Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 18:48

Mercredi 19 août 2015 Gap  Esplanade de la Paix Nelson Mandela 18h00  Voici comment ces trois femmes pleines de talent(s), d’énergie, d’expressivité et de présence scénique décrivent leur spectacle :

 

Comme chaque semaine, les spectateurs se pressent pour l’enregistrement de l’émission radiophonique culte, animée par le trio Rose Café. De ville en village et par tous les temps, les trois chanteuses et leur fidèle contrebasse animent un spectacle musical retransmis en direct, ponctué de chansons qui swinguent, de jazz ou d’ailleurs, de dédicaces charmantes, de publicités désuètes …

 

Cette forme théâtrale légère de concert vocal, divertissante et joyeuse s’adresse à tous les publics.

Les spectateurs découvrent avec jubilation les coulisses de l’émission et les aléas du direct !

Les chansons arrangées pour trois voix et contrebasse conduiront chacun dans l’univers des Andrews Sisters, de Kurt Weill, de CharlesTrenet, Boris Vian, Charles Aznavour …

 

Tout est dit. Ce spectacle déjanté a tenu en haleine pendant plus d’une heure les 400 spectateurs présents et souvent hilares, charmés tout autant par les voix que les jeux de scène de nos trois artistes. Les enfants n’étaient pas en reste. Le tout ponctué par la virgule sonore, presque culte, de ce Rose Café Show :  Au bureau, en auto, à la cuisine, il fait bon écouter Radio Voisines !
 

 Emilie Bourgeois, Claire Monot et Isabelle Barthélemy ont fait revivre, le temps d’un spectacle, un monde  délicieusement rétro, imprégné de jazz, de chansons françaises et internationales des années 1930 à 1960.

 

Distribution :

Contrebasse : Emilie Bourgeois

Ecriture et mise en scène : Claire Monot

Arrangements :  Emilie Bourgeois

Sonorisation : Stéphane Massé

Création lumières : Emile Goïc

Réalisation costumes et accessoires : Isabelle Barthélemy et Emilie Bourgeois

Scénographie : Claire Monot

 

Organisation : Direction de la Culture de la Ville de Gap

De gauche à droite: Isabelle, Claire, Emilie

De gauche à droite: Isabelle, Claire, Emilie

400 spectateurs

400 spectateurs

Diaporama

Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 7

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 08:49

Mardi 18 août 2015  Gap  Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption  Pour ce dernier récital d’orgue de la saison estivale 2015, David CASSAN a interprété avec virtuosité des pièces extraites largement du répertoire français : des compositions au tournant du romantisme et du modernisme avec la renaissance de l’école française d’orgue, née dans la première moitié du 17ème siècle. Renaissance, autour notamment de César Franck (1822-1890), permise aussi par l’installation, dans de nombreux édifices, d’orgues Cavaillé-Coll, et l’utilisation symphonique de l’instrument, dans des opéras romantiques particulièrement.

 

David CASSAN s’est, entre autres, formé au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, où il a obtenu de nombreux prix (orgue, improvisation, harmonie, contrepoint, composition…). Il se produit en France et dans de nombreux autres pays (Allemagne, Luxembourg, Belgique, Angleterre, Uruguay, Irlande, Italie…).

Il est l’un des organistes les plus titrés de sa génération avec de nombreuses récompenses et distinctions en France et à l’étranger. David CASSAN est titulaire de l’orgue de l’église Notre-Dame de Lourdes à Paris. Comme tout virtuose qui se respecte, il a joué sans aucune partition sous les yeux.

 

En ouverture, concession au grand et baroque Jean-Sébastien BACH avec la célèbre Toccata et Fugue en ré mineur, donnée deux fois cette saison, chose rare et appréciable. Puis hommage aux compositeurs français, Alexandre GUILMANT (Prière et Berceuse), Eugène GIGOUT (Toccata), Gabriel PIERNÉ (Trois pièces : Prélude, Cantilène, Scherzo de concert), Louis James Alfred LEFEBURE-WELY (Élévation, Chœur de voix humaine, Pastorale).

