du ballet, heureuse ou malheureuse. Mais l’essentiel est ailleurs : faut-il accepter la réalité du pouvoir et du mariage imposés, ou vivre sa passion intensément et jusqu’à l’infini ? Les analystes modernes voient dans le cygne blanc l’amour pur inaccessible au prince qui incarnerait l’homosexualité refoulée du compositeur.

 

Le Ballet de l’Opéra National de Russie et son orchestre (Théâtre de l'Opéra Ballet Bashkir – Oufa) restituent avec toute l’exigence russe l’intensité de ce drame réduit à deux actes, servi par des danseurs étoiles de premier plan, Natalia MATSAK (Odile), Ekaterina KOZACHENKO (Odette), Denys NEDAK et Igor ONOSHKO (Prince Siegfried). Les costumes et décors magnifient la grâce et l’aisance (toute apparente) des danseuses et danseurs, tandis que l’orchestre dirigé par Vadim NIKITIN souligne le caractère dramatique.

 

Les producteurs n’ont autorisé les prises de vue par les médias présents que pour une durée de dix minutes. Si cela est compréhensible compte tenu des nécessités de promotion et parce que Gap est en début de tournée, cela réduit évidemment l’aspect visuel de notre article. Mais il faut considérer que c’est une chance pour Gap d’avoir accueilli un spectacle d’une telle qualité. D’autant que la scène du Quattro permettait tout juste de déployer l’ensemble des danseurs. On peut juger de cette chance en observant que la tournée de plus de cinquante dates de l’Opéra National de Russie passe par des salles le plus souvent de format Zénith, et connaîtra son apothéose au Palais des Sports de Paris les 26, 27 avril et 7 mai 2016 ainsi qu’au Palais des Congrès de Paris le 6 mai 2016.

 

Chorégraphie originale: Lev IVANOV et Marius PETIPA

Chorégraphie révisée et libretto: Iouri GRIGOROVITCH

Producteur : ARAMÉ  PRODUCTION

Au début de l'acte 1

Au début de l'acte 1

Galerie (restreinte)

Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Le Lac des Cygnes à Gap
Salut final sous les ovations du public

Salut final sous les ovations du public

Vidéo

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 15:38

Samedi 27 février 2016  Gap  Chapelle des Pénitents    L’Espace Culturel de Chaillol invitait à un récital de mélodies françaises rendant hommage au grand maître post-romantique Gabriel FAURÉ. Plus particulièrement le cycle intitulé La Bonne Chanson, composé sur les textes de l’écrivain et poète Paul VERLAINE. Avec quelques inédits à découvrir.

 

Magnifiées par le ténor David LEFORT et le pianiste Simon ZAOUI, les mélodies de FAURÉ laissaient place également à celles des héritiers spirituels du musicien, Nadia BOULANGER et Emile NAOUMOFF, et à deux Nocturnes pour piano (n° 12 et n° 13) de Gabriel FAURÉ.

 

Cette musique est caressante et d’une infinie sensibilité, est-ce pour cette raison que le public était à 90% féminin (interprétation toute personnelle), toujours est-il qu’il a rappelé les deux artistes pour une nouvelle interprétation de « Soleils couchants » extrait des « Poèmes saturniens » de Paul VERLAINE.

 

Malgré une acoustique réverbérante car la salle n’était pas pleine, David LEFORT et  Simon ZAOUI ont su charmer les spectateurs par leur talent et leur complicité. Tous deux ont livré la primeur d’un disque en préparation autour de La Bonne Chanson, lequel sera enregistré dans le studio Alys, situé à Manteyer…dans les Hautes-Alpes.

 

Le matin, une rencontre était organisée, en forme de classe de maître (master class), à destination des élèves du conservatoire de Gap et des amis du Festival de Chaillol, dans le cadre d’un partenariat avec la Ville de Gap.

 

 

 

Organisation:  Espace Culturel de Chaillol avec le soutien de la Communauté de Communes du Buëch-Dévoluy, de la commune de La Bâtie-Neuve, la complicité des communes de Manteyer, Gap, Laye, du Diocèse de Gap et l’accompagnement du Pays Gapençais.

 

Simon ZAOUI (pianiste) et David LEFORT (ténor)

Simon ZAOUI (pianiste) et David LEFORT (ténor)

Présentation du spectacle par Martine BOUCHARDY, maire adjointe à la Culture, entourée de Michael DIAN, directeur musical de l'Espace Culturel de Chaillol (à gauche sur l'image) et de Jean-Pierre MOUTOT, directeur du conservatoire de Gap (à droite sur l'image)

Présentation du spectacle par Martine BOUCHARDY, maire adjointe à la Culture, entourée de Michael DIAN, directeur musical de l'Espace Culturel de Chaillol (à gauche sur l'image) et de Jean-Pierre MOUTOT, directeur du conservatoire de Gap (à droite sur l'image)

Michael DIAN, directeur musical de l'Espace Culturel de Chaillol

Michael DIAN, directeur musical de l'Espace Culturel de Chaillol

La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap
La Bonne Chanson, récital à Gap

Vidéos

Prochains concerts :

 

Tehilia NINI-GOLDSTEIN, soprano

et le Duo SFERRAINA, musique baroque et traditionnelle

 

Jeudi 31 mars 2016   CHABOTTES (Basse Plaine)  Eglise 20h30

Vendredi 1er avril 2016  MONTGARDIN  Salle des fêtes  20h30

Samedi 2 avril 2016  ASPREMONT  Eglise 20h30

Dimanche 3 avril  CHAUFFAYER  Eglise 18h00

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article