 

Ensuite, David CASSAN a interprété Finlandia (opus 26) du compositeur finlandais Jean SIBELIUS dans une transcription pour orgue qu’il a lui-même réalisée. Cette œuvre a été précédée d’une Prière extraite de l’œuvre, chantée par le chœur des Cordeliers sous la direction de Michel BERNARD-REYMOND, sur un texte de Jean DAUBY et un arrangement choral de Nicolas RUFFIEUX.

 

Enfin, David CASSAN a démontré son talent d’improvisateur sur un thème fourni au dernier moment, L’Homme Armé, mélodie profane populaire antérieure à la Renaissance, souvent réutilisée pour la mise en musique de l'ordinaire de la messe. Improvisation magistrale, raffinée et brillante, conclue par un tonnerre d’applaudissements des 600 spectateurs présents.

 

Avant de descendre saluer le public qui lui réservait une ovation debout, l’organiste a interprété en bis une nouvelle improvisation toute personnelle évoquant les manières de Georg Friedrich Haendel.

 

On pouvait noter la présence, au premier rang, du facteur d’orgue Jean DUNAND, constructeur du grand orgue gapençais, venu tout spécialement de Villeurbanne pour écouter David.

 

L’association Les Amis de l’Orgue, créée en 1965, fêtera ses 50 ans les 21 et 22 novembre prochains à l’occasion de la fête de Sainte-Cécile, à travers des concerts, offices religieux, montages vidéo et expositions.

 

Rendez-vous en 2016 pour la 24ème édition des Mardis de l’Orgue.

 

Organisation : Les Amis de l’Orgue

David CASSAN au clavier du Grand-Orgue Jean DUNAND

David CASSAN au clavier du Grand-Orgue Jean DUNAND

David CASSAN, organiste virtuose

David CASSAN, organiste virtuose

Les jeux du pédalier et du deuxième clavier

Les jeux du pédalier et du deuxième clavier

Les jeux du premier et du troisième clavier

Les jeux du premier et du troisième clavier

Claviers et pédalier du grand-orgue Jean DUNAND

Claviers et pédalier du grand-orgue Jean DUNAND

C'est Xavier PETIT, vidéaste professionnel, qui a filmé les concerts durant tout l'été pour une retransmission en direct sur grand écran

C'est Xavier PETIT, vidéaste professionnel, qui a filmé les concerts durant tout l'été pour une retransmission en direct sur grand écran

Jeu sans partitions

Jeu sans partitions

Un jeu raffiné et brillant

Un jeu raffiné et brillant

600 spectateurs

600 spectateurs

Un choeur de la Chorale des Cordeliers

Un choeur de la Chorale des Cordeliers

Le thème de l'improvisation: L'Homme Armé

Le thème de l'improvisation: L'Homme Armé

Retransmission sur grand écran

Retransmission sur grand écran

Le public, sous le charme de l'orgue

Le public, sous le charme de l'orgue

David CASSAN, acclamé à sa descente du buffet d'orgue

David CASSAN, acclamé à sa descente du buffet d'orgue

L'organiste salue le public...

L'organiste salue le public...

...puis pose avec Michel BERNARD-REYMOND, président des Amis de l'Orgue, et Jean DUNAND, le facteur d'orgue à l'origine de la construction du grand-orgue éponyme

...puis pose avec Michel BERNARD-REYMOND, président des Amis de l'Orgue, et Jean DUNAND, le facteur d'orgue à l'origine de la construction du grand-orgue éponyme

Vidéos

Extrait de Prière et Berceuse d'Alexandre GUILMANT (ouverture)

Extrait de Prière et Berceuse d'Alexandre GUILMANT

Extrait de Élévation de Louis James Alfred LEFEBURE-WELY

Prière extraite de Finlandia de Jean SIBELIUS, texte de Jean DAUBY, arrangement choral de Nicolas RUFFIEUX

Extrait de Finlandia de Jean SIBELIUS (premier mouvement)

Extrait de Finlandia opus 26 de Jean SIBELIUS, transcription pour orgue: David CASSAN

Improvisation sur le thème de L'Homme Armé

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 18:46

Vendredi 14 août 2015  Gap  Salle Le Quattro  Deux hommes jouent à je t’aime moi non plus. Un jeu d’attraction-répulsion, de dominant-dominé. Qu’il est dur de s’aimer ou du moins de vivre ensemble. Mais chacun apprivoise l’autre en partageant des jeux de corps : corps portés, repoussés, violentés, roulés, balancés, attachés, contorsionnés, frôlés, touchés, suspendus, rampants, sautillants... ce langage universel sur fond de parade et de rivalité relève à la fois de la danse et de l’acrobatie, et distille de l’humour et des émotions avec parfois des accents clownesques qui n’échappent pas à la tranche la plus jeune du public.

 

Les moments de silence alternent avec des virgules musicales, permettant de ressentir l’énergie émanant des acteurs au cours des éléments chorégraphiques successifs où la violence simulée côtoie les enlacements sensuels, les défis du regard comme physiques et les élans poétiques. Ambiguïté justement de ces corps rapprochés dont on se demande s’ils traduisent une relation fraternelle ou amoureuse, mais en réalité, il s’agit d’un simple jeu entre deux amis ignorant le public qui en est le témoin volontaire et donc complice.

 

Julien Scholle et Jérôme Pont ont conçu ensemble ce spectacle, intitulé Ensemble, justement, qu’ils présentent depuis un an avec la Compagnie Jupon. Mais habitant l’un, en Bretagne, l’autre dans le sud-ouest, ils se retrouvent au gré des représentations. Les deux artistes se sont connus en 2002 au Lido, Centre des arts du cirque de Toulouse.

 

Le déplacement du spectacle au Quattro, salle fermée, en raison des conditions météorologiques, a permis de gagner en intimité par rapport à la Place de la République, sonorisée par les terrasses de café. La disposition circulaire de la scène surmontée d’un portique sur lequel peut se fixer, en cours de spectacle, un mât chinois, et les petits bancs de planches en gradins conçus par les artistes ont en effet donné aux deux représentations un caractère magique et le sentiment d’être un observateur privilégié. Qui aura remarqué, par ailleurs, qu’entre les deux représentations de 300 spectateurs chacune, Julien et Jérôme avaient inversé les rôles ? Plus espiègles qu’on ne croit ces deux garçons…

 

Organisation : Direction de la Culture de la Ville de Gap

Les Vendredis itinérants semaine 6

Diaporama

Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6
Les Vendredis itinérants semaine 6

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 18:46

Mercredi 12 août 2015  Gap  Place de Bonneval - Cour de l'école Paul-Emile Victor   HK, autrement dit Kaddour Haddadi, on l’avait déjà découvert le 7 août 2014 à l’occasion d’un Jeudi du kiosque. C’était avec les Déserteurs.

 

Cette fois-ci, il nous revient avec les Saltimbanks et un répertoire plus personnel mais tout aussi engagé. Le groupe qui se référait il y a peu encore à Zebda a pris ses marques propres. Sous l’appellation chanson française HK cache une musique du monde, électro-pop mêlant des influences diverses, du rap au reggae en passant par des lignes mélodiques contemporaines de tradition classique.

 

Si le troisième groupe créé, le M.A.P, Ministère des Affaires Populaires, avait apporté une reconnaissance sur la scène française pour l’auteur-compositeur-interprète (Révélation du printemps de Bourges, en 2006), c’est en 2009, avec la formation du groupe HK et les Saltimbanks que Kaddour Haddadi va se faire connaître sur la scène internationale, avec des concerts en Europe, aux Etats-Unis et au Québec. C’est aussi le début d’une période faste qui verra la parution de deux albums, Citoyen du Monde en 2011, comprenant le titre On lâche rien repris dans des manifestations diverses, et Les Temps Modernes en 2012, incluant un hommage à Stéphane Hessel avec le titre Indignez-vous. L’album Les Déserteurs, en 2014, production hors groupe, rend hommage à la chanson française et à la musique châabi. Enfin, en avril 2015, vient de paraître le troisième album, Rallumeurs d'étoiles (en référence à un vers de Guillaume Apollinaire) qui fait écho à une société devenue inhumaine et cependant porteuse d’espérance, pour peu que l’on soit attentif à l’autre.  Kaddour Haddadi  le roubaisien, fils d’immigrés algériens, n’a pas renoncé à dénoncer les injustices, l’intolérance et les fanatismes, l’exclusion sociale et la surconsommation, mais incontestablement, sa musique a pris une nouvelle dimension poétique et créative. Un grand monsieur de la scène française.

 

Kaddour Haddadi est aussi écrivain et ses deux ouvrages, J’écris donc j’existe,  à caractère autobiographique, publié en 2012 et Neapolis, histoire romancée d’une cité légendaire qui en rappelle une vraie, publié en 2014, témoignent d’un style fluide et plaisant ainsi que de la maturité de l’auteur.

 

Au concert de Gap, près de 600 spectateurs, mêlant des résidents locaux et des fans venus parfois de très loin, ont très vite assuré une ambiance festive au pied de la scène, désertant une partie des sièges installés. A l’issue du concert, séances d’autographe, de selfie, ventes de CD, de produits dérivés et distribution d’affiches ont largement prolongé la soirée. C’était le quatrième et dernier concert décentralisé dans les quartiers périphériques de la ville pour toucher un public nouveau. Mais Gap en FaMiSol continue avec encore quatre manifestations jusqu’au 19 août.

 

Organisation: Direction de la Culture de la Ville de Gap

 

Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6

Diaporama

Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 6
Les deux ouvrages de Kaddour Haddadi alias HK

Les deux ouvrages de Kaddour Haddadi alias HK

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
11 août 2015 2 11 /08 /août /2015 22:22

Mardi 11 août 2015  Gap  Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption  Violon et orgue étaient au programme de ce sixième et avant-dernier Mardi de l’Orgue. Des compositions baroques avec les Variations de Daniel Magnus GRONAU, contemporain de Jean-Sébastien BACH, la sonate La Follia (violon et orgue) du virtuose Arcangelo CORELLI, issue d’une danse du 15ème siècle reprise par de nombreux compositeurs, la Passacaille en ut mineur BWV 582 de Jean-Sébastien BACH, puissamment interprétée et aux jeux de pieds véloces.

 

Puis dans un style classico- romantique, deux pièces,  Abendlied et Ouverture, de Joseph Gabriel RHEINBERGER, et en final, une œuvre contemporaine du compositeur polonais Zbigniew KRUCZEK, Prélude et Fugue sur le nom de B.A.C.H.

 

Roman PERUCKI est titulaire de l’orgue de la cathédrale de Gdansk, en Pologne, directeur de La Philharmonie Polonaise de la Baltique Frédéric Chopin dans cette même ville. Disque de platine en 1998, il a reçu des distinctions des papes Jean-Paul II et Benoît XVI ainsi qu’une médaille d’or du ministère polonais pour services rendus à la Culture.

 

Maria PERUCKA, violoniste et épouse de Roman, est diplômée de l’Académie de musique de Gdansk.

 

Donnant de nombreux concerts à travers le monde, ils se sont produits à la Basilique de Notre-Dame du Laus le 15 juillet 2014.

 

Organisation : Les Amis de l’Orgue

Le Grand orgue Jean Dunand

Le Grand orgue Jean Dunand

Roman PERUCKI (orgue) et Maria PERUCKA (violon)

Roman PERUCKI (orgue) et Maria PERUCKA (violon)

Environ 500 spectateurs pour ce concert

Environ 500 spectateurs pour ce concert

Projection sur écran géant car l'orgue est perché à une dizaine de mètres de hauteur
Projection sur écran géant car l'orgue est perché à une dizaine de mètres de hauteur
Projection sur écran géant car l'orgue est perché à une dizaine de mètres de hauteur

Projection sur écran géant car l'orgue est perché à une dizaine de mètres de hauteur

Une belle chaire en noyer

Une belle chaire en noyer

Le public, dix mètres plus bas

Le public, dix mètres plus bas

Les Mardis de l’Orgue 2015 semaine 6
Les Mardis de l’Orgue 2015 semaine 6
Les Mardis de l’Orgue 2015 semaine 6
Les Mardis de l’Orgue 2015 semaine 6
Statue de l'évêque Saint-Arnoux

Statue de l'évêque Saint-Arnoux

Le prochain et dernier concert, en l'absence de Pierre Pincemaille

Le prochain et dernier concert, en l'absence de Pierre Pincemaille

FIN

FIN

Vidéos

Extrait de Variations (Daniel Magnus GRONAU vers 1700-1747)

Extrait de La Follia (Arcangelo CORELLI 1653-1713)

Extrait de Passacaille en ut mineur BWV 582 (Jean-Sébastien BACH 1685-1750)

Extrait de Abendlied (Joseph Gabriel RHEINBERGER 1839-1901)

Extrait de Prélude et Fugue sur le nom de B.A.C.H. (Zbigniew KRUCZEK (1952- )

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 22:11

Vendredi 7 août 2015 Gap  Parc de la Pépinière  Près de 800 spectateurs pour écouter une pointure du gospel et de la soul, Faada Freddy, de son vrai nom Abdoul Fatah Seck. Le chanteur d’origine sénégalaise, influencé par la Tijaniyya, confrérie musulmane la plus répandue en Afrique,  mais aussi par l’écoute d’artistes comme James Brown et Aretha Franklin,  s’est fait remarquer dans les années 90 avec le trio Daara J (L’école de la vie), représentatif d’un rap sénégalais alors en pleine expansion, et jusqu’en 2010, avant de repartir sous l’appellation Daara J Family.

 

Ces dernières années, Faada Freddy a évolué vers une musique crossover soul pop intégrant des styles différents mais cependant proches par leurs racines. Le chanteur, adulé dans son pays, est issu d’un long parcours artistique qui s’est enrichi de nombreuses influences et intègre aussi un questionnement sur la notion de liberté, de condition humaine sur le continent noir et sur la mondialisation avec la perte de repères de la jeunesse…

 

Après un galop d’essai en 2014 avec son extented play (EP) Untitled comportant une reprise de Little Black Sandals de la chanteuse Sia Kate Isobelle Furler qu’il a interprété à la Pépinière avec d’autres titres de ce pré-album, il a sorti cette année au mois de mars Gospel Journey, un album solo qui s’éloigne du rap et fait éclater son superbe jeu vocal avec des techniques de percussions corporelles et de boîte à rythmes humaine (beatbox).

 

Il a déroulé à Gap une petite étendue de son talent, reconnu notamment par Ben L'Oncle Soul, Bernard Lavilliers, Bénabar, dont il a assuré des premières parties de concert, sans compter sa présence, les 13 et 14 juillet derniers, aux Francofolies de La Rochelle. Mais cela a suffi pour enflammer un public gagné par le charisme du personnage et dont l’enthousiasme contagieux a fait de ce moment un des temps forts de l’été, de 21h00 à 23h00.

 

Organisation: Direction de la Culture de la Ville de Gap

Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5

Diaporama

Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les Vendredis itinérants 2015 semaine 5
Les titres interprétés

Les titres interprétés

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 16:51

Jeudi 6 août 2015  Gap  Parvis de la cathédrale  Prenez un trio d’adulescents (oui, oui) plutôt remuants, épris de liberté et d’absolu,  un album de Patti Smith, un trapèze ballant, une échelle, des massues, un décor à la hauteur (monument historique classé) et vous obtiendrez le cirque jubilatoire de la Compagnie Les Exaltés.

 

Les trois artistes dans le vent, Sara Desprez, Emiliano Ferri et Angelos Matsakis époustouflent un public (près de 1000 personnes) sous emprise par leur vivacité, leur agilité aux agrès de cirque, leurs portés acrobatiques au plus près des corps, leurs jeux de scène et leur frénésie verbale parfois assez crus.

 

On peut ne pas souscrire à ce déploiement d’énergie sur fond de l’album Horses et de son titre-phare, Gloria, reprise d’une chanson de Van Morrison. Mais on est forcément happé par ce spectacle tourbillonnaire qui ne laisse aucun répit par son intensité et sa…Furieuse Tendresse, intitulé de cette performance artistique…

 

Organisation : Direction de la Culture de la Ville de Gap

Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5

Diaporama

Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5
Les Jeudis itinérants 2015 semaine 5

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 10:48

Mercredi 5 août 2015  Gap  Esplanade Saint-Mens (Molines)    FM LAETI, nom de scène depuis 2010 de Laetitia Bourgeois et de son co-compositeur François-Marie DRU, absent à ce concert, fut notamment révélée par le single Rise in the Sun lancé par Wagram en mai 2011 et diffusé le 14 juin suivant sur France 4 dans l’émission Taratata.

 

Mais le talent de la chanteuse ne s’arrête évidemment pas là. Nourrie de cultures différentes, antillaise, canadienne, américaine et…parisienne, ce métissage a contribué à faire de la fille du premier batteur du groupe Kassav une artiste complète, passée par les rythmes caribéens, la musique classique, les musiques du monde, africaines notamment, le jazz et le gospel, la musique pop, le théâtre et la danse.

 

 Au final, cela donne une musique soul et funky associant avec bonheur une gestuelle chaloupée et une voix chaude et suave. Pas étonnant dès lors qu’elle ait assuré la première partie du concert de Ben l’Oncle Soul le 25 juin dernier au festival Archéo-Jazz à Blainville-Crevon, près de Rouen.

 

Si son premier album, It Will Come Around, était résolument soul et folk, le second, For the Music, est plus pop et coloré. Ce troisième concert excentré dans les quartiers périphériques de la Ville a attiré 400 spectateurs au plus fort de la soirée, un nombre en deçà des éditions précédentes de cette saison. Beaucoup de résidents en vacances et une démarche nouvelle expliquent sans doute ce fléchissement, mais l’expérience est à renouveler car le lieu se prête à merveille à une telle manifestation.

 

Organisation: Direction de la Culture de la Ville de Gap

FM Laeti

FM Laeti

Diaporama

Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Les Mercredis itinérants 2015 semaine 5
Laetitia Bourgeois

Laetitia Bourgeois

Mais oui, c'est l'ombre de votre serviteur...

Mais oui, c'est l'ombre de votre serviteur...

Concert décentralisé...

Concert décentralisé...

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 22:59

Mardi 4 août 2015  Gap  Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption  Tonalité largement baroque pour ce récital de Frantisek VANICEK, organiste tchèque, au jeu souple et délié : Toccata en ut majeur de Dietrich BUXTEHUDE, Toccata de Johann PACHELBEL, mais aussi hommage appuyé à Jean-Sébastien BACH avec trois chorals pour lesquels le public a été invité à chanter, paroles à la main, et un Prélude et Fugue en ut majeur magistralement interprété.

 

Place ensuite au romantisme, avec le Prélude et Fugue en sol majeur de Félix MENDELSSOHN-BARTHOLDI, grand admirateur de Jean-Sébastien BACH, et des extraits de la Suite Gothique de Léon BOËLLMANN, dont on avait pu entendre également des extraits le 7 juillet dernier par le jeune organiste Pierre-Michel Pascal.

 

En final, la Sonate de Jiří Strejc, compositeur contemporain tchèque disparu en 2010, et un bis, la Fanfare de Jacques-Nicolas LEMMENS, élève notamment de Charles-Marie WIDOR.

 

A noter que le concert du 18 août qui devait être assuré par Pierre PINCEMAILLE, le sera finalement par David CASSAN, organiste virtuose titulaire de l’orgue de l’église Notre-Dame de Lourdes à Paris (20ème arrondissement), qui fut élève de Pierre PINCEMAILLE . David CASSAN  devrait interpréter des œuvres du compositeur et organiste Gabriel PIERNÉ et une transcription pour orgue du poème symphonique de Jean SIBELIUS, Finlandia.

 

Organisation: Les Amis de l'Orgue

Frantisek VANICEK, organiste tchèque

Frantisek VANICEK, organiste tchèque

L'orgue mobilise le corps entier
L'orgue mobilise le corps entier

L'orgue mobilise le corps entier

Bonne idée que ces petits cartons placés dans le champ de la caméra pour annoncer les compositeurs interprétés
Bonne idée que ces petits cartons placés dans le champ de la caméra pour annoncer les compositeurs interprétés
Bonne idée que ces petits cartons placés dans le champ de la caméra pour annoncer les compositeurs interprétés

Bonne idée que ces petits cartons placés dans le champ de la caméra pour annoncer les compositeurs interprétés

Les Mardis de l'Orgue 2015 semaine 5
Les Mardis de l'Orgue 2015 semaine 5
Les Mardis de l'Orgue 2015 semaine 5
Les Mardis de l'Orgue 2015 semaine 5

Vidéos

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 00:05

Lundi 3 août 2015  Gap  Jardin de la Providence  Le violoncelle a une âme, à plus d’un titre, et Sonia WIEDER-ATHERTON sait à merveille la révéler. Le répertoire offert au public (700 personnes) faisait alterner compositions contemporaines et œuvres de Jean-Sébastien BACH.

 

Dans « Images » de Nina SIMONE, œuvre issue du poème de Waring Cuney, il est fait référence à la condition de la femme afro-américaine. Sonia WIEDER-ATHERTON explique que Nina SIMONE, dans une berceuse d’Oscar BROWN Junior intitulée Brown Baby, voyait un archétype de la chanson engagée. Il s’agit de l’histoire de parents qui espèrent pour leur enfant un monde meilleur dépourvu de discriminations raciales. Roger FOURNIER accompagne en douceur la violoncelliste avec un bâton de pluie.

 

La Deuxième Suite de Jean-Sébastien BACH (il en a composé six pour violoncelle) est venue ensuite rappeler que le compositeur baroque fut un précurseur du jazz et que Nina SIMONE, avant d’être la musicienne de jazz que l’on connaît, aurait pu devenir l’une des toutes premières concertistes classiques noires au piano. Cette Suite comporte six mouvements (Prélude, Allemande, Courante, Sarabande, Menuet, Gigue) et en principe…il ne faut applaudir qu’à la fin.

 

Ensuite, Les mots sont allés, œuvre de Luciano BERIO, traduit la pensée du compositeur qui postulait que les mots rétrécissent la pensée et qu’il convient d’explorer le monde qui est en soi avant de s’exprimer.

 

Puis Immer (toujours, en allemand), une composition, en 1996, de Pascal DUSAPIN, élève d’Olivier MESSIAEN et Iannis XENAKIS, en trois mouvements, voulait exprimer les états d’esprit tels que la colère, la vengeance, le doute ou la souffrance, et nécessitait un vrai engagement physique de la part de la violoncelliste.

 

Enfin, la Quatrième Suite de Jean-Sébastien BACH, construite sur le même modèle que la Deuxième mais où le Menuet est remplacé par une Bourrée, a permis de démontrer qu’il n’existait pas que la Première Suite popularisée par Mstislav Rostropovitch le 11 novembre 1989 devant le Mur de Berlin, avec une construction résolument plus élaborée.

 

En bis, Sonia WIEDER-ATHERTON a interprété un petit chant morave.

 

La richesse harmonique du violoncelle emplit la scène à elle seule et la vibration profonde de l’instrument atteint au plus profond de l’âme, invitant à l’introspection ou au vagabondage de l’esprit, les yeux clos et le corps apaisé.

Une heure trente minutes de pur bonheur.

 

Organisation: Direction de la Culture de la Ville de Gap & Festival de Chaillol (19ème édition)

 

En partenariat avec le Festival de Chaillol

En partenariat avec le Festival de Chaillol

Martine BOUCHARDY, maire adjointe en charge de la Culture, présente le concert. A sa gauche, Michaël Dian, directeur musical du Festival de Chaillol.

Martine BOUCHARDY, maire adjointe en charge de la Culture, présente le concert. A sa gauche, Michaël Dian, directeur musical du Festival de Chaillol.

Diaporama

Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5
L'ancien couvent subit les outrages du temps...

L'ancien couvent subit les outrages du temps...

Le concert avait lieu à 18h30 comme l'horloge ne l'indique pas...

Le concert avait lieu à 18h30 comme l'horloge ne l'indique pas...

Les Lundis de la Providence 2015 semaine 5

Vidéos

 

A la demande de Madame Hannah Bellicha, chargée de production auprès de Mme Atherton, nous avons retiré les vidéos mises en ligne. Vous pouvez retrouver l'actualité de Madame Sonia Wieder-Atherton ici (chaîne officielle).

 

Repost 0
Published by Anima Gap
commenter cet